Je raconte ma vie

Ma fille sera gâtée à Noel, et alors?

8 novembre 2018

Trop. Beaucoup trop, forcément, c’est un peu le sens du mot gâtée, justement. Et à l’approche des fêtes de Noel, je vois, comme chaque année, passer des commentaires sur les réseaux sociaux, des billets de blog, invitant à la « décroissance », suppliant les proches de ne surtout pas couvrir les enfants de cadeaux, dénonçant le consumérisme de Noel et l’inutilité des jouets qui seront condamnés, une fois déballés sous le sapin, à prendre la poussière dans le coffre à jouet.

Et, comme chaque année, je suis plutôt surprise, je dois bien l’avouer, parce que je ne vois strictement aucun mal à gâter ma fille, justement. Et je vous explique ça point par point.

 

Parce que j’ai connu des Noel sans cadeaux, et que c’est pas très jojo

Je fais comme tout parent qui se respecte: je compense sur ma fille les manques de mon enfance. Je ne vais pas faire pleurer dans les chaumières, et puis après tout je vais très bien aujourd’hui (je vous assure), mais j’ai connu les Noel moroses sans cadeaux (ou très peu, certaines années). Et je m’en souviens encore. Oui, je suis peut être une nana consumériste à mort, mais j’associe Noel et l’enfance à une profusion de cadeaux. Maintenant que je suis adulte, je reçois 2 ou 3 cadeaux maximum chaque année, et je trouve que c’est très bien comme ça (et puis au pire, je m’offre ce dont j’ai envie avec mon propre salaire). Mais les enfants n’ont pas cette conscience la, eux, ce qu’ils voient, c’est le Père Noel qui ne passe pas, ou peu, ou moins que chez les copains, et moi je sais que ça me rendait vraiment, vraiment triste quand j’étais enfant. « T’as eu quoi cette année? » « Euh, une poupée » « Et? » « Et c’est tout ». Voilà, considérez l’enfant de 8 ans que j’étais comme une petite fille capricieuse si cela vous chante, mais je suis encore triste juste de repenser à ce genre de scènes du haut de mes 34 ans, derrière mon clavier d’ordinateur.

 

Parce que je me fiche que ma fille soit « gâtée »

Je me dis que Kate a 3 ans, et que, comme toujours, tout est une question de contexte. Est-ce que ma chère petite fille adorée va se transformer en peste tyrannique parce qu’elle aura reçu une dizaine de cadeaux pour Noel en 2018? Non, je ne pense pas. Elle sera gâtée, oui. Mais à côté de ça, nous continuons à l’élever dans le respect des autres, à lui apprendre la valeur des choses (du haut de ce qu’un enfant de 3 ans est capable de comprendre, hein, entendons-nous bien, on ne va pas l’emmener en pélerinage à Notre Dame des Landes pour combattre le capitalisme), à lui expliquer pourquoi nous ne lui achetons pas ce jouet qu’elle nous réclame, la, au supermarché. Mine de rien, Kate ne nous a encore jamais fait de caprice à se rouler par terre, donc j’ai confiance en sa capacité à comprendre qu’on ne peut pas toujours tout avoir quand on le réclame. Noel, c’est ponctuel, c’est une fois dans l’année. Elle le sait, donc dés que ce sera passé, elle embrayera sur son anniversaire (8 mois à tenir, Dieu que cela va être long…).

 

Parce que nous trions régulièrement ses jouets

Pour éviter de se retrouver encombrés, rien de tel que le tri. C’est sans doute idiot, mais le fait de ranger, jeter ce qui est cassé, donner ce qui peut l’être, et ce, toute l’année, eh bien cela aide grandement à ne pas faire de palpitations au pied du sapin devant la montagne de cadeaux.

De la même manière, nous faisons une rotation pour lui permettre de jouer avec tout. Je vous épargnerai une photo de sa chambre, la maintenant tout de suite, mais je vous garantis qu’il reste peu de jouets enfermés dans son coffre à jouet…

 

Parce que ça me fait plaisir de lui faire plaisir

Elle adore les cadeaux. J’adore lui faire des cadeaux. Pourquoi se priver?

 

Parce que Noel, ce ne sera pas que ça.

Nous aurons le sapin, la déco, le Champagne qui coule à flots et la bûche bien crémeuse, comme tout Noel qui se respecte (j’allais ajouter: « et le tonton raciste », mais force est de constater que nous n’avons pas de tonton raciste dans nos familles respectives, donc je vais éviter de faire des blagues qui, lues par certaines personnes, pourraient déclencher une guerre thermo nucléaire le 24 au soir). Nous irons aussi à la messe, nous lui expliquerons le pourquoi de cette fête, nous en profiterons pour passer du temps en famille, nous irons voir les illuminations dans les rues de Paris, nous boirons des chocolats chauds et nous prierons pour avoir un peu de neige. Il y’ aura les cadeaux, oui. Mais il n’y aura pas que ça. Il y’aura avant tout la joie d’être en famille, en cette période si particulière de l’année. Et c’est bien tout ce qui compte.

 

Et vous? Cadeaux? Pas cadeaux? C’est quoi votre politique à la maison?

You Might Also Like

31 Comments

  • Reply Madame Lavande 8 novembre 2018 at 11 h 46 min

    Chez nous c’est un grand débat entre mon mari et moi : il trouve que la Biscotte est trop gâtée et moi j’ai à peu de choses près là même vision que toi (sauf que justement c’est parce que petite j’ai été très gâtée et que j’en garde un excellent souvenir que je veux que ma puce vive ça a son tour).
    Donc on coupe la poire en 2, elle aura des tonnes de cadeaux MAIS j’ai accepté de faire un tri et de donner ce qui ne sert plus et qui ne servira vraisemblablement pas non plus à sa petite soeur.
    En tous cas j’ai hâte d’être au mois de décembre pour décorer la maison et être en plein dans l’ambiance de Noël 🙂

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 11 h 56 min

      C’est pas mal de procéder comme ça. Et puis avec deux enfants, vous devez crouler sous les jouets pour le coup… Ici je crois que Jean-Mi trouve que je la gâte beaucoup trop, mais pour le moment je n’ai pas eu de remarques donc je continue hahahaha. 🙂

  • Reply magali 8 novembre 2018 at 11 h 50 min

    Perso, je n’ai pas d’enfant. Mais j’ai un neveu! Que j’essaie de ne pas trop gâter. Parce que mon expérience est exactement le contraire de la tienne: je considère que j’ai été trop gâtée pendant les Noël de mon enfance. Et je ne veux pas que ce (grand) garçon pense que je l’aime plus parce que je lui fais plus de cadeaux. Alors, j’essaie de lui faire un gros cadeau (2 jours à Paris en février dernier) et un petit cadeau (hors jeux video, parce qu’il n’y a pas que les jeux video dans le vie!). Mais je dois dire que je prends sur moi parce que j’adoooooore faire des cadeaux… Le plus dur, c’est de me limiter pour ma soeur.

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 11 h 58 min

      Je trouve ça dur aussi de se limiter (je le fais aussi, hein, je te rassure 🙂 ), mais quand il s’agit des enfants des autres je trouve ça plus facile – sans doute parce que je n’ai pas leurs yeux de petits pandas sous le nez quand je fais mes achats en ligne hahaha.

  • Reply Charlotte 8 novembre 2018 at 11 h 51 min

    Totalement d’accord avec toi !
    Kate a de la chance d’avoir une maman qui fait aussi attention à elle 🙂

  • Reply Lunaly 8 novembre 2018 at 12 h 02 min

    Je te rejoint entièrement sur la question des cadeaux. Nous aussi on va gâter mon fils cette année (on a déjà commencé en achetant ses cadeaux de notre part) car bon c’est Noël après tout et on va aussi tenter de lui montrer les autres bons côtés de cette fête (pas encore la messe car il est encore un peu petit!). De plus, la fête de Noël reste l’un des plus beaux souvenirs pour un enfant et c’est normal que nous, parents tentions de faire du mieux qu’on peut pour qu’ils s’en souviennent.

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 13 h 57 min

      La messe, disons que ça se tente… ça dépend surtout si d’autres parents sont présents avec leurs enfants! Mais à Noel, je pense que d’autres familles seront la, donc on va tenter le coup. 🙂

  • Reply Britt 8 novembre 2018 at 13 h 35 min

    Nous achetons 1 cadeau par enfant. Mais pour une raison – sous notre arbre de Noël, elles reçoivent également les cadeaux des parrains et marraines, des grands-parents (mes parents sont divorcés et font les cadeaux individuellement) et des chèques que mon mari reçoit de son travail. En fin de compte, un enfant se retrouve toujours avec 7 à 8 cadeaux.

    A mon avis ça suffit. Surtout que pour les enfants c’est vraiment le Père Noël qui a laissé les cadeaux. Ils ne peuvent pas savoir qui a acheté quoi. 🙂

    En ce moment, nous avons un peu de difficulté parce que nous voudrions que les enfants fassent leur liste au père Noël, afin que nous n’ayons pas à acheter les cadeaux au dernier moment … MAIS les enfants refusent car ce n’est pas encore l’hiver. .. 😀

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 13 h 58 min

      Hahaha, j’essaie aussi d’encourager Kate à faire sa liste au père Noel, mais ça lui semble un peu abstrait (et je crains fort qu’elle ne comprenne pas, une fois la lettre rédigée, pourquoi il faut encore attendre 5 semaines avant de recevoir les cadeaux). Je pense qu’on va la lâcher dans un grand magasin, observer les jouets qui lui font de l’oeil, et rédiger une lettre a posteriori, mettons quelques jours avant Noel.

  • Reply Elisa 8 novembre 2018 at 13 h 37 min

    Mon fils est gâté tout le mois de décembre parce qu’en Belgique, on a saint-Nicolas le 6, qu’il est né le soir du réveillon et parce que le lendemain c’est noël. En ce qui me concerne, je n’ai jamais rien reçu à Noël, ça ne faisait pas partie de nos traditions.
    J’avoue que j’ai du mal parce que je vois un fossé entre mon enfance et la sienne côté matériel (mais pas que) et que je me rends compte de plus en plus qu’il ne valorise pas tout ce qu’il a. Pour lui, c’est normal. En même temps, c’est vrai qu’il ne va avoir que 7 ans et qu’il a toute la vie pour ça. Je ne sais pas, je t’avoue que c’est une question avec laquelle j’ai du mal et que je cherche à trouver le fameux équilibre.

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 14 h 00 min

      Ce n’est pas un exercice simple, je te rejoins complètement. Nous on lui explique la valeur des choses, qu’il ne faut pas gaspiller, qu’elle ne peut pas avoir cette petite voiture parce qu’elle en a déjà 2 à la maison… je vois ça comme un apprentissage du quotidien, et bien sur, cela se fait sur des années.

  • Reply Maman Lempicka 8 novembre 2018 at 13 h 53 min

    Nous sommes dans une société schizophrène, qui nous pousse à la consommation puis nous reproche constamment de trop consommer. Tant qu’on fête Noël en accord avec ses valeurs, tant qu’on n’en fait pas qu’une profusion mais aussi des moments de partage, tu as raison, on peut gâter nos enfants et ras-le-bol des moralisateurs de tous bords. Ici, c’est un cadeau par enfant aussi, mais vu qu’ils en reçoivent de toute la famille, ça en fait pas mal au final. Et mes filles sont très sages et bien élevées (objectivement bien entendu :-D)
    Et je te rejoins aussi sur la compensation: mon mari, qui vient d’une famille musulmane, n’a jamais reçu aucun cadeau à Noël, ni à aucune autre fête d’ailleurs. Il garde de cette privation une morsure de l’enfance, la sensation d’avoir goûté à peu de joie familiale, et aujourd’hui, pour rien au monde il n’empêcherait ses filles d’être gâtées.

    • Reply Urbanie 8 novembre 2018 at 14 h 02 min

      Je te rejoins complètement sur le côté schizophrène de la chose… c’est ce qui m’embête aussi, justement: cette idée que Kate ne recevra pas de cadeaux parce que je l’ai décidé, alors qu’autour d’elle les autres enfants seront littéralement couverts de jouets. Je ne trouve pas ça juste pour elle (mais bien entendu, c’est mon ressenti, cela reste personnel), donc j’ai vraiment envie qu’elle garde un souvenir « magique » de cette période. Et pour moi, les jouets en font partie…

  • Reply Melle Blanche 8 novembre 2018 at 14 h 49 min

    Plein de cadeaux et des parents menteurs qui osent imposer une créature barbue et vêtue de rouge (et même en surpoids !).
    On fait tout pour avoir un procès ! – riiires –

  • Reply annie 8 novembre 2018 at 15 h 08 min

    Je suis un peu mitigée… je suis minimaliste, et je souhaite que ma fille n’ait pas trop de jouets, car je me rappelle, quand j’étais jeune, une profusion de jouets nuls et peu chers…. et jamais ce que je voulais. je me rappelle que LE cadeau que je voulais m’aurait suffit… et puis, le côté pratique, je n’aime pas voir traîner des choses chez moi. ma fille a seulement 1 an, alors je ne pense pas qu’elle s’en rende compte.

    par contre, plus tard, ça va être dur, car ses cousines ont une PROFUSION de jouets (plus de 10 à chaque noel chacune), et j’ai peur que ma fille se sente mal à l’aise à côté 🙁

    bref, je ne suis pas pour du tout la société de surconsommation, car ça m’encombre beaucoup et je ne suis pas sûre que ça fasse tellement plaisir à un petit enfant. je parle d’une profusion de cadeaux inutiles.
    j’ai été gâtée quand j’étais petite de cadeaux inutiles, mais je m’en fichais et je détestais ce qu’on m’offrait, car je n’avais jamais LE jouet que je voulais. Je n’ai pas envie de couvrir ma fille de cadeaux matériels, mais de trucs chouettes, pourquoi pas (faire des gateaux avec maman, aller à eurodisney, avoir de jolies tenues…)

  • Reply Mommy's Smile 8 novembre 2018 at 15 h 36 min

    Je suis tellement d’accord avec toi !!! Si mon porte monnaie me le permettait j’offrirai pleins de cadeaux a ma fille comme j’ai eu étant petite. Pour moi le pied d’un sapin doit être rempli à noël. Alors même si cette année l’ambiance bancaire est morose (je suis au chômage depuis peu), je vais tout faire pour lui offrir un maximum de beaux cadeaux (et le black friday va m’aider a faire pleins de bonnes affaires :D). Mon conjoint et moi préférons ne rien nous offrir à nous même mais lui en offrir pleins à elle.
    Dans le même genre elle a eu deux ans en octobre, nous étions 22 à sa fête d’anniversaire (nous, les grands parents, les oncles, les tantes, et 4 amis), elle a donc eu 13 cadeaux (des petits et des gros). Les parents de mon conjoint étaient choqués, moi je trouve ça normal ^^.
    Et sinon ici aussi la fête est belle, on chante, on danse, on mange (beaucoup), on boit, bref, on profite en famille de cette fabuleuse et magique fête qu’est noël.

  • Reply Flora 8 novembre 2018 at 16 h 02 min

    Je n’ai jamais reçu beaucoup de cadeaux à noël, mais j’ai toujours eu ce que je voulais (dans la limite du raisonnable). Du coup je n’ai jamais senti de manque et j’ai une sainte horreur de babioles ! Du coup la décroissance, le minimalisme et tout ça me parle. Mais c’est comme tout, l’important c’est d’être en phase avec ses envies.
    Je me bats déjà chaque année pour ne recevoir que des choses utiles à noël et je compte appliquer le même système à ma fille. Après comme elle est née le 24/12 et qu’on a pas encore déterminé une stratégie de cadeaux (séparé ou groupé), elle risque quand même de recevoir plus que de nécessaire.

  • Reply Maman Nouille 8 novembre 2018 at 17 h 02 min

    Je crois que je ne ferai pas mieux. Je ne compense rien, moi j’ai été très gâtée petite et je trouve ça super. Mon fils est très content de recevoir des cadeaux, même des habits , et ça me rend heureuse de le voir heureux. Et puis on achète aussi pour nous. Enfin surtout mon compagnon qui essaie de convertir mes fils aux tortuse ninja, « tu veux refaire ta propre enfance » lui a dit sa mère et c’est vrai (pff il n’arrête pas de me parler de la voiture batman qu’il avait petit).
    Le seul inconvénient, c’est le bordel, et purée, c’est un sacré inconvénient!

  • Reply Madame Bobette 8 novembre 2018 at 17 h 23 min

    Je ne sais pas si elle sera gâtée mais en fait, je m’en fous qu’elle soit gâtée! Je préfère d’ailleurs ça et que ça la rende heureuse que l’inverse. De notre côté, nous allons lui faire des beaux cadeaux sans exagérer mais si on cumule toute la famille, certains amis, nounou… Oh oui, il va y en avoir des cadeaux sous le sapin!! Mais tant mieux pour elle! Qu’elle en profite! Quand nous n’en aurons plus besoin, on finira par revendre ou donner aux associations ce qui peut l’être!
    Et comme tu le dis si bien, Noël c’est un tout. Les cadeaux y prennent une certaine place mais la joie d’être en famille, de partager entre amis, … sont bien plus importantes et je suis certaine qu’elle les partagent avec nous 🙂

  • Reply WorkingMutti 8 novembre 2018 at 19 h 33 min

    D’accord avec toi, ce n’est pas le fait d’avoir pleins de cadeaux à Noël qui va forger la personnalité de l’enfant. Un enfant gâté, capricieux, c’est un enfant a qui on cède toute l’année, et pas que sur des cadeaux matériels …

  • Reply Chaperon rouge 9 novembre 2018 at 8 h 06 min

    Ici on est entre 20 et 30 selon les noëls, et la fête dure 5 jours. Il y a de la bouffe et des rires a profusion, de la musique sans cesse, ca a toujours été comme ca et en fait, c’est ce que Jaime de Noël. Nous sommes une famille athée, Noël est donc pour nous l’occasion de se rassembler et c’est tout. Mais je garde des souvenirs lumineux de journées entières a jouer aux jeux de société, des plateaux de fruits déguisés et de biscuits de Noël toujours sur la table, et des kilos de clémentine et de litchis qu’on y mange. Bref, ici, c’est plutôt « a Noël, mes enfants mangeront a profusion »… Et j’ai un peu honte. Pour les cadeaux, ils sont peu gâtés dans l’année. La Lueur est de mi décembre, elle aura un toboggan pour son anniversaire (acheté sur leboncoin), et pour Noël je lui prépare une palette de docteur et un sac a main  » garni », tout ceci acheté en seconde main ou fabriqué de recup (coucou les pipettes de sirop vides etc). Elle aura aussi quelques playmos chinés au cours de l année. Et elle saura qui lui a offert quoi. Bref, elle sera raisonnablement gâté, mais je ne m’en voudrai pas de jouer le jeu de la société de consommation. C’est un bon compromis je trouve!

  • Reply PIcou 9 novembre 2018 at 10 h 17 min

    Je partage ton avis! Je crois qu’on peut rester raisonné en gâtant son enfant…Cette profusion participe à faire de Noël un moment exceptionnel, à part – la magie, parce que c’est uniquement à ce moment là. Et ce n’est pas sur un moment unique que se forge le caractère d’un enfant. Après, je vois se développer le recours à de la seconde main pour les cadeaux de noel, et si je n’ai pas encore franchi le cap je trouve que ça peut aussi être une bonne idée pour ménager la chèvre et le chou!

  • Reply sabrina 9 novembre 2018 at 10 h 19 min

    C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu ton billet.
    Je pense qu’il faut parfois se mettre à la place des parents, tous les parents n’ont pas les moyens de gâter leurs enfants. Je n’ai pas eu de cadeau à noël, même que dans ma famille on ne fêtait pas Noel. Mais aujourd’hui, je prends plaisir à fêter Noel avec mes enfants, j’aime à leur offrir des choses et pas seulement au moment de Noel. Je trouve aujourd’hui que trop de famille se mettent en difficulté pour être bien par rapport aux « autres » ou au qu’en dira t-on….. Noel se n’est pas une compétition de celui qui a eu le plus de cadeau. C’est d’abord un moment en famille, c’est un ensemble de choses qui rend se moment merveilleux.

    • Reply Urbanie 9 novembre 2018 at 10 h 38 min

      Je te rejoins complètement, quand on a pas les moyens, on fait ce qu’on peut. Je parlais plus du côté « décroissance » de la chose, qui ne me parle pas trop à cette période de l’année. 🙂

  • Reply Charlotte - Enfance Joyeuse 9 novembre 2018 at 12 h 03 min

    Je suis d’accord avec toi. Tant qu’on est soi-même en accord avec ce que l’on fait pour Noël alors pourquoi se priver ? Et comme tu le dis, Noel ce n’est pas que ça… 🙂

  • Reply petitsruisseauxgrandesrivieres 9 novembre 2018 at 17 h 41 min

    Quand je vivais seule avec ma fille, je ne me posais pas trop la question : je lui faisais plusieurs cadeaux, et puis il y avait le 2e Noël avec son père.
    Maintenant que nous sommes en famille recomposée et avons des enfants supplémentaires, nous avons réduit pour raison économique , parce que les multiples grands-parents font un cadeau, sans compter les parrains-marraines, tontons.. et ça devenait du délire.
    Mais ils ont toujours un nombre confortable de cadeaux (disons 5-6 chacun). Après, j’ai remarqué que quand il y a trop de cadeaux, ils ne prennent même plus plaisir à les ouvrir. Alors on préfère parfois se cotiser pour offrir un beau cadeau plutôt que 3 merdouilles 🙂

  • Reply Papabackstage 10 novembre 2018 at 10 h 22 min

    Qu’il est bon de lire un article comme cela ! Pareil chez nous, Noël est une institution et nous mettons à coeur de tout faire pour transmettre notre amour de cette fête à nos filles ! Elles seront gâtées c’est sûr ! Noêl c’est le partage, les bons petits biscuits qui cuisent dans le four, les chocolats chauds avec des guimauves devant un bon dessins animés etc.etc.

    Aujourd’hui on a tendance à délaisser cette fête sous de faux prétextes : les enfants n’ont pas besoin de ça, c’est la fête du capitalisme (ça dépend de ce que tu fais justement), ça coûte cher à tout le monde (l’année dernière, pour une famille de 21 personnes, les cadeaux nous ont coûtés 200 euros, et tout le monde était ravi, il suffit de bien s’y prendre) etc.

  • Reply Mamanoquotidien 12 novembre 2018 at 18 h 25 min

    Réflexion intéressante sur Noël. Chez nous on limite le nombre de cadeaux. D’abord parce qu’ils sont quatre et qu’entre les tontons et tatas, les grands-parents et nous, à une période on arrivait facilement à 10 cadeaux chacun. C’était beaucoup trop, et on s’est vite rendu compte qu’ils ne jouaient qu’avec deux-trois choses, délaissant les autres (ou y touchant très occasionnellement). Maintenant on prend vraiment le temps de réfléchir à ce qui leur ferait plaisir, avec eux, on propose aux proches des cadeaux communs et des cadeaux immatériels (sorties, abonnement, etc). Avec les aînés ont trie régulièrement leurs jouets aussi et on évite les catalogues de Noël qui fabriquent de toutes pièces des envies artificielles et non de réels désirs. On observe toute l’année nos enfants pour voir leurs aspirations, ce qui leur plait vraiment, ce avec quoi ils jouent (chez les autres, à la ludothèque…) et on les guide au moment de faire leur liste. Bref, chez nous c’est plutôt tendance minimaliste.

    • Reply Urbanie 12 novembre 2018 at 22 h 22 min

      C’est vrai que 10, ça commence à faire un sacré paquet de cadeaux (surtout multiplié par 4!!!). Avec une seule enfant, on se pose forcément moins la question du nombre de cadeaux, c’est vrai.

  • Reply Nathalie 12 novembre 2018 at 18 h 27 min

    Dilemme pour moi. Elle a déjà 1 grosse boîte de Duplo de ma part (enfin de mon CE mais c’est pareil), j’attends un peu de voir ce que ma famille lui achète. Elle aura des cadeaux de son papa aussi (je ne sais pas quoi).

    On verra, et pour patienter je prépare son calendrier de l’Avent !

    • Reply Urbanie 12 novembre 2018 at 22 h 21 min

      Je ne sais pas très bien ce que nous allons lui offrir non plus… mais comme nous faisons la liste à la famille, cela aide à estimer le nombre de cadeaux reçus!

    Leave a Reply