maternité

Mes petits conseils aux (futures) baby sitter de Kate

2 septembre 2019

Tu est lycéenne, étudiante, tu souhaites arrondir tes fins de mois en faisant un peu de garde d’enfants?

En jeune millenium hyperconnectée, tu viens de t’inscrire sur une application dédiée (b-sit, Baby Sittor)? Les parents ont l’air normaux, les enfants font propre sur la photo, tu te dis « et pourquoi pas… ».

Bravo jeune Padawan! Mais avant de postuler, suis bien ces quelques conseils…

Sois identifiable

Le premier truc que les parents vont voir, c’est ta tête. Logique imparable, tu dois faire mouche. Ton mantra? Il faut ra-ssu-rer.

Premier critère: je dois donc être capable de t’identifier visuellement.

Ça tombe sous le sens, et pourtant…

Exit donc les photos de groupe de la dernière cousinade (Mais t’es où? T’es la! Ah ben non mais t’es pas là! »), les 15 photos de famille (je suis sure que ta tata est très gentille, mais c’est pas elle qui va venir garder Kate samedi soir) ou-pire- les photos avec les 3-BFF-clonées-à-frange-et-lunettes-de-soleil pendant les dernières vacances (je suis nulle au jeu des 7 erreurs). Une photo avec ta trogne, souriante de préférence (on évite la photo de passeport, qui ferait ressembler Amélie Poulain à une dangereuse terroriste en cavale), visage dégagé… je n’en demande pas plus!

Evite les photos trop… décalées

On évite aussi la photo prise dans un contexte totalement exotique, voire carrément flippant: la baby-sitter qui pose avec ses 3 rottweilers ou en treillis militaire dans ce qui ressemble à un training camp en forêt… pas sur que je la rappelle (c’est du vécu).

Soigne ta présentation (mais pas comme tu l’imagines)

Si j’admire la capacité des millenials à se mettre en valeur sur les photos, soyons-bien clairs: tu ne postules pas chez Instagram, mais pour garder une petite fille de 4 ans. J’ai pas besoin que tu saches faire la bouche en cul-de-poule, ni que tu sois capable de porter un crop-top sans ressembler à Michou- j’ai besoin que tu puisse lire la même histoire 3 fois d’affilée en conservant ton enthousiasme intact, et que tu saches faire cuire des coquillettes sans ébouillanter ma fille ni foutre le feu à ma cuisine.

Ah, dernière chose: la photo avec les boobs comprimés prêts à jaillir du débardeur et le regard en coin de rigueur, ça va pas être possible. Je suis féministe, suffisamment bienveillante pour lutter contre mes propres stéréotypes, mais faut pas trop m’en demander non plus (#JudeLaw).

Dis-moi qui tu es

Sur les applis, je peux vite recevoir 15 candidatures pour un même baby sitting (merci Paris). Les candidates qui postulent sans même prendre la peine de m’adresser 2 lignes, ou de remplir leurs profils pour se présenter un peu sont « out » d’entrée de jeu (la photo de profil en guise de candidature, je trouve ça un peu court).

Pas besoin de faire une lettre de motivation en bonne et due forme comme certaines peuvent le faire (je trouve ça limite flippant), quelques lignes suffisent. Pas besoin d’en faire trop non plus: je le sais bien que ta passion dans la vie ce ne sont pas les enfants (surtout si tu es étudiante en commerce international), et je m’en fous. C’est déjà très bien de vouloir te faire de l’argent de poche par tes propres moyens.

N’hésite pas en revanche à valoriser ton expérience: si tu gardes déjà des enfants, c’est un vrai + (je sais que tu ne seras pas déstabilisée par un jet de purée au lance-cuillère, ni par 5 levers en 15 minutes au moment du coucher). Si tu as le BAFA, la formation aux premiers secours, que tu suis des études pour devenir sage-femme/ infirmière/ auxiliaire de puériculture: je t’aime déjà d’amour.

Ne me contacte pas si tu n’es pas disponible

Les personnes qui m’envoient des mails en mode « alors je ne suis pas dispo le soir que vous avez demandé, mais je serai là dans 3 semaines » ont le don de m’exaspérer. Soyons bien clairs: j’ai déjà du mal à me souvenir de ce que j’ai mangé ce midi, je n’ai aucune chance de me rappeler que, si je sors le 27 septembre 2020, c’est toi qu’il faut que j’appelle.  Le cerveau d’une jeune maman fonctionne en mode économie d’énergie: gérer la date des prochains vaccins, la liste de courses, la réunion de demain: je sais faire. Au-delà, je supprime impitoyablement toute information n’ayant aucune utilité strictement immédiate. Donc ta candidature termine directement à la poubelle, désolée.

 

Mais surtout, surtout, SURTOUT, le seul conseil qui vaille vraiment et qui vaut toutes les recommandations du monde: n’annule JAMAIS notre soirée. JAMAIS. Ma vie sociale et amoureuse en dépendent.

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply CéciliAcidulée 2 septembre 2019 at 9 h 20 min

    Très sympa ton article, il m’a bien fait sourire 🙂

    • Reply Urbanie 2 septembre 2019 at 12 h 03 min

      merci! 🙂

  • Reply Cricri2j 2 septembre 2019 at 23 h 15 min

    Très drôle!
    On a la chance que la baby-sitter soit la mamie et ça va elle avait passé l’entret d embauche haut la main!

    Du coup tu as trouvé la perle rare que tu rappelles à chaque fois ?

  • Reply Stella 4 septembre 2019 at 7 h 48 min

    Merci. J’ai bien rigolé. C’est tellement vrai….
    Quand tu attend ta candidate pendant une heure et qu’après un appel elle te répond: « ah bah j’ai un déménagement imprevu », après consultation de son profil Facebook, elle passait des annonces pour vendre des meubles depuis 3h….mais nous prévenir. …
    Bonne journée

  • Leave a Reply