Juste en passant…

Les doigts me démangeaient ce soir, alors je me suis dit que j’allais revenir vous dire un petit coucou. Juste comme ça, en passant.

 

Je vais déjà vous rassurer: non, ce blog n’est pas mort. J’ai des dizaines (des centaines!) de choses à vous raconter. C’est juste qu’il m’arrive des trucs vraiment pas rigolos en ce moment, et que je dois préserver mon énergie (du moins, ce qu’il en reste) pour m’occuper de moi, et seulement de moi. La bonne nouvelle, c’est que lorsque l’orage sera terminé, j’aurai une pelletée de sujets à partager avec vous. Je n’ai juste pas encore l’esprit suffisamment libre pour rédiger les articles qui se bousculent dans ma tête. Un peu de patience, donc.

 

Mais c’est toute la contradiction du blog: jusqu’où aller? A quel point se dévoiler? Vous le savez à force de me lire, je reste une blogueuse pudique (bonjour l’oxymore!). Et surtout, j’ai réellement besoin d’avoir les idées au clair pour vous parler, et pour que mes prises de parole servent à quelque chose. Oh, je pourrais vous pondre quelques articles rageurs, oui. Ce n’est pas l’envie qui me manque de le faire. Ca me ferait du bien, ça me défoulerait. Bouh, que les gens peuvent être méchants! Bouh, que la vie peut être injuste! Mais ensuite? Une fois l’article publié? Et bien ensuite, je me sentirais sale. Et inutile.

 

A l’origine de ce blog, j’avais envie de me changer les idées, certes, mais aussi d’aider les gens (enfin, les parents endeuillés – oui, c’est un sujet de niche, mais il existe et on est pas si nombreux que ça à en parler sur le net), et pour cela, pour être constructive, il faut savoir prendre du recul (ou essayer de le faire). On est rarement lucide quand on a le nez dans son chagrin. Donc je vais rester (relativement) absente. Pendant encore quelques temps.

La bonne nouvelle dans cette histoire, c’est que je vois dans le creux de la vague une formidable opportunité pour essayer de comprendre ce qui m’arrive, mais surtout pour envisager le meilleur moyen de rebondir. J’ai la fâcheuse habitude d’essayer de donner du sens à ce qui n’en a pas, j’ai également une vraie capacité à voir le verre à moitié plein. Croyez-moi, en ce moment, j’en ai bien besoin!

Et puis surtout, surtout: je ne suis pas seule. Jean-Mi est toujours là (je vous rassure), Kate est toujours lovée dans mes bras à la moindre occasion. Je vous rassure en même temps sur ce point: ils vont très bien, ils sont mon soutien, et non la source de mes ennuis. J’ai également rencontré quelques personnes exceptionnelles ces derniers temps, qui m’ont grandement aidée: dans mes malheurs, j’ai également eu beaucoup, beaucoup de chance. Il faut savoir avoir de la gratitude pour les mains tendues.

Et puis je commence à murir un projet personnel, un peu foufou, mais dont j’aurai l’occasion de vous reparler si je parviens à le concrétiser.

 

Bref, je vous souhaite de très belles vacances, et je vous dis à très bientôt. <3

(ps: j’aime beaucoup cette photo de gargouille qui tire la langue, elle résume assez bien mon état d’esprit en ce moment).

8 Comments
  • Marine
    août 14, 2016

    Je suis heureuse et soulagée de savoir que ton Jean-Mi et ta Kate vont bien. Je ne sais pas ce que j’espère lire… des soucis au boulot, ça peut être vraiment pas rigolo mais pas si grave en soit … J’ai l’impression que c’est plus dur, plus triste… Je suis rassurée de savoir que tu es là, on s’attache, même virtuellement … Bisou de courage !

  • Etoile
    août 14, 2016

    J’ai hâte en tout cas que tu reviennes avec des articles et je suis curieuse de la suite :) à bientôt et bon courage !

  • Melimelanie
    août 14, 2016

    Prends soin de toi, de vous, c’est le plus important. On attends bien sagement :-).
    <3 <3 <3

  • Pititefleur
    août 14, 2016

    Je suis vraiment contente d’avoir de tes nouvelles même si elles sont en demi teinte.

    Je te souhaite de tout coeur que tes ennuis se résolvent rapidement et que ce projet dont tu parles te permette de rebondir tout en s’épanouissant.
    Prends bien soin de toi et des tiens.

  • SwissGirl
    août 14, 2016

    Ooooh ! Je suis à la fois contente de te lire et inquiète que ça n’aille pas fort… j’espère que tu trouveras la zenitude et les mots pour nous parler, c’est vrai qu’on s’attache (bullshit, Christophe Mae, si tu nous regardes…) et que, comme pour les amis irl, on veut lire des bonnes nouvelles…

  • PASCALE
    août 17, 2016

    Je vous suis de loin en loin, histoire de mieux comprendre les gens de votre génération et décidément j’aime votre élégance dans l’écriture, quel que soit le sujet. Beaucoup devraient s’en inspirer. Quoi qu’il en soit, je vous souhaite de passer ce cap difficile au plus tôt. Mais je ne m’inquiète pas: vous êtes une femme forte, ça se sent (bravo!) et vous avez les meilleurs soutiens du monde (avec Kate et Jean-Mi). Hâte de lire vos nouvelles aventures…

  • Flora
    août 19, 2016

    Je suis contente d’avoir de tes nouvelles. Et même si tu n’as pas l’air en grande forme, ça me rassure de savoir que ton socle familial se porte à merveille !
    Je te souhaite beaucoup de courage dans ce que tu traverses. Prends ton temps, on sera toujours là pour te lire le moment venu 😉

  • Amelie
    août 20, 2016

    Bonjour
    Je te lis de temps en temps depuis qq mois (ie qd j’ai le temps entre les petits, le chéri, la maison, le boulot, le sport..). Mais merci de ce que tu apportes aux parents endeuillés comme moi. J’ai eu malheureusement à affronter pas mal d’autres événements tragiques/difficiles/cruels/.. après ça. On a l’impression que le sort s’acharne. Heureusement que j’avais mes deux piliers aussi. Depuis des choses toujours très pourries nous arrivent mais aussi des choses exceptionnelles..
    Alors bon courage! Ça va s’arranger. Je sais que c’est une phrase un peu bateau mais c’est ça qui flotte dans ton verre à moitié plein!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *