Je raconte ma vie maternité

Pourquoi je laisse ma fille de 3 ans regarder la télévision

12 novembre 2018

Normalement, après un titre pareil, j’ai perdu la moitié de mes lectrices, choquées de ce crime de lèse-majesté qui s’oppose farouchement à toutes les règles ministérielles en vigueur (tant qu’on y est, elle ne mange pas non plus ses 5 fruits et légumes par jour, mais là, à moins de lui faire une intraveineuse de brocolis pendant son sommeil, je vois pas trop comment faire).

Si vous avez néanmoins envie de continuer à me lire sans me dénoncer aux services sociaux, voici les 3 raisons qui font que je laisse Kate, la prunelle de mes yeux, mater sa Pat Patrouile adorée quand ça lui chante.

 

Parce que je suis convaincue que ce ne sont pas les écrans, le problème

Comprenez par là que pour moi, tout est avant tout une question de contexte. Oui, laisser son bébé regarder la télévision toute la journée sans surveillance, ni occupation, sans stimulation de langage ni accompagnement, oui, c’est un problème réel qui frôle la maltraitance par négligence parentale.

Mais reprenons un peu le contexte d’une famille normale (entendez par la: une famille dotée d’un minimum de bon sens et d’amour envers sa progéniture, hein – loin de moi l’idée d’entrer dans un débat manifpourtousien qui ne concerne en rien le sujet de cet article).

Donc dans une famille lambda, avec des parents aimants, en général (en tout cas: chez nous) ce n’est pas comme ça que ça se passe. Si je lui mets sa Pat Patrouille, il est bien évident que je garde un oeil sur ce qu’elle regarde, justement. Que j’interdis les dessins animés qui ne sont pas de son âge, ou que je considère trop violents. Que je discute avec elle si une scène de bagarre a échappé à ma vigilance (« Mais ça, ça fait très peur, tu ne trouves pas? Ça n’est pas très gentil de frapper ses copains, tu sais »). Bref, quand Kate regarde la télévision, elle n’est jamais vraiment seule. Il y’a toujours un adulte pour vérifier et valider ce qu’il se passe sur l’écran, et pour en discuter avec elle après.

 

Parce que je ne suis pas une superwoman

Dans un monde idéal, je serais capable de rentrer tôt après le travail, de lancer le diner avec des produits frais, d’inclure la juste part de légumes dans l’alimentation de Kate (on y revient) (fichus brocolis), de garder suffisamment d’énergie pour l’occuper pendant la préparation dudit diner, après avoir lancé la machine à laver du soir, et rangé un minimum le salon. Bref, dans un monde idéal, je serais wonderwoman, et ma charge mentale crèverait le plafond sans que cela ne fasse bouger mon brushing, au demeurant impeccable.

Dans la vraie vie, je rentre claquée du boulot, après 45minutes de transports, et je n’ai qu’une envie: m’affaler dans le canapé. Si ma dignité me pousse à faire bonne figure face à la nounou, une fois cette dernière partie, je file en général sous la douche ou me poser quelques instants. Je suis seule, il y’a Kate, et donc je mets des dessins animés. J’achète ma tranquillité, mais j’assume. J’ai besoin de reprendre mes esprits pour me rendre disponible ensuite pour elle. J’ai aussi besoin de l’occuper pendant que je vaque à mes activités, histoire de ne pas reproduire l’affaire du bouillon-cube. Donc oui, je lui allume Netflix sans complexe, et on laisse tourner jusqu’à ce qu’elle en ait marre.

Parce que je l’ai moi-même beaucoup regardée enfant

Et figurez-vous que je vais plutôt bien cérébralement parlant (si tant est qu’écrire des phrases à rallonge avec des parenthèses de toute part est un signe de bonne santé mentale, mais je m’égare).

Kate est une petite fille vive, qui ne souffre d’aucun retard, qui pose énormément de questions, qui commente ses dessins animés pour me raconter ce qu’elle en a compris. Au sujet de la durée, maintenant: on va appeler un chat un chat: Kate se lasse. Je ne sais pas si elle est une exception, mais en général, au bout de 30 minutes, elle vient me chercher pour faire autre chose. Certains argumenteront que 30mn à 3 ans, c’est déjà énorme, mais je répondrais qu’elle ne les tolère pas vraiment plus longtemps, et que c’est très bien comme ça.

Le truc relou, c’est quand j’essaie de regarder long métrage avec elle, justement: je n’ai toujours pas vu l’intégralité de la Reine des Neiges, ni de Toy Story (ses deux dessins animés préférés). Je n’en ai vu que des morceaux éparpillés, j’ai écouté 458 fois « libérée délivrée »  (oui, nous aussi) (#metoo), bref, je joue au Rubrik’s Cube mental pour essayer de piger pourquoi Elsa part se geler les miches dans sa montagne, ou comment Woody a bien pu atterrir dans une benne à ordures. Ce qui est un peu frustrant, vous vous en doutez.

Et puis il y’a ces dessins animés que je regardais enfant, et que je prend plaisir à redécouvrir avec ses yeux à elle: Cendrillon, La Belle et la Bête, pour ne citer qu’eux (on zappe les passages qui font trop peur dans ce dernier, en revanche). Et ça, pour moi, ce n’est pas de l’abrutissement: c’est de la transmission.

 

Et vous, votre avis sur le sujet? Farouchement anti, ou plutôt relax (comme moi)?

 

 

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply Madame Violine 12 novembre 2018 at 20 h 27 min

    Tu as tout dit, bien dit (comme d’hab’) 🙂
    Je suis complètement d’accord avec toi !!!!
    Je valide !

    • Reply Urbanie 12 novembre 2018 at 22 h 20 min

      Merci! 🙂

  • Reply WorkingMutti 12 novembre 2018 at 21 h 56 min

    Chez moi aussi on regarde la Pat Patrouille à 3 ans parce que maman ne peut pas faire la cuisine, s’occuper du petit dernier et garder sa santé mentale en même temps.

    • Reply Urbanie 12 novembre 2018 at 22 h 20 min

      Hahaha, on est d’accord! 🙂

  • Reply petitsruisseauxgrandesrivieres 12 novembre 2018 at 22 h 08 min

    Alors moi je suis farouchement anti 🙂 mais en même temps, on n’a plus de télé !
    J’ai eu la télé très tard, adulte je ne l’ai jamais bcp regardée et puis maintenant que j’ai les enfants j’aurais encore moins le temps.
    Pour les enfants, je leur mets des dvd sur l’ordinateur, mais uniquement le week-end. Les miens montraient des signes d’accoutumance proche de la toxicomanie quand je disais qu’il fallait arrêter (hurlements, tapage des pieds allongés par terre etc…) donc j’ai pratiqué la technique du sevrage brutal, et j’ai réintroduit à mes conditions : que le week-end, et un dvd par jour, pas plus. Pendant ce temps comme toi je prends ma douche ou je glande 😉
    Tous les enfants n’ont pas la même fascination pour les écrans, c’est sûr. Ce qui marche pour l’un peut être un échec total pour l’autre et réciproquement.

    • Reply Urbanie 12 novembre 2018 at 22 h 19 min

      C’est vrai que la doit énormément dépendre des enfants. Kate ne nous a jamais fait de crise à se rouler par terre (pour quoi que ce soit d’ailleurs), donc c’est vrai que cela nous aide pas mal à déstresser par rapport à une accoutumance aux dessins animés. Par contre c’est vrai qu’elle en réclame souvent, et que le matin son premier réflexe est de s’assoir sur le canapé en attendant de voir si on lui met Pat Patrouille. Si un jour elle se met à devenir hystérique face à la télécommande, on ravisera sans doute notre jugement. 🙂

  • Reply doublerose 13 novembre 2018 at 9 h 58 min

    Je me retrouve dans cet article.
    Chez nous, on contrôle quoi et quand : pas de télé le matin (la semaine) car ça les abruti et elles se préparent pas pour aller à l’école.
    Pas de télé la semaine, mais le week-end
    et on préfère netflix parce qu’il n’y a pas de pub (quoique je laisse la télé en ce moment parce qu’il y a les pubs de noel et que je me souviens comme j’aimais rêver devant les pubs de jouer quand j’étais petite)

  • Reply Etoile 13 novembre 2018 at 10 h 27 min

    Je comprends entièrement ton point de vue ! Ici c’est principalement le week-end quand je cuisine, qu’on a besoin de souffler un peu, qu’on fait des travaux… par contre c’est très rare en semaine. Il n’est pas spécialement demandeur et s’occupe différemment. Je pense qu’en effet avec de la surveillance, c’est mieux. Comme toi, on utilise Netflix et généralement il y a toujours un adulte pas très loin.

  • Reply claire 13 novembre 2018 at 11 h 36 min

    Ici, avec moi c’est quasiment jamais au quotidien. Ce qui me gène avec la télé (ou les écrans) c’est que dès qu’elle les utilise un peu (trop) elle va les demander de plus en plus souvent, du coup ce genre de négociation me fatiiiigue. J’ai l’impression que du coup elle arrive plus à jouer en autonomie quand la télé n’est pas utilisée en « babysit ». Ceci dit elle est plus grande(5 ans et demi), et du coup on regarde parfois maintenant des longs dessins animés avec elle le we et c’est des supers chouettes moments de partage.
    Et, depuis l’arrivée du petit frère (7 mois) je me garde l’option écran en joker (par exemple, vacances, je suis seule avec les 2, j’ai eu une nuit atroce avec 10000 réveils du petit, elle s’est réveillée pile quand le petit s’est enfin rendormi… j’ai allumé la télé et j’ai été me recoucher ^^question de survie )

  • Reply Charlotte - Enfance Joyeuse 13 novembre 2018 at 11 h 53 min

    Tout est une question de dosage !! Comme bien souvent… 🙂

  • Reply Lunaly 13 novembre 2018 at 13 h 08 min

    Si on mets la télévision à petite dose et en vérifiant le contenu de ce que l’enfant regarde je suis pour. C’est clair que si on mets l’enfant devant une télé toute la journée avec des programmes abrutissants, effectivement c’est pas le mieux pour l’enfant. Je part du concept que la télévision peut être un bon outil pour l’apprentissage notamment avec des reportages s’adressant à un public d’enfant, je pense qu’il ne faut pas non plus diaboliser la télévision comme c’est le cas actuellement. Personnellement, j’ai beaucoup regarder la télé pendant mon enfance et adolescence tout en lisant beaucoup de livres et revues et franchement je lui dois une bonne partie de ma culture générale (pas tout bien entendu). J’ai une amie qui depuis la naissance de son fils de bientôt 3 ans qui interdit strictement la télévision ou tout écran d’aileurs à son fils car elle veut suivre les recommandations à la lettre, certes c’est très louable mais je pense que c’est pas forcément le meilleur comportement selon moi mais ça reste mon avis personnel.

  • Reply Quatre Poussins 13 novembre 2018 at 14 h 12 min

    Ba… franchement relax à vrai dire. Même si je dois régulièrement rappeler les limites fixées (mais bon, mes ainées ont 7 et 9 ans, donc elles sont à l’âge où il est trèèèès facile de passer 3h devant la tv).
    Chez nous, les limites c’est pas d’écrans le matin avant l’école, pas d’écran le soir avant que les devoirs ne soient terminés (ce qui revient généralement à dire pas d’écran le soir), et plus ou moins champs libre le weekend (avec toujours la contraintes des devoirs malgré tout). Du coup, je suis persuadée qu’elles passent moins de temps devant un écran que moi à leur âge (merci Dorothée #generationsacrifiee).

  • Reply Madame Bobette 13 novembre 2018 at 16 h 51 min

    Je suis assez relax aussi… Tess a le droit aux dessins animés le matin pendant le petit déjeuner. Les autres moments sont assez rares. C’est plutôt des moments où elle a besoin de se poser, où j’ai besoin de me poser, où j’ai absolument besoin de temps dispo. Et ces moments sont assez rares finalement. Comme toi, elle se lasse vite. Pas de signe d’addiction, elle me commente tout le programme et on en discute ensemble. Du coup je suis plutôt relax avec l’idée 🙂

  • Reply Nathalie 13 novembre 2018 at 17 h 27 min

    Maman solo, je reconnais utiliser la technique pour jouer du piano au quotidien (je joue la durée d’un épisode Netflix soit 20 minutes) ou pour faire à manger/me poser cependant je refuse de lui mettre la télé les jours « de semaine » (lundi, mardi, jeudi, vendredi) et le soir passé 18h car je trouve ça trop excitant pour elle.

    Je sais que quand elle est chez son papa, il lui met tous les jours (mais je n’ai pas mon mot à dire là dessus : chez lui, ses règles !) et du coup je vois en skypant qu’elle est moins disponible pour autre chose (me parler ou me montrer ce qu’elle a fait ou jouer avec écran interposé).

    Je ne culpabilise pas car oui, je suis en solo, et oui j’ai besoin de temps « morts » moi aussi.

    J’avoue que je bénis Netflix qui me permet d’éviter les pubs et les vidéos inappropriées. Je reste à côté dans tous les cas, elle aime beaucoup débriefer ce qu’elle a vu.

    (par contre, on en parle de la pat’patrouille à 83% masculine ? Ça leur aurait coûté quoi de mettre la moitié de chiennes hein ? ^^)

  • Reply Elisa 13 novembre 2018 at 20 h 32 min

    Je me retrouve dans ton article…Nous sommes humaines, nous avons beaucoup été collées à la télé petites et nous n’avons pas le QI de Forrest Gump pour autant. Et t’inquiète, tu arriveras au bout de Toy story et de la Reine des Neiges hihi. ça me rappelle la première fois que j’ai emmené mon fils au ciné. Il avait 4,5 ans et j’ai choisi Le monde de Dory (je sais plus si ça s’appelle comme ça, c’est la suite du monde de Némo) qui dure 1h45…au bout d’une demi-heure, le bonhomme voulait s’enfuir et j’ai du le mettre sur mes genoux pour qu’il ne me file pas entre les pattes haha….ce qui ne l’a pas empêcher de développer plus tard une véritable passion pour le cinéma plus tard (mais chut, faut pas le dire, on a dit, les écrans c’est le diable, n’est-ce-pas?haha)

  • Reply fleur 14 novembre 2018 at 0 h 35 min

    Alors Pat patrouille, bof…sinon regarder un dessin animé 20-30 min par jour, pas de quoi fouetter un chat si on voit que tout se passe bien pour l’enfant par ailleurs. ça dépend QUOI ? (perso je trouve qu’il y a mieux que Pat patrouille : les petits einstein pour les 3-5 ans, ça leur apprend plein de choses par exemple). et QUAND ? le matin, quand c’est de façon habituelle, ne me semble pas la meilleure idée.
    Ici les dessins animés MYAZAKI pour chaque âge ! (parce que j’adore les dessins animés) http://princessdressing.canalblog.com/

  • Reply Marie Kléber 14 novembre 2018 at 15 h 32 min

    Tout le monde l’a dit tout est question de dosage.
    A la maison, c’est pas de télé la semaine. Par contre on se fait un dessin animé ensemble le samedi soir, une bonne façon de partager aussi même si immanquablement je m’endors avant la fin! A 3 ans, ils ne tiennent pas plus de 30/45 minutes mais à 6 ils peuvent s’enchainer 2 voir 3h sans problème…donc il faut avoir l’œil.

  • Reply Mommy's Smile 15 novembre 2018 at 16 h 16 min

    Ah MERCI, enfin quelqu’un qui ne juge pas les parents qui osent mettre la télé à leurs enfants. Ma fille a deux ans et regarde de temps en temps Masha et Michka lorsque je dois prendre ma douche ou faire la cuisine/le ménage. Comme chez toi au bout de 30mn elle se lasse donc j’éteins et elle va jouer avec sa poupée ou lire un livre. Elle ne regarde pas tout les jours mais cela arrive tout de même plusieurs par semaine et elle n’est pas zinzin pour autant (petite fille très éveillée, curieuse, qui parle très bien pour son âge, etc.). Je dirai même qu’elle apprend des choses via son dessin animé puisqu’elle répète ce qu’ils disent (elle sait par exemple compter jusqu’à 5 grâce a Masha, etc.)

  • Reply Pgaia 16 novembre 2018 at 14 h 38 min

    J’achète sans scrupule 40mn de « grasse mat » le samedi grâce à la Pat Patrouille. Je pense que l’essentiel c’est de fixer des règles que tout le monde connaît. Chez nous c est pas de télé en semaine et mon fils de 4 ans sait que c’est inutile de réclamer en dehors des créneaux autorisés. Nous regardons aussi Une saison au zoo, et du coup il s’intéresse beaucoup aux animaux sauvages et on organise d autres activités autour de ca: coloriages, livres, vidéos sur YouTube sur le comportement des animaux. Il n’y a pas que du mauvais à la télé!

  • Reply elisa 18 novembre 2018 at 12 h 30 min

    comme toi tout pareil et ça fait du bien de voir quelqu’un oser l’écrire !!! parfois quand mon fils dit devant nos amis parents de nourrissons qu’il connait la Pat Patrouille, j’ai l’impression dans leurs regards de voir « ah ben bravo il passe ses journées devant la tv ». Moi clairement j’y ai passé ma vie devant la tv enfant, ok c’était peut-être pas bon. mais je me souviens des fous rires avec mon grand-père à regarder les Razmokets, dieu que c’était bon

  • Reply Carole 28 novembre 2018 at 23 h 35 min

    Me voilà rassurée! Je ne suis donc pas une mère indigne jsute parceque mes filles regardent la télé ! Pareil pour moi je surveille les programmes qu’elles regardent er je limite ka durée devant la télé, mais j’entend tellement de gens dire que c’est pas bien que je commençait à culpabilité et à me dire que j’étais une mauvaise maman!
    Merci!

  • Leave a Reply