L’échange des princesses – Chantal Thomas (roman)

Ce roman historique n’a pas passé le cap des pré-selections du prix des lectrices de Elle 2014 (il faut dire qu’il était en compétition directe avec Esprit d’Hiver!), pourtant il mérite qu’on s’y attarde. Je n’ai pas l’habitude des romans historiques, mais celui-là m’a complètement séduite: je lui ai trouvé un ton presque espiègle par moments.

 

Le pitch:

France, année 1721. Le régent Philippe d’Orléans a une idée brillante : pour consolider les relations entre la France et l’Espagne, l’infante d’Espagne âgée de 4 ans Marie-Anne Victoire, fille de Philippe V roi d’Espagne, épousera (en temps voulu) le dauphin de France, le futur Louis XV, tandis que le dauphin d’Espagne, fils de Philippe V et frère de Marie-Anne Victoire, se verra promettre mademoiselle Louise-Elisabeth de Montpensier (12 ans), la propre fille de M. d’Orléans.

Si tu n’as pas tout compris: les deux familles régnantes de France et d’Espagne marieront leurs enfants respectifs entre eux. Voila, ça va mieux? On continue! :)

En soi, le plan est parfait : les deux mariages croisés verrouilleront les bonnes relations diplomatiques entre les deux pays pour les générations à venir. Oeuf corse, rien ne va se passer comme prévu!

 

Mon avis:

Chantal Thomas prend le parti de nous raconter un épisode historique relativement méconnu en faisant de personnalités ayant réellement existé des personnages de roman à part entière. Sous sa plume, les poupées de l’infante d’Espagne vivent leur propre vie, Mademoiselle de Montpensier se prend de passion pour ses petits mouchoirs qu’elle lave et relave à l’envie, le futur Louis XV fait l’apprentissage de la vie et le trop frêle dauphin d’Espagne peine à suivre la folie de sa promise.

Avec pas mal d’humour et de fantaisie, on suit le destin contrarié des deux jeunes promises – car il ne faut pas se méprendre, ce sont bien elles, les vraies héroïnes de ce roman, littéralement sacrifiées par les jeux de pouvoir des adultes. Et on s’éprend sincèrement de la très jeune Marie Anne Victoire, dont la passion pour son futur roi est aussi grande qu’elle laisse Louis XV de marbre.

C’est donc bien une tragédie qui se dessine sous les aspects d’un roman historique. Chantal Thomas réussit à rendre ses personnages profondément attachants, et si l’on n’est pas familier avec cette période de notre Histoire, on se laisse prendre par le suspense de l’intrigue, dont on devine qu’elle ne sera pas favorable aux deux jeunes promises. Un roman historique très réussi !

echange-des-princesses

Pour résumer:

J’ai aimé: oui.

On le lit: tranquillou pendant ses vacances.

On boit quoi? Un chocolat chaud à l’ancienne.

On en fait quoi après? On le prête à la copine qui pense que « les romans historiques, c’est chiant ».

4 Comments
  • Loulou
    juillet 10, 2014

    J’adoooooooooooore les romans historiques mais genre vraiment j’en ai lus pleins! des littéraires, des moins littéraires… De Victor Hugo à Juliette Benzoni en passant par Dumas (que j’adoooooooore!) j’aime toutes les histoires!

    Celui ci me donne envie de le lire.

    • Urbanie
      juillet 11, 2014

      Ah cool! :)

      Je trouve que ce roman la est très bien aussi si on a pas l’habitude des romans historiques (ce qui est mon cas parce qu’en dehors de l’Allée du Roi, je crois que je n’en avais jamais lu).

  • Fleur
    juillet 12, 2014

    Je l’ai aussi lu et aimé. J’ai toutefois eu du mal avec le personnage de Marie-Anne Victoire : j’ai vraiment eu du mal à croire qu’elle pouvait être aussi mature à seulement 4 ans…

    • Urbanie
      juillet 13, 2014

      Oui, je crois que c’est justement comme ça qu’elle n’est plus une personne historique, mais bien un « personnage » de roman à part entière. C’est ce que j’ai aimé dans le livre: cette capacité à s’éloigner de la réalité, à romancer des faits historiques, à « réinventer » des personnes ayant réellement existé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *