La dernière ligne droite

Rédigé par 17 Permalink

Cette semaine, nous passons un cap avec Princesse Kate: si elle décide de pointer le bout de son nez, elle ne sera plus considérée comme prématurée. Cela veut aussi dire qu’elle est désormais susceptible d’arriver à tout moment. J’ai attendu cette date pendant de longs, de très très longs mois. Et pourtant, maintenant que nous ne sommes qu’à quelques jours de cette nouvelle étape… je me mets à flipper comme jamais.

C’est sans aucun doute parce que son arrivée devient soudain extrêmement réelle: OH MON DIEU, IL VA Y AVOIR UN BEBE! Genre, pour de vrai? Un qui gigote, et qui pleure la nuit, et qui fait caca? C’était donc pas de l’aérophagie?

Le truc relou du deuil périnatal, c’est cette quasi-impossibilité à se projeter tant que le bébé n’est pas enfin parmi nous. C’est cette propension à se dire qu’il va forcément se passer un truc grave, puisque c’est le seul schéma que nous ayons connu jusqu’ici. Si, pour certains, les affreuses nouvelles qui nous parviennent parfois restent des histoires qui font trembler au coin du feu, pour nous, elles sont extrêmement réelles: nous sommes ces histoires! Du coup, il est très compliqué de relativiser lorsque la panique monte puisqu’il est quasiment impossible de rationaliser.

Rationaliser? Mais justement! Il est pour moi bien plus « rationnel » de me dire que quelque chose va mal se passer, puisque je l’ai déjà vécu. Et à un mois du terme, autant dire que je ne suis pas très feng-shui.

 

Et puis il y’a une panique toute nouvelle, aussi: avant de tenir le bébé dans mes bras, je vais devoir accoucher! Alors, oui, j’ai déjà accouché il y’a un an, ce qui faisait que jusqu’ici je ne m’étais pas trop préoccupée du truc et que je ne paniquais pas tant que ça.  Sauf que je réalise tout à coup que cette fois-ci l’accouchement sera très, très différent. Comment vais-je reconnaitre que le travail a bien commencé? (même si toutes mes copines me le disent: « le jour J, tu SAIS »). Est-ce que je vais savoir gérer la douleur avant d’avoir la péridurale? Et si je ne peux pas avoir la péridurale, est-ce que je vais réussir à garder mon sang-froid?

A tout cela se cumulent énormément d’autres questions, encore moins marrantes: et si cela recommence, s’il arrive quelque chose au bébé? Ou à moi? Ou à Jean-Mi?

Je sais, pour en avoir discuté avec d’autres jeunes mamans, que ces questionnements sont fréquents face à l’imminence de la naissance: ce sont toutes nos craintes qui remontent, doublée d’une prise de conscience que, après avoir passé 8 mois à préparer mentalement le grand débarquement, cette fois-ci on y est. Le problème, c’est que le deuil périnatal a la fâcheuse tendance à démultiplier ces questionnements pas très rigolos par 12.

 

Du coup, je bloque sur tout: sur la valise de maternité (que je n’arrive pas à boucler), sur les dernières commandes qu’il faudrait que je passe pour compléter le trousseau du bébé, sur toutes ces petites choses qui me restent encore à faire et que je ne parviens pas à enclencher. Comme si le fait de ne plus rien faire entrainait automatiquement une suspension de la grossesse: si je ne fais rien, le temps va s’arrêter et le bébé attendra, hein? (réponse: dans tes rêves Urbanie!).

 

Bref, la pression monte, et j’essaie coute que coute de garder le cap.

Des conseils pour rester zen?

17 Comments
  • Etoile
    juillet 20, 2015

    Justement je me demandais si tu avais déjà fait ta valise :) Dis-toi qu’au pire, ton cher et tendre te ramènera ce qu’il manque, et puis la sage-femme m’a répété qu’on pouvait prendre une heure tranquille chez soi avant de partir à la maternité le grand jour ! Bon, sauf si tu as des contractions toutes les 5 minutes, là il faut partir…

    • Urbanie
      juillet 20, 2015

      La valise est en cours, j’avoue que c’est un peu le chantier dans l’appartement! 😉
      Mais je me « force » à me bouger le popotin, histoire de ne pas accoucher sans rien avec moi! (et, en effet, le papa peut ramener les affaires manquantes à la maternité ^^ )

  • Melimelanie
    juillet 20, 2015

    Je suis encore bien loin de cette échéance donc je ne peux malheureusement pas trop te rassurer sur la suite. Je n’ai encore jamais accouché,on en reparle dans 6 mois ;-).

    Par contre je me souviens de cette phrase de ma gynécologue (que j’avais trouvé très con sur je moment mais qui au final est peut être vraie) quand je lui faisait par de mes peurs pour cette nouvelle grossesse suite à ma GEU: « Vous ne pensez pas que vous avez déjà eu votre lot de problème sur l’ancienne grossesse et qu’avec celle là vous n’avez pas le droit à un petit peu de bonheur ».
    Sur le moment je l’ai pris comme : elle n’est pas devin qu’est ce qu’elle en sait. Et puis j’ai digéré cette phrase en me disant que ça voulait peut être juste dire qu’il fallait que je me réjouisse de cette grossesse et advienne que pourra.

    Je ne suis pas devin mais j’ai beaucoup discuté avec les médecins: à ton stade de la grossesse le pourcentage de problème est pratiquement nulle. Et je suis sûre que tu es attentive et qu’à la moindre douleur tu iras à l’hôpital. En espérant dans peu de temps lire un message : « bienvenue à princesse Kate née le xx à xxh avec un accouché divin ou je n’ai presque rien senti » :-p. (Oui tant qu’à faire autant te souhaiter un accouchement de rêve)

    Et oui se dire qu’un bébé arrive c’est carrément irréel. Je compte sur toi pour m’aider à m’y préparer avec tes futurs articles :-p

    • Urbanie
      juillet 20, 2015

      Hahaha, je rêve tellement d’un accouchement sans aucune douleur 😀 Malheureusement, il parait qu’on ne choisit pas son accouchement!

      Merci pour ton gentil message: je sais que je devrais me dire que cette fois-ci, c’est la bonne, mais je pense que cette grossesse est de toutes façons placée sous le signe de l’irrationalité la plus totale! mais en effet, le conseil de ta gynécologue n’est pas si stupide qu’il n’y parait… en tout cas, c’est plutôt bienveillant de sa part! :)

  • Johanna
    juillet 20, 2015

    Ma grand-mère disait toujours qu’au moment où tu sens le stress ou de la panique monter il faut faire une chose assez simple :
    Inspirer et expirer à fond et le plus doucement possible 10 fois de suite en se forçant à ne penser à rien. Par contre fais le bien assise pour pas avoir la tête qui tourne. Sinon, le Yoga Nidra ça aide bien aussi.
    Après je ne peux pas te donner d’autres conseils car je n’ai pas encore eu la chance d’être enceinte :)
    Bon courage pour la dernière ligne droite.

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Merci du conseil! Je vais essayer de le garder en tête lorsque le travail aura commencé! :)

  • La Bavarde
    juillet 20, 2015

    On a une intuition, je suis sûre que tu sauras que le moment approche ! Et au pire, si tu n ‘as pas tout fini (et que ce n’est pas indispensable), t’auras ton Jean-Mi qui complétera :) (en plus de venir vous visiter à la mater !).

    C’est étrange comme les deuils, même s’ils sont très différents, nous font adopter des comportements similaires. Je savais que j’allais emménager avec l’homme, j’ai attendu la dernière semaine pour faire mes cartons (persuadée que y’aurait un truc qui viendrait mettre le bazar et tout faire sauter). Bref, je crois que c’est un automatisme de « survie psychologique ». On attend d’être sûre de sûre :)

    Des bisous et bonne dernière ligne droite (je t’ai fait un petit sms l’as-tu reçu ?)

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Oui, on se protège forcément un peu plus!

      Pas reçu ton sms, non :(

      • La Bavarde
        juillet 24, 2015

        Je te fais un mail alors :) (pourtant je me suis pas trompée de Julie cette fois !)

  • ifeelblue
    juillet 20, 2015

    je vais pas être très originale, mais ouais, le jour J, tu SAIS. Franchement, les contractions, tu peux pas passer à côté.
    Et pour avoir accouché sans péridurale (pas par choix, juste que tout est arrivé tellement vite que c’était pas possible), hé bien c’est faisable. 😉 Et je suis une chochotte hein 😉
    Donc je n’ai pas de conseil pour rester zen parce que perso, sur la fin, je faisais insomnie sur insomnie, mais je t’envoie tout plein d’ondes positives pour la suite :)

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Merci! Mais ça me rassure toujours de savoir que d’autres sont passées par la et qu’elles n’en gardent pas un souvenir affreux! :)

  • Eva
    juillet 20, 2015

    c’est malin, maintenant j’imagine un bébé avec une chevelure de rêve bien brushée !! ^^ en même temps, il y a des bébés qui « naissent coiffés » 😉

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Mais je suis sure qu’elle naitra avec son brushing, sisi!

  • Pititefleur
    juillet 20, 2015

    Bon courage pour la dernière ligne droite ! Tout va bien se passer !!! Vois allez gérer comme des chefs tu verras !

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Merci! :)

  • Chat-mille
    juillet 20, 2015

    Si ça peut te rassurer : une fois que ça se met en route, tout va tellement vite et on a tellement à faire qu’on n’a plus le temps de se poser de questions pendant… ben, ça va faire 15 mois, là ? :) Courage, tu auras bientôt les réponses aux questions que tu ne te poseras plus !

    • Urbanie
      juillet 21, 2015

      Si seulement! :) Après oui, dans le feu de l’action, j’essaie de me dire que ben… y’a plus qu’à ^^. Mais je suis quand même en train de me faire plein de replays des Maternelles au cas ou 😀

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *