Maman solo: mes petits conseils pratiques pour survivre au quotidien

Cela fait 9 mois maintenant que je m’occupe de Kate en solo à 75%. Je pense être en mesure de donner les trucs et astuces qui « marchent », pour m’aider à m’organiser un minimum…

 

–  « Chaque jour après l’autre », c’est devenu mon mantra. Ne surtout jamais se poser de questions sur la nuit qu’on va passer (si tu pars perdante, tu ne dormiras pas, ou mal), ne jamais se projeter sur la quantité affolante de choses à accomplir dans une seule et même journée. Le risque? Se décourager, tout simplement.

Si je me lève le matin en me disant « ok, là il faut que je lui fasse à manger, que je l’habille, que je la débarbouille, que j’arrive à me préparer dans la foulée, puis que je fasse 20mn de trajet pour aller chez la nounou en espérant qu’elle accepte d’aller dans la poussette parce que j’ai une réunion très importante à 9h30… »…Eh bien je ne sais pas pour vous, mais si je pense à tout ça avant même d’avoir mis le pied par terre, alors je ne me lève pas du tout!

On se met donc forcément un peu en mode « pilote automatique »: une tâche après l’autre, mais c’est la façon la plus efficace pour avancer et affronter la journée qui s’annonce…

 

On accepte de ne pas être parfaite. On fait le deuil sur certaines petites choses. Kate arrive parfois chez la nounou pas complètement débarbouillée et les cheveux en pétard (oups!), je me fais une manucure tous les 2 mois, je prends mon petit-dej au bureau, je m’habille toujours de la même façon et je refuse les réunions passé 18h. So what?

 

On ignore dans le même coup celles qui se vantent d’être des mères « normales » -mais chez moi tout est rangé et mon chat est assorti à mon papier peint » (je vous jure que je suis réellement tombée sur un compte Instagram où le chat de la jeune maman était assorti à la déco de son salon) (freaky…). Donc on fuit Instagram comme la peste. On se dit aussi que ces mères là ne sont 1) pas normales (sorry les filles, mais je sais ce que c’est d’être impeccable (mon ancienne vie…) et c’est BEAUCOUP de boulot et 2) elles ont de l’aide, n’en doutez pas une seule seconde.

 

On se crée un « uniforme », on élimine le superflu de la routine matinale.

Il est de notoriété publique que certaines personnalités surbookées s’habillent toujours de la même manière. Pour gagner en temps et en énergie, afin de gérer leur entreprise et ne pas se laisser polluer par des tergiversations sans intérêt.

Capture d’écran 2017-05-02 à 20.21.03

Mon entreprise à moi, elle s’appelle Kate. Elle n’est pas cotée au Cac40, mais elle nécessite également une dose d’énergie considérable. J’ai donc un uniforme, une tenue très simple à assembler, qui me demande le minimum de temps le matin: un t-shirt uni (Petit Bateau) (avantage: en cas d' »accident » avec Kate, je peux me changer en 2 secondes chrono…), une jupe, des bottes ou des ballerines – j’en ai plusieurs de chaque, hein, je vous rassure, je ne porte pas réellement les mêmes vêtements tous les matins sans les laver. Mais vous avez saisi l’idée. Pas de « que mettre avec ce jean et ces chaussures? Est-ce que ce haut me grossi? Les rayures et les pois ça va ensemble? » Je n’ai plus le temps, donc je fais simple, et efficace. La mode attendra le retour de Jean-Mi à la maison (ou les 18 ans de Kate).

 

On s’équipe au bureau: de quoi grignoter si la matinée a été trop rude pour prendre un petit-dej, un joli rouge à lèvres pour faire illusion les matins de grise mine (c’est hyper efficace!), un haut de rechange (les petits nez qui coulent sont fatals à toute tenue vestimentaire…).

 

On n’abandonne pas complètement non plus l’idée de prendre soin de soi. Je ferai sans doute un article un jour sur ce sujet, mais un peu de futilité fait aussi beaucoup de bien au moral (je me pomponnais avant chaque rendez-vous médical quand nous avons perdu notre première fille, si vous voulez tout savoir. Cela me permettait de garder la tête haute, à ma façon).

Donc même sur mes journées en solo avec Kate, je me maquille un minimum avant d’aller au parc pour ne pas faire fuir les autres enfants. Quitte à planquer mon pull plein de purée sous mon grand manteau (mais comment vais-je donc faire en été?).

 

On demande de l’aide. Je n’ai pas vraiment de famille proche pour venir me relayer avec Kate. En revanche, deux fois par semaine une baby-sitter (de confiance) ramène Kate de chez la nounou, lui prépare son diner, et parfois le bain. Elle reste environ 1h seulement, mais cela me permet de souffler. De rentrer plus tranquillement du boulot. De faire une course ou deux. De trainer à la pharmacie du coin me choisir une crème pour le visage un peu sympa. Et ça me fait un bien fou, croyez-moi.

 

Et vous? Des astuces à partager avec moi ou avec les autres lectrices (solo ou pas, hein)?

2 Comments
  • Maman BCBG
    mai 3, 2017

    Chouette article, très concret, qui aidera beaucoup de mamans je pense ! J’essaye de tendre vers une garde robe un peu unifiée, mais cela demande du temps…enfin si c’est pour en gagner au final…

    Et oui, la comparaison sur insta est fatale, même si les filtres et un bon cadrage peuvent faire illusion aussi… !

    Et je suis d’accord pour l’idée de prendre un minimum soin de soi (ça peut être un peu de maquillage, prendre 2 minutes au boulot pour mettre de la crème sur ses mains, une touche de parfum…) Ça vaut aussi pour l’appartement : on lit souvent qu’avec un, ou des enfants, il faut lâcher du lest sur le ménage…alors, oui, je suis d’accord (ça doit d’ailleurs faire presque 3 semaines que je n’ai pas fait ma salle de bain à fond…huhuhu) mais à l’inverse, vivre au milieu des moutons de poussière, et du bazar permanent, ça ne fait pas non plus du bien au moral… on peut vite avoir l’impression de se noyer visuellement, et puis on perd du temps à retrouver ses factures, ses clefs, son écharpe…

    Donc faut trouver un juste milieu 😀

    • Urbanie
      mai 5, 2017

      Oui, complètement d’accord! J’avoue que ce n’est pa évident de garder son intérieur un minimum rangé (surtout que, en moins de 5mn, Kate a tendance à tout remettre en pagaille :) ), mais cela contribue à faire du bien à l’esprit, à ne pas se laisser « submerger ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *