Je raconte ma vie

Quelques nouvelles de la rentrée

9 septembre 2019

Je profite d’un petit moment de creux dans mon emploi du temps pour vous donner quelques nouvelles fraiches.

 

Kate a donc fait sa rentrée en moyenne section, avec une petite surprise (de taille) à la clef: elle intègre cette année une classe mixte de triple niveau, intégrant tout à la fois Petite Section, Moyenne Section, et Grande Section.

Je ne vous cache pas que, sur le moment, je ne l’ai pas forcément bien vécu: ma toute petite fille perdait de facto la quasi intégralité de ses copains de l’année précédente (on me souffle dans l’oreillette qu’elle n’est pas un cas isolé, il s’agirait du dernier modus operandi en cours dans bon nombre d’écoles: on éclate les petits groupes pour mélanger un max les enfants. Si je peux comprendre l’idée, j’avoue que cela me brise le cœur de les voir si perdus dans leur salle de classe quand ils sont encore si petits). J’oscille donc depuis lundi entre fierté maternelle (on ne met, bien souvent, que les enfants les plus « débrouillards » dans ce type de classe – pas les plus avancés, ni les plus en retard. Simplement ceux dont on sait qu’ils sont capables de s’occuper de façon relativement autonome quand la maitresse s’occupe d’un autre groupe que le leur). Mais aussi légère inquiétude: et si ma Kate adorée ne s’acclimate pas si bien à ce nouveau format? Et si ses copains de l’année passée lui manquent?

Moi qui ait toujours été hyper à l’aise avec le fait de la mettre à l’école (qui c’est la maman sans coeur qui n’a pas versé une larme à son entrée en petite section l’année dernière?), j’avoue que, pour une fois, je me suis surprise à être quelque peu inquiète en la déposant le matin à l’école. Je pense qu’il me faudra bien quelques semaines, voire quelques mois, pour tirer un premier bilan de tout ça.

 

Sinon et vous l’aurez sans doute compris, je vais céder une plus grande part au deuil périnatal sur ce blog, sans toutefois ne parler que de ça. Il me reste encore quelques livres à chroniquer sur le sujet à chroniquer, et peut-être bien aussi que mon ras-le-bol de ces derniers mois n’est que passager. Mais je vois le compte à nos étoiles monter petit à petit (je n’imaginais pas que nous serions plus de 1000 au bout d’un mois seulement), et je pense sincèrement que le besoin de briser le tabou est réel. Il n’y a qu’à voir le nombre de témoignages que je reçois chaque jour (d’ailleurs, j’en suis désolée, mais le temps d’attente est d’environ 3 semaines pour être publiée). Je lis bien tous vos mails, mais je n’ai pas forcément le temps d’y répondre comme je le souhaiterais. Je publie néanmoins tous les témoignages qui me sont adressés, et je vous enverrai systématiquement un petit mail pour vous en informer. Donc, si au bout d’un mois, vous n’avez reçu de nouvelles, n’hésitez pas à me relancer. Il se peut que je sois passée à côté (même si je reste super vigilante).

 

Je change de poste très prochainement, donc j’espère néanmoins avoir toujours le temps de me consacrer à la Marmotteuse, au compte à nos étoiles, à l’association des parents d’élèves de l’école de Kate, au catéchuménat, ainsi qu’au bénévolat sur le forum de Petite Emilie (que je ne compte pas lâcher) et au prix des lectrices de ELLE. Prix dont je publierai les critiques ici également (je m’abstiendrai cependant de critiquer les livres que j’ai réellement détestés – je ne suis tout simplement pas à l’aise avec la critique visant à démolir un livre, quand on sait le travail colossal que cela exige. Comme le soulignait également Galéa dans un post Facebook, il est également compliqué de critiquer des ouvrages français quand on sait que l’auteur peut tomber dessus d’un simple clic sur internet. Je n’ai pas vocation à blesser, ni à faire de la peine. Donc vous n’aurez pas nécessairement tous mes avis. Sans doute seulement ceux dont j’estime que le livre vaut vraiment la peine d’être acheté).

 

Bref, rentrée très chargée – et c’est peu de le dire. Quand Jean-Mi m’a demandé si cela m’intéressait de me remettre au sport avec lui, j’ai ri. Plutôt garder la cuisse flasque que de risquer le burn-out, si vous voulez mon avis.

Mais j’aime aussi la rentrée pour ça: pour son lot de promesses, de possibles, et de bonnes résolutions tout simplement intenables. 😉

 

Et vous? De beaux projets pour cette rentrée?

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Kate (ane autre) 10 septembre 2019 at 16 h 59 min

    tu changes de poste alors? dans la même boite? Je fais ma curieuse..

    • Reply Urbanie 10 septembre 2019 at 17 h 47 min

      Oui, même entreprise. 🙂

  • Reply sophy 11 septembre 2019 at 22 h 14 min

    L an dernier ma fille est entrée en PS dans une classe triple niveau avec seulement 5 PS. Je ne savais pas si c était une bonne nouvelle. Bilan finalement très positif à la fin de l année. Cette année elle est sur une classe MS/GS. Elle a perdu quasiment tous ces copains. Cela ne semble pas la perturber.

    • Reply Urbanie 12 septembre 2019 at 11 h 13 min

      Ah super, cela me rassure beaucoup, merci!
      Idem, finalement ma fille ne semble pas perturbée d’avoir perdu tous ses copains ou presque. J’a l’impression qu’ils s’adaptent mieux que nous! 🙂

    Leave a Reply