Pourquoi ce blog ne deviendra pas un énième « blog de maman »

Je me suis souvent posée la question ces derniers mois de la ligne éditoriale qu’allait inévitablement prendre ce blog, avec l’arrivée du bébé. Après tout, ne vais-je pas être tentée de ne parler que de bébé, couches, conseils éducatifs, une fois Princesse Kate débarquée?
Oui, et non en fait. Oui parce que je ne peux pas ne pas vous parler de ma grossesse, et j’imagine qu’il en ira de même lorsque le bébé sera enfin arrivé. Non parce que je ne me reconnais pas dans la mouvance des blogs de maman.
J’en lis quelques-uns, très peu en fait. Rose comme trois pommes, Choupie chat, Dans Ma Tribu (forcément^^) et… je crois que c’est à peu près tout.
Les autres, tous ceux que j’ai lu par hasard ou au gré de mes pérégrinations, je n’ai pas eu l’envie de les suivre. En fait, je ne me reconnais dans presque aucun d’entre eux. Une lectrice de Dans Ma Tribu se plaignait une fois de n’avoir l’impression que de lire des témoignages négatifs sur la grossesse et la maternité, comme si se plaindre était très à la mode, or j’ai exactement le sentiment inverse.

 

J’ai souvent l’impression d’être un ovni dans le petit monde des blogs dédiés à la maternité: je n’ai aucun projet d’accouchement, je veux un hôpital, mon gynécologue attitré et une péridurale fissa. Je n’aime pas être enceinte, je ne sais pas si je vais allaiter ou pas – oui, j’accouche dans moins de 3 mois, et je ne me suis toujours pas décidée. Je n’imagine pas une seule seconde utiliser de couches lavables, je suis extrêmement sceptique devant les enseignements de l’école Montessori, le cododo me semble surtout dangereux, je pense qu’une punition ne rendra pas mon enfant sociopathe ni dépressif, je n’ai aucune intention de réduire mon temps de travail ou de sacrifier ma carrière, et je suis persuadée que Jean-Mi sera tout autant capable que moi de s’occuper de la petite tout simplement parce que j’ai été élevée par un homme. Je suis favorable à un encadrement de l’attribution des prénoms lors des déclarations à l’état-civil, ne serait-ce que pour éviter tout cas de maltraitance (elle n’est pas toujours que physique, et on ne me fera pas croire que certains parents ne manquent pas de bienveillance lorsqu’ils appellent leur petite fille Clitorine ou Clamidie), et je pense sincèrement que certains parents se font surtout plaisir lorsqu’ils jouent au Scrabble avec l’orthographe du prénom de leur bambin.

 

Bref, je suis banalement normale, mais je me sens (sans doute à tord?) pourtant sous-représentée dans la blogosphère actuelle. C’est peut-être lié au fait que les gens ont surtout envie de s’exprimer lorsqu’ils se sentent en minorité – exactement ce que je fais quand je dis que je n’aime pas être enceinte! A force de lire partout que la maternité est le meilleur moment de la vie d’une femme, j’ai eu envie de reprendre la parole pour contester cette croyance populaire. Celles qui vantent les mérites des couches lavables ne font pas autre chose: elles savent qu’elles sont une minorité, elles ne se reconnaissent pas dans les pratiques courantes (la consommation massive de couches jetables), elles ont donc l’envie de s’exprimer, et elles ont tout à fait raison. On prend rarement la parole pour dire qu’on est heureux ou satisfait, n’est-ce pas?

 

Il y’a aussi un autre aspect qui me dérange: j’ai souvent le sentiment que donner son avis sur les méthodes à appliquer à la maternité ouvre la voie à une forme de jugement sans appel envers celles qui veulent faire différemment de soi.  Je ne veux pas donner l’impression d’ajouter de l’eau à ce gigantesque moulin où on s’écharpe déjà pas mal comme ça. Les blogs que j’ai cités plus haut ont aussi comme particularité d’être eux-mêmes des témoignages de mamans qui ne font pas forcément comme tout le monde; j’ai d’ailleurs plein de copines qui font exactement tout ce que je ne souhaite pas faire. Mais ce que j’apprécie chez ces personnes, c’est qu’elles sont bienveillantes. Elles font du cododo si ça leur chante, mais me fichent la paix si je leur dis ne pas vouloir en faire – et inversement, je me doute que si elles le pratiquent, le cododo, c’est qu’elles savent comment s’y prendre pour que leur bébé reste en parfaite sécurité. Je l’ai dit une fois dans un article de Dans Ma tribu, mais soyons réalistes: aucune maman saine d’esprit ne veut du mal à son enfant, donc ne pas faire comme tout le monde ne veut pas forcément dire être dérangée ou illuminée.

 

De même, se plaindre de sa grossesse qui se passe mal ne signifie pas que l’on souhaite faire partie d’une « mouvance à la mode », ni que l’on souhaite faire peur aux futures mamans: il s’agit avant tout de s’exprimer, de dire son mal-être, de donner un point de vue, et tout le monde ne parvient pas à le comprendre. Tout le monde n’est pas capable de se dire qu’un article qui parle de biberons ou d’allaitement n’est pas une attaque en règle contre sa propre façon de nourrir son bébé. Or, et c’est sans aucun doute parce que la maternité est une expérience tellement viscérale, parce que l’on se sent toutes obligatoirement à un moment ou à un autre coupable de ne pas assez bien faire (moi, la première, de ne pas être épanouie pendant cette satanée grossesse!), que l’on ressent le besoin de monter au créneau dés que l’on entend quelqu’un nous expliquer qu’il ou elle a souhaité faire différemment. Je l’avoue, parfois cela m’irrite lorsque des femmes viennent m’expliquer qu’elles ont été hyper épanouies pendant leur grossesse, il me faut souvent quelques instants pour relativiser et remettre les propos dans leur contexte: non, la jeune maman qui me parle de sa grossesse idyllique n’essaie pas de me faire culpabiliser de détester être enceinte. Elle me fait part de son expérience, tout bêtement. On enlèvera jamais la part totalement irrationnelle liée à notre expérience très particulière de la maternité, donc le sentiment d’être jugée même quand on ne l’est pas.

 

Voilà donc pourquoi je ne veux pas faire de ce blog un nouveau « blog de maman ». Je ne me reconnais pas dans les blogs qui existent, je n’aurais pas spécialement l’impression d’apporter une pierre importante à l’édifice (je pense que le blog d’une maman qui donne le biberon et qui travaille 45 heures par semaine fera bailler tout le monde d’ennui, n’est-ce pas?), et je n’ai pas non plus l’intention de donner le sentiment à mes lecteurs d’être jugés dans leur conception de la parentalité, qui reste avant une expérience intime et personnelle.

 

Donc oui, je parlerai forcément encore de ma grossesse, je parlerai forcément de l’arrivée du bébé, mais pas que. Ce blog restera un blog d’humeur, exactement ce qu’il est depuis sa création il y’a déjà un an!

 

Ci-dessus une photo du chat, très jaloux de l’arrivée prochaine de Princesse Kate, en train d’attaquer la gigoteuse. Notez la petite lueur sadique dans son regard 😉 .

13 Comments
  • Die Franzoesin
    juin 15, 2015

    Je me demande si tu ne t’engages pas un peu vite… Sincèrement, avant la naissance de P, lorsque j’ai acheté mon nom de domaine, je ne voulais pas faire un blog maternité. J’avais mille autres idées plutôt sur le thème de l’expatriation. Mais le fait est que très vite, il m’a semblé difficile de parler d’autre chose. Je pense cependant que les thèmes se diversifieront à nouveau spontanément quand je reprendrai le travail.
    Sinon concernant les blogs de maman je ne partage pas vraiment ton avis. Tous ceux sur lesquels je suis tombée pour le moment sont bienveillants. Et d’ailleurs il n’y a presque que des biberonnantes aux couches jetables qui ne font pas de cododo dans celles que je lis (l’inverse ne me dérangerait pas non plus mais ce sont les exemples que tu cites). Alors soit j’ai eu de la chance en suivant les lectures d’autres blogueuses bienveillantes (celles que tu cites) soit tu as un peu de préjugés sur la blogosphère maternité, non ?

    • Urbanie
      juin 15, 2015

      Haha, c’est en effet probable: si ça se trouve dans 5 mois je posterai des tribunes enflammées sur les couches jetables 😀 . J’ai quelques copines qui sont devenues mamans et qui tenaient des blogs, et qui ont gardé leur ligne éditoriale (même si, bien sur, elles parlent de leurs bébés de temps à autres dessus), donc c’est sans doute pour cela que je suis aussi optimiste.

      Sur les blogs maternité, honnêtement je ne les ai bien entendu pas tous lus, mais ceux sur lesquels je suis tombée m’ont donné l’impression d’une maternité un peu trop idéalisée (exactement ce que dit Rose comme trois pommes plus bas), et j’ai vraiment le sentiment de lire beaucoup de témoignages sur des formes de maternité « alternative ». Après, comme je le disais, ça ne m’étonne pas plus que ça. Mais si tu as des noms à me conseiller pour changer mon point de vue je prends! :)

    • Chat-mille
      juin 15, 2015

      Mais moi je suis allaitante et je cododote, hein 😉 Mais c’est pas par choix, c’est parce que ça s’est fait comme ça… Je préférerais qu’elle dorme dans son lit, et je ne brûle pas les biberons en criant « Vade retro ».

  • Rose comme trois pommes
    juin 15, 2015

    Oh bah merci, je suis trop flattée…

    Moi j’ai souvent l’impression que certains blogs de maman donnent à voir une vie idéale, sans bordel, sans coups de blues, avec une déco au top et des activités géniales. Et c’est sympa de lire ça , mais enfin je trouve important de dire que non, la vraie vie ce n’est pas comme ça. C’est clair que ce que je trouve enrichissant depuis que j’ai un blog c’est d’échanger autour des questionnements, des galères, de désacraliser un peu le truc. Mais il y a d’autres blogs qui le font :)
    Mais j’ai pas mal souffert (enfin le mot est un peu fort) qu’on me dise que je donnais pas envie de faire un bébé etc . Admettre qu’on galère ça ne veut pas dire qu’on regrette, ou que la vie était mieux qu’avant. C’est formidable d’avoir un enfant, mais c’est difficile.

    Et pour l’allaitement, si je peux me permettre, je n’y avais pas vraiment réfléchi avant d’accoucher. Je voulais attendre de voir mon envie sur le moment, donc c’est possible aussi.

    Bref, heureusement qu’on entendra un peu parler de princesse Kate quand même ! Mais je trouve ça très bien que ton blog reste dans la même « ligne ».

    A bientôt !

    • Urbanie
      juin 15, 2015

      C’est vrai que c’est délicat: parler de maternité sans fards, c’est prendre le risque qu’on te reproche de faire paniquer les nullipares (ce qui n’est pas complètement faux non plus!). Et puis, il y’a aussi beaucoup de femmes pour qui tout s’est merveilleusement bien passé, et d’autres encore qui n’aiment pas entendre dire que la maternité peut être parfois difficile, sans que cela ne remette en cause ton amour pour ton enfant. Ce que je disais dans un de mes derniers articles, c’est qu’internet permet justement d’échanger avec d’autres mamans qui galèrent… et que ça fait du bien! ^^
      Après je ne dis pas que vous êtes les seuls blogs à le faire, mais j’ai plus accroché aux vôtres, et j’en découvrirai sans doute d’autres aussi plus tard.

      Sur l’allaitement, tu me rassures! Je vais aller voir une conseillère en lactation avant l’accouchement parce que je n’y connais RIEN, donc juste au cas ou, mais globalement… c’est tout ce que j’ai décidé de faire pour le moment. ^^ (je me dis que c’est déjà pas mal!).

  • Pititefleur
    juin 15, 2015

    Personnellement, et bien que j’ai l’intention de tomber enceinte d’ici quelques mois, je suis très contente de lire que tu vas essayer degarder ta ligne éditoriale et tes billets d’humeur que j’ai toujours plaisir à lire.
    J’apprécie bien sur que tu parles de ta grossesse cela fait partie de ta vie, mais j’aime surtout tes coups de coeur, de gueule et tes tranches de vie.
    Vivement le prochain article et j’espère que tu vas mieux !

    • Urbanie
      juin 17, 2015

      Merci! :)

  • Chat-mille
    juin 15, 2015

    Comme Rose (oui, bon, elle s’appelle pas Rose, mais entre nous, on se donne les prénoms de nos filles… je peux t’appeler Kate ?), je suis flattée 😉 Et comme Die Franzoesin, je dis qu’il ne faut jamais dire fontaine :)

    C’est vrai que la mission que je me suis donnée (canonisez-moi), c’est de montrer une vie de famille normale, et non une vie de famille de blog. Si je regarde autour de moi dans la vraie vie, des mamans Montessori/couches lavables/motricité libre/allaitement long (ah ben si, en allaitement long, y’a moi… mais comme c’est plus par flemme d’arrêter que par idéologie, ça compte pas vraiment :p)… ben je n’en vois pas, ou si peu.

    Du coup, le blog de maman tel qu’on l’entend, j’ai l’impression qu’il est hyper culpabilisant ! D’ailleurs, je suis toujours surprise de ne pas être mise au pilori dans les commentaires quand j’avoue tous mes travers de mère lambda 😉

    J’ai des périodes ou ça m’énerve prodigieusement, de lire tout ça, où je me dis que j’en ai marre de participer à tout ça… Mais finalement, c’est aussi une question de sélection. Des copines de blog moralisatrices et culpabilisantes, je n’en ai pas, et pourtant j’ai mes habitudes dans une bonne dizaine de blogs parents.

    Bref, ou je veux en venir ? Liberté d’être normaaaaale ! (désolée, la journée a été longue) Et surtout, d’écrire qu’on l’est. Et de ne pas être jugée parce qu’on n’est ni mieux ni pire que Madame Michu la voisine du dessus avec ses trois gosses qui jouent aux tut-tut-bolides en tee-shirts Hello Kitty (Madame Michu succombe aux sirènes du marketing, Madame Michu ne connaît pas Montessori, mais Madame Michu n’est pas sexiste, il faut lui reconnaître ça).

    Et j’ai très envie de lire comment tu t’en tires avec tes biberons et tes semaines de 45h, moi :) Parce que justement, ça change !

    • Urbanie
      juin 17, 2015

      Tu peux m’appeler Kate, tu vas gagner 12 00000 points de sympathie! 😀

      J’ai quand même globalement le sentiment que les gens réagissent vite au quart de tour quand il s’agit de maternité (on le voit parfois sur Dans Ma Tribu), du coup c’est vrai aussi que je préfère m’abstenir de provoquer trop de remous ici. C’est vrai que je suis frileuse en ce qui concerne les guerres de chapelle de la blogosphère ^^. Sur la question de la « culpabilité » que l’on peut ressentir en lisant les blogs des autres, en fait j’ai le sentiment que quel que soit le domaine dans lequel tu blogues, tu ne peux pas u échapper (mariage, vie de famille, maquillage, DIY…). Il y’aura toujours une blogueuse qui aura de meilleures photos que toi, qui aura un plus joli design de blog, qui aura l’air d’avoir une vie parfaite… bref, on ne s’en sort pas! 😀

      Je parlerai forcément de ma vie après bébé, hein, mais plutôt dans l’esprit « billet d’humeur » je pense. En fait je me faisais la réflexion que, si j’avais voulu transformer ce blog en blog de maman, je l’aurais fait il y’a un moment déjà puisque je suis arrêtée à cause de ma grossesse depuis 3 bons mois déjà. Donc je me dis que, si je ne l’ai pas fait, à priori je ne suis pas partie pour. J’aime beaucoup suivre les blogs de femmes qui, en ayant eu des enfants, ont intégré cette nouvelle part de leur vie à leur blog sans transformer complètement leur blog autour des questions liées à la parentalité. C’est vers ça que j’aimerais m’orienter!

      Et puis il y’a aussi la question de l’image: je crois que c’est Rose qui en parlait dans un article, mais quid des photos de nos enfants? Pour le moment je suis partie pour ne pas en publier, j’aimerais protéger la vie 2.0 de ce bébé (mais là, comme tu dis, ne jamais dire « fontaine… »).

  • betty
    juin 23, 2015

    Ça fait un petit moment que je lis tes posts sur la Marmotteuse et Dans ma tribu et je me reconnais bien dans ton état d’esprit de jeune maman. Je suis enceinte de 4 mois et je n’ai pas de souci pour l’instant (je croise les doigts pour que ça dure !), mis à part les petits désagréments classiques de grossesse (nausées, etc.). Mais je ne me reconnais pas dans tous ces blogs qui parlent de couches lavables, de tous ces conseils un peu bobo-écolo pour élever son enfant, d’allaitement pendant plusieurs mois… et je culpabilise souvent en me disant : « est-ce que je vais pas être une mère indigne ? » ou encore « est-ce que je suis trop égoïste ? »
    Mais il est vrai que je ne m’arrêterais pas de bosser plus que mon congé maternité car je pense beaucoup à ma carrière, je ne veux pas d’un accouchement sans péridurale ou dans une piscine et je suis tellement angoissée que je souhaite un suivi le plus médicalisé possible ! Je ne souhaite pas non plus allaiter pendant longtemps et rien que l’idée des couches lavables me donne des boutons… bref, est-ce que ça fera de moi une mauvaise mère ? Je ne crois pas car ce bébé je l’aime déjà plus que tout, même si je ne l’ai vu qu’une seule fois à l’écho pour l’instant et que je ne le sens pas encore bouger !
    Enfin bref, merci pour tes témoignages !

  • Madame Médicis
    juin 25, 2015

    Pour ma part j’ai découvert le cododo, les couches lavables et plein d’autres trucs encore grâce au blog.

    Comme toi, je pense que ces mamans, ne se reconnaissant pas dans les pratiques mises en oeuvre par le plus grand nombre, ont décidé de prendre la parole. Je trouve ça très bien de dire qu’on peut faire différemment de ce qui est prôné à la télé, par les professionnels de santé et la société civile dans son ensemble.

    Cependant, j’ai l’impression que ces pratiques, pourtant minoritaires, sont surreprésentées sur la blogosphère. Je trouve ça bien qu’il y ait des mamans qui osent dire « je ne fais rien d’original et voilà comment ça se passe ». Tous les témoignages sont bons à prendre. Donc, en ce qui me concerne, je t’encourage à dire ce que tu veux sur la question quand tu en as envie.

    Que tu ne veuilles pas faire un blog de maman, ne m’étonne pas. Je trouve que ça te correspond. Tu n’as jamais été une obsédée de la maternité, tu as toujours eu plein d’autres centres d’intérêt et ce, même enceinte, alors je crois que ton blog sera comme maintenant; plein d’articles sur différentes choses, des kiffs, des coups de gueule, des découvertes, des lectures, et, par-ci, par-là, tu parleras de Princesse Kate. En bref, il sera à ton image, et ça, c’est ce qu’il y a de mieux !

    • Urbanie
      juin 26, 2015

      Merci! :)

  • ifeelblue
    juillet 1, 2015

    j’aime beaucoup ton analyse du truc et j’avoue avoir la même optique que toi pour mon blog (si je trouve le temps de réécrire un jour…). Pas envie de tourner ça en 100% bébé, je suis pas fan des blogs maternité…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *