Le deuil périnatal, 4 mois après

Mercredi dernier j’ai remarqué que vous avez été nombreux à vous connecter à ce blog. Or, le 15 octobre c’est la journée de sensibilisation au deuil périnatal, et je ne pense pas que cela soit un hasard, n’est-ce pas?

J’avais choisi délibérément de ne rien publier ce jour-là – j’ai déjà énormément parlé de ce sujet ici ou sur le site Dans Ma Tribu pour sensibiliser, justement, donc je ne voyais pas très bien quoi ajouter de plus. Et il est extrêmement compliqué pour moi de savoir à quel point je « peux » en parler ou non. L’arbitrage n’est pas toujours aisé entre ce que je peux vous raconter, ce que vous avez envie d’entendre, et ce que je veux garder privé.

Mais pour faire bref, disons les choses comme ceci: je vais bien.

Pas « bien » façon « j’ai déjà tout oublié, youpi youpi », non. Mais « bien » dans le sens où je suis toujours debout, je n’ai pas perdu le gout de la vie, et surtout, je réagis mille fois mieux que ce que j’aurais pu espérer.

Non, je n’ai pas envie de jeter des cailloux aux jeunes mamans que je croise ici ou la. Non, mon cœur ne se tort pas à la vue d’un bébé, ou du moins pas trop. Non, je n’en veux pas à la terre entière.

Je ne suis pas le genre de nana en colère de toutes façons, j’ai la chance d’avoir été relativement épargnée par ce genre de sentiment. La vie a beau être une salope avec moi, je garde le sourire.

Bien entendu je redoute certaines dates -la date de mon accouchement, Noël, mon anniversaire – on ne va pas se mentir.

Mais globalement, j’ai plutôt le sentiment de m’en sortir parfois « trop bien ». Je sais que dans mon cas, le fait d’avoir accepté de vivre mon deuil pleinement m’a énormément aidée. J’ai vécu la mort de mon enfant en ne m’interdisant pas d’être triste,ni de pleurer, et en faisant les choix que je me sentais de faire, sans jamais rien m’imposer.

J’ai choisi par exemple d’avoir avec moi une bague de naissance, dans laquelle nous avons fait graver ses prénoms, et qui ne me quitte plus. Cette bague m’est aussi précieuse que mon alliance ou ma bague de fiançailles. Je me rends compte que les gens sont parfois choqués lorsqu’ils apprennent la signification de cette bague. Mais les parents qui passent par ce genre d’épreuve savent à quel point la grande difficulté du deuil périnatal réside justement dans le « manque » de choses concrètes pour rappeler que cet enfant a, un jour, été présent. Donc voilà, c’est mon choix à moi. Je me sens bien et en paix d’avoir choisi de garder mon enfant près de moi de cette façon. Et je crois que c’est en quelques sortes la clef de tout cela: être en paix avec soi-même. Ne pas s’interdire d’être triste, mais ne pas s’interdire d’être heureux lorsqu’on le peut. Faire les choix qui nous conviennent.  Se respecter. Et respecter les autres, toujours.

Demain on parle amitié, reste connecté(e)!
12 Comments
  • Mior
    octobre 23, 2014

    Une jolie idée, cette bague de naissance …
    Suis contente de voir que tu surmontes, vaille que vaille , cette épreuve …
    Très amicalement
    Mior

    • Urbanie
      octobre 24, 2014

      Merci Mior <3

  • ced
    octobre 23, 2014

    Je ne pouvais pas ne pas mettre de commentaire !
    J’ai connu il y a 5ans le même coup de massue sur la tête, la même incompréhension et la vie qui doucement reprend le dessus et le temps qui peu à peu panse les blessures…
    Cette bague, ce symbole il le faut pour pouvoir avancer..
    Si tu ne connais pas va voir ce lien : http://www.petiteemilie.org/nos-actions/memoires-vives.
    J’y ai participé et cela m’a permis d’avoir des souvenirs…

    Bonne route à toi

    • Urbanie
      octobre 24, 2014

      Bonjour Ced,

      J’avais entendu parler de Mémoires Vives, ayant beaucoup trainé sur le forum de Petite Emilie (qui m’a beaucoup aidée aussi). Il est en effet très important de garder près de soi un souvenir ou un symbole de cet enfant qui est mort avant de naitre pour avancer dans son deuil. La présentation de Mémoires Vives m’avait énormément touchée, et j’espère que la route a su être un peu plus clémente pour toi aussi depuis cette terrible épreuve.
      Pensées pour ton ange,
      Urbanie

  • Delphine
    octobre 23, 2014

    Je suis très touchée par ton article. Courage et bravo. Ton bébé (ou qu il soit) peut être fier de sa maman!

    • Urbanie
      octobre 24, 2014

      Merci Delphine <3

  • Eva
    octobre 23, 2014

    la bague de naissance est une belle idée. Ce sont tes choix, et tes décisions, pour aller mieux, c’est toi qui sais le mieux ce qui est bon pour toi et ce qui t’aide à surmonter cette épreuve, et si des gens sont choqués, c’est leur problème!

    • Urbanie
      octobre 24, 2014

      Merci Eva :)

  • Boreita
    octobre 23, 2014

    Pour ce qui est de la journée du deuil périnatal , je ne sais pas si tu as vu mon statut fb , j’y ait dit mes pensées.
    C’est encore un beau témoignage que tu fais. Tes articles sur la perte de votre enfant m’ont particulièrement touchés et apportés.
    Je suis heureuse que tu aies gardé le goût de la vie et qu’en même temps tu ne t’ai pas interdit de l’aimer toujours. C’est une magnifique preuve d’amour que tu lui donnes de le porter constamment près de toi et de lui donner une place importante dans votre vie comme vos fiançailles et votre mariage.
    Plus que jamais, je trouve votre couple merveilleux dans la force et l’amour que vous vous portez, c’est ce lien particulier qui vous a donné l’envie d’être parents et je vous souhaite sincèrement de l’être pour la deuxième fois. Douces pensées pour ce petit ange qui doit être fier de sa maman et de son papa.

    • Urbanie
      octobre 24, 2014

      Merci Boreita pour ton si gentil message <3
      (je n’avais pas vu ton statut FB, erreur réparée! :) )

  • Claire (de Chemin de Deuil, blog sur le deuil et faire-part pour parents endeuillés)
    octobre 29, 2014

    Bonjour Urbanie, et merci pour ce nouveau partage…
    Ce que tu écris est, comme toujours, très émouvant, avec des mots à la fois justes et pudiques…
    Comme toi, j’ai perdu un bébé pendant la grossesse (pour ma part, c’était à la naissance, mais la douleur et le manque sont les mêmes…).
    Comme toi, aujourd’hui, plus de 3 ans après, je peux dire que je vais bien, pas dans le sens « youpiyoupi »^^…
    Avec le recul, avec les formations que j’ai suivies sur le deuil périnatal, je ne peux que souscrire à ton analyse selon laquelle l’important est de vivre ses émotions, de laisser couler ses larmes. C’est, en effet, en s’autorisant à aller mal que l’on ira mieux après.
    Parce qu’en vivant sa peine sans retenue, en restant au plus près de ce qui est « juste » et « vrai » pour nous à un instant t, nous gardons intacte notre capacité à ressentir. Parce qu’en anesthésiant pas la douleur, on n’anesthésie pas non plus la joie de vivre, qui revient, petit à petit. Une joie différente, loin de tout oubli, plus riche de notre amour pour notre enfant. Mais une joie qui n’en n’est pas moins belle.
    c’est un beau geste que celui de cette bague que tu portes avec toi, un beau symbole que celui de ce lien avec ton enfant. Un lien qui ne mourra pas, qui vivra avec toi.
    Tu dis que tu appréhendes les prochaines dates importantes, et oui, il y aura d’autres vagues, d’autres moments difficiles, sans doute. Mais, malgré cela, tu avances, ta petite au creux de ton coeur…
    Je t’envoie beaucoup de douceur, et te remercie, une fois encore, de ta sincérité…
    Pensées douces à ton bébé des étoiles…

    • Urbanie
      novembre 6, 2014

      Merci Claire <3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *