Trouver un mode de garde: mes conseils

Je crois bien qu’il s’agit du plus gros mensonge de la maternité: te faire croire que c’est possible de trouver un mode de garde facilement pour ton bébé.

Mais bon, quitte à galérer, autant te faire partager mon expérience et te donner deux ou trois conseils au passage.

 

Quand commencer les recherches?

Le plus tôt possible. Note bien que, généralement, les commissions d’attribution des places en crèches municipales ont lieu aux environ de début juin. A Paris, tu n’es même pas averti si tu n’es pas pris. Autrement dit: n’attends pas un refus de ta mairie pour commencer à chercher un mode de garde, les (bonnes) nounous seront vite prises d’assaut.

 

Les crèches municipales

Le dépôt du dossier est plutôt simple (dernier avis d’imposition, justificatif de domicile, pièces d’identité, ce genre de trucs – pas besoin de fouiller à la cave pour retrouver un extrait d’acte de naissance de tatie Germaine). En revanche, ce sont les conditions d’attribution des places qui sont hyper opaques. Renseigne toi avant de préparer ton dossier: selon les mairies, les commissions ne se déroulent pas au même moment. Certaines ont lieu plusieurs fois par an, d’autres une seule fois (fin mai/ début juin en grande majorité). En général, les mairies restent discrètes sur la date, pour éviter les parents qui squattent devant le bureau avec leur Quechua et leur pancarte Nuit Debout.

A savoir: ce sont les impôts de l’année précédente qui sont pris en compte, donc tes revenus d’il y’a deux ans. Si tu es comme nous, dans la panade cette année  (parce que Jean-Mi reprend ses études donc arrête de travailler), ça ne sera pas pris en compte. Donc précise le bien lors du dépôt de ton dossier pour que ce soit inscrit en toutes lettres.

Après, y’a plus qu’à allumer un cierge et prier le saint-patron des crèches municipales.

 

Les assistantes maternelles

Elles accueillent jusqu’à 4 enfants chez elles et sont agréées par la PMI. Tu peux obtenir la liste des assistantes maternelles disponibles, à jour, auprès de ta mairie (en tout cas à Paris). L’avantage: elles sont formées, et très (très) souvent contrôlées. Pas de mauvaise surprise à priori, donc.

Ensuite, après avoir sélectionné celles qui sont disponibles, et qui résident dans un périmètre suffisamment proche de ton domicile ou de ton lieu de travail, il faut les appeler pour un premier entretien par téléphone. Est-ce qu’elles prennent les enfants qui ne maitrisent pas encore la marche? Est-ce que leurs horaires sont compatibles avec les vôtres? Cela te permettra de faire un premier écrémage avant de les rencontrer.

Si, comme moi, tu ne peux pas quitter ton boulot avant 18h et que tu ne tombes que sur des assistantes maternelles qui terminent à 17h30: bon courage.

Ensuite (et ce sera la même chose que pour les nounous): n’hésite pas à poser toutes les questions qui te passent par la tête.  Et surtout: fie toi au feeling. C’est le plus important.

 

Les nounous

Pas de crèche ni d’assistante maternelle agréée? Alors te voilà partie à la recherche de la nounou parfaite.

J’ai commencé par déposer une annonce en ligne sur un site gratuit spécialisé: je ne vais pas te mentir, j’ai été obligée de retirer mon numéro de téléphone du site. Submergée d’annonces de nounous, une bonne trentaine en moins de 24 heures.

Joie! Non? Non.

Parce que j’ai de quoi faire un bêtisier…

  • entre celle qui est trop sexy pour ton mari (attention à vos photos de profil, les filles!)
  • celle qui signe son mail d’un autre prénom que celui qui figure sur son profil (un mauvais copié collé du texte de quelqu’un d’autre, j’en déduis que la personne ne parle pas français)
  • celle qui te fait une bonne première impression sur son profil mais qui a posté des photos d’elle et de ses (très) gros chiens un peu plus bas…
  • celles qui ne peuvent pas te fournir de références parce que les parents dont elles gardaient les enfants sont « partis à l’étranger » (coucou internet!)
  • et surtout, celles qui ne parlent  pas français du tout et qui rédigent un texte truffé de fautes ou tentent de lire un texte au téléphone… pas évident. Du tout.

Là encore, laisse ton feeling te guider.

Il est inconcevable pour moi de recruter une personne qui ne maitrise pas bien le français alors que Kate va apprendre à parler dans les mois qui viennent, mais ça, c’est à toi de voir.

Le site dont je parle, c’est celui-ci: Nounou Top. Tu peux aussi passer par Yoopies (pas encore testé).

Avantage:il sont gratuits, et fourmillent de demandes de nounous. A toi de jouer!

 

La garde partagée

Beaucoup de familles cherchent une autre famille pour garder leur bébé et mutualiser les frais de nounou, à leur domicile et/ou à celui des autres parents. Avantage? Si la famille a déjà une nounou de confiance, cela t’épargne une longue et fastidieuse recherche de ce côté là!

Tu peux déposer ton annonce ou consulter celle des autres sur de nombreux sites (je te conseille de chercher du côté des sites de quartier ou de ta ville).

Mon site chouchou? Mumaround, qui regroupe les communautés de mamans un peu partout en France.

 

Les crèches privées

Certes, les crèches privées sélectionnent principalement les enfants dont les parents sont « sponsorisés » par leur entreprise. Mais rien ne t’empêche d’appeler celles qui se trouvent autour de chez toi: il reste parfois quelques places une fois les commissions d’attribution passées, qui peuvent être proposées à des familles qui ne passent pas par leur employeur. Surtout, n’hésite pas à les contacter et à demander si tu as des chances. En général, tu seras mis sur liste d’attente.

 

Les crèches parentales

Certaines crèches sont des crèches familiales collectives, c’est à dire gérées par une association de parents qui participent aux tâches (ménagères, de gestion, parfois de garde) de la crèche. Avantage: tu noues des liens très forts avec les autres parents et leurs enfants. Inconvénient: il faut être (très) disponible ou, à minima, bénéficier d’horaires de travail souples (ou d’un employeur compréhensif). Et disons le clairement: le recrutement se fait en très grande partie au feeling: attends toi à être casté.

 

De façon plus générale, j’ai réellement l’impression de participer à un casting géant: deux mois déjà que nous cherchons un mode de garde pour la rentrée de septembre, deux mois à rencontrer des assistantes maternelles, visiter des crèches, et surtout: appeler, appeler, appeler. Je ne compte plus le nombres d’heures passées au téléphone, pour me renseigner, négocier, demander les horaires, décider s’ils sont compatibles avec mon travail, géolocaliser des adresses sur Gogle map pour calculer le temps de trajet…

Mon cas est un peu particulier puisque, à compter d’aout, je deviens maman solo. Je serai en charge de déposer et de chercher Kate, donc trouver un mode de garde fiable, pas trop loin de mon travail, dont les horaires collent avec les miens, c’est comme chercher le mouton à 5 pattes. Ca me cause d’ailleurs quelques soucis au boulot actuellement. Nous en sommes toujours à nous demander si cela ne vaut pas mieux que je déménage sur le campus de mon mari avec Kate pour trouver plus facilement dans une autre ville… parce que trouver un mode de garde à Paris, c’est comme faire mot compte triple au Scrabble: tu cumules des points bonus en emmerdements maximum.

Ce sera d’ailleurs mon dernier conseil: lance plusieurs pistes en même temps, ne te repose pas sur une seule nounou/ crèche/ assistante maternelle… en cas de mauvaise surprise, tu pourras rebondir beaucoup plus vite.

 

 

Bien sur, si tu as d’autres pistes à proposer, n’hésite pas à nous en faire part dans les commentaires… et moi, je te dis à très vite (promis, je te raconterai ce que nous avons finalement trouvé)!

 

13 Comments
  • Etoile
    mai 22, 2016

    Je ne pouvais que réagir à ton poste :) Oui, il faut s’y prendre tôt, et oui, c’est un genre de « casting ». Les bonnes nounous ou assistantes maternelles « mènent » parfois le jeu. Typiquement j’ai une assistante maternelle qui m’a dit qu’elle laissait tomber avec nous, car mon mari avait besoin de réfléchir et nous mettions du temps à répondre… Il faut aussi avoir (beaucoup) de chance pour trouver pas forcément la perle ou la place en crèche, mais tout simplement, le mode de garde qui convient le mieux aux parents & à bébé, et avec une ou des personnes compétentes ! Il y a de bonnes nounous comme de mauvaises, idem pour les crèches. J’espère que tu trouveras bientôt la bonne solution. A ce jeu là, il faut être limite plus pugnace que les autres parents et ultra réactifs pour mettre toutes les chances de son côté (je sais de quoi je parle…).

    • Urbanie
      mai 22, 2016

      Oui, c’est presque la guerre…. 😉

  • Lunaly
    mai 22, 2016

    Ton article est très intéressant. Je suis enceinte actuellement et je suis en plein dans la recherche du mode de garde de mon bébé. J’ai déposé le dossier en crèche municipale à ma mairie mi avril pour une réponse fin juin mais je n’y croit pas pour une place et du coup j’ai procédé en parallèle à une inscription en crèche privée (on est sur liste d’attente! ) et le recrutement d’une assistante maternelle. D’ailleurs, on a eu le droit à des profils très particuliers entre celle qui ne bosse pas le mercredi après midi (euh je fais quoi si je ne peux pas prendre un 4/5ème?) , celle qui fait sa sélection de parents, celle qui bosse qu’avec des profs (elle nous a balancé ça une fois qu’on était en face d’elle et qui nous a fait déplacer pour rien), ou celle qui prend toutes les vacances scolaires pour s’ occuper de ses deux adolescents! (Et débrouille toi ma grande pour trouver un mode de garde pour ces périodes quand ta famille et celle de chéri sont loin et ne peuvent pas garder bébé car ils bossent encore). Bref, l’horreur mais à priori on a sans doute trouver la perle rare. Je te souhaite bon courage pour ta recherche.

    • Urbanie
      mai 22, 2016

      Ah oui, j’ai aussi cette difficulté: mes horaires et congés ne collent souvent pas avec ceux des personnes que je rencontre (c’est soit trop tôt, soit je dois poser tous mes congés pour garder ma fille)… Au secours!

  • Popie
    mai 22, 2016

    Super article !
    Alors je rajouterai ce qui dans ma ville s’appelle la crèche familiale (je crois que ce dont tu parles dans l’article est plutôt une crèche parentale non ?). En fait c’est avec la crèche municipale, c’est une place chez une assistante maternelle qui est employée par la crèche ! Elle est contrôlée régulièrement à son domicile (visite surprise évidemment), elle va à la crèche une fois par semaine pour discuter avec la directrice et parler avec un psychologue pour l’analyse de la pratique et c’est exactement le même prix que la crèche normale.

    • Urbanie
      mai 22, 2016

      Exact! J’ai corrigé!
      J’ai eu un RDV aussi dans une crèche familiale (d’où ma confusion). Par contre c’était moins d’une fois par semaine pour la visite (mais je crois que c’est en raison du nombre d’assistantes maternelles) et les locaux étaient très exigus…

  • Pititefleur
    mai 23, 2016

    Clairement, c’est un des points des plus compliqué à gérer une fois bébé né.
    Et avant d’avoir mis mon nez dedans je me disais que ce n’était pas la mer à boire.
    Ben en fait si !!! Et j’ai énormément d’échos (surtout en région parisienne) d’abus et de problèmes.
    La garde partagée c’est bien mais uniquement si la famille à côté l’est aussi.
    As tu envisagé de passer par une agence ? Je sais que cela représente un coût que tu n’as peut être pas la possibilité de mettre mais j’ai l’impression que de plus en plus de gens passent par là afin d’éviter certains des qoucis que tu cite !
    En tous les cas je te souhaite plein de courage et j’espère que vous trouverez une solution convenable !

  • Leaureine
    mai 23, 2016

    Il est certain que cela semble BEAUCOUP plus simple en province.
    Les places en crèche sont aussi rares – parce qu’il y a moins de crèches
    En revanche je n’entends jamais parler d’assistantes maternelles qui finissent à 17h30 ou ne travaillent pas me mercredi ! C’est ahurissant !
    Je ne comprends pas ce que sont les nounous… ce ne sont pas des ass mat ? Elles ne sont pas agréées ? Quel est leur statut? Leur responsabilité en cas d’incident?
    En province il y a aussi les MAM, maisons d’assistantes maternelles. Plusieurs AM se réunissent dans un seul lieu pour accueillir plus d’enfants, offrir des horaires plus larges mais garder un esprit « familial ».

    • Virginie
      juin 28, 2016

      Étant moi-même « nounou », je peux répondre à ta question ! Le vrai intitulé est garde d’enfants à domicile : je ne suis pas agréée et ne garde pas les enfants à mon domicile, mais à celui de mes employeurs (les parents). Il n’y a pas de diplômes requis, l’important est une bonne relation de confiance avec les parents ! (Moi-même je n’ai pas d’autres diplômes que le BAFA et une solide expérience avec les enfants). Je m’adapte complètement aux horaires des parents, je peux même garder la plus grande en cas de grève à l’école ou de maladie. Ce qui change également c’est la rémunération : je suis payée au smic et ce que je garde un ou plusieurs enfants (contrairement aux AssMat qui sont payées pour chaque enfant séparément). Comme pour les AssMat les déclarations se font sur Pajemploi, mais dans le volet des gardes d’enfants à domicile. J’espère avoir pu t’eclairer !

  • stella
    mai 25, 2016

    Autres pistes:
    s’incrire sur pôle emploi en tant qu’employeur pour avoir accès aux cv sans être contacter par 100 personnes.

    Au final, nous avons eu recours à une agence pour une garde à notre domicile. Pré sélection par l’agence selon nos critères et 3 entretiens seulement. Nous sommes très contents de cette personne. Je sais qu’à Paris, ce mode de garde existe aussi en mode partagé pour réduire le coup.

    bonne recherche aux futures mamans.

    • Aurélie
      janvier 25, 2017

      C’est vrai que l’on peut se faciliter la vie pour les parents ne souhaitant être employeurs et souhaitant se décharger ou simplement par manque de temps, on peut se diriger vers une agence de garde d’enfants à domicile prestataire: l’agence se charge du recrutement (expérience et diplôme de la Petite enfance), remplacement en cas de maladie de la nounou, aide de la PAJE et déduction fiscale de 50%…
      Bref de vrais professionnels pour s’occuper de votre bébé!

  • SwissGirl
    août 9, 2016

    Hello Urbanie ! Comment vas-tu ? Je passais par là un peu par hasard, prendre des nouvelles… J’espère que le moral est au beau fixe et que le premier anniversaire de Kate promet beaucoup de bonheur à ta famille !
    ça me manque de ne plus te lire et j’ai hâte que tu reprennes le clavier pour nous raconter !

    • Urbanie
      août 13, 2016

      Merci! Ton commentaire m’a donné envie d’écrire un petit article, histoire de vous rassurer un peu. :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *