Je raconte ma vie

Get ready with me (ou presque)

30 septembre 2018

Chère Urbanie,

J’aimerais te poser une question, toi qui nous abreuve chaque semaine de ton expertise sur les turpitudes de la maternité, de la parentalité, et -oserais-je? – de l’humanité. Ma question concerne le travail: pourquoi certains de mes collègues ont-ils l’air (pardonne moi l’expression) complètement à l’arrache tous les matins ? Ils arrivent souvent en retard, mal coiffés, bizarrement habillés, et passent leur temps à psalmodier un mot étrange : « paltan ». C’est vraiment très bizarre, pour ne pas dire effrayant ! Mes collègues sont-ils fous ? Prennent-ils de la drogue ? Font-ils partie d’une secte? J’aimerais vraiment que tu m’éclaires de tes lumières, ô blogueuse illuminée.

Amitiés, Enguerrand Foiré.

 

Chère Mr Foiré,

Je comprends parfaitement votre perplexité face à ce que vous décrivez, ces scènes quasi surnaturelles, où vos collègues semblent sortis tout droit d’un trip collectif sous acide. N’ayez crainte, cependant : vos collègues ne sont ni drogués, ni sous l’emprise d’une secte (quoi que…). Vos collègues sont simplement de jeunes parents un peu fatigués, et pour bien comprendre ce qu’ils subissent au quotidien, je me suis permis de retracer une matinée lambda dans la vie d’un père (ou d’une mère) d’un très jeune enfant.

 

Non je n’habite pas la. 

Lundi 24 septembre, quelque part dans le 15ème arrondissement, Paris.

7h00 : Le réveil sonne. On entend au loin une petite voix s’élever du fond de l’appartement.

« Moi je veux pas faire dodo. Moi je veux pas faire dodo. Moi je veux pas faire dodo ».

7h01 (*Cris stridents*): PAS DODOOOOOOOOOOOOOOOOO

7h02 : « T’es réveillée ? » Kate me fait signe que oui, visiblement ravie de sa blague. Je prie pour que les voisins soient aussi bon public que nous.

Je passe devant le miroir de la salle de bain : j’ai les cheveux en pétard et des cernes d’un violet noir sous les yeux. Je me suis encore couchée à minuit, la demoiselle n’ayant pas daigné s’endormir avant 22H. Elle, en revanche, a l’air en pleine forme.

7h03 : « Viens ma chérie, on va aller dans le salon, mais d’abord maman va aller faire p… c’est quoi ce bruit ???  Mais elle est passée où???»

7h05 : je déboule dans le salon jonché de livres et de débris de bibelots brisés. Kate a essayé d’attraper la télécommande planquée en haut de la bibliothèque en l’escaladant par les étagères. Je suis réveillée depuis 5 minutes, j’ai déjà frôlé l’arrêt cardiaque. Bien.

7h10 : la zone est nettoyée et sécurisée, Kate me tanne pour avoir son biberon.  J’hésite entre aller faire pipi, me faire un café, ou lui faire son petit-dej.

7h18 : Kate a choisi pour moi en filant tout droit se faire son lait au chocolat, « comme une grande » dans la cuisine. Je la suis à la trace pour éviter un éventuel drame/ accident/ empoisonnement – ne rayez pas la mention inutile.

07h25 : le biberon est prêt, mon café aussi. Faut vraiment que j’aille pisser.

07h26 : « Maman, je peux regarder un petit dessin animé ? »

07h28 : 1èr non, 1ere crise de larmes de la journée. J’hésite entre céder à sa demande (et me faire engueuler par la maitresse) ou tenter une diversion.

07h29 : « viens ma chérie, on va réveiller papa »

07h35 : Kate saute partout sur le lit (sous les râles de son père, forcé d’émerger des limbes de son sommeil) pendant que je peux enfin accéder à la salle de bain. Ca fait 30mn qu’on est debout, le temps file beaucoup trop vite.

07h50 : je sors en panique de la salle de bains, à moitié habillée et maquillée. Kate a profité d’une seconde d’inattention pour me chiper mon crayon khôl à 25 boules, qu’elle a artistiquement écrasé sur le mur blanc du salon. Je respire. Un grand coup.

Ceci est une vraie bêtise de la vraie vie.

07h52: c’est trop tôt pour se faire une bière?

08h00 : le mur est à peu près nettoyé, la cloche de l’église d’à côté sonne 8 h, mes cheveux sont encore trempés et je me rends compte qu’on est grave à la bourre.

08h01 : J’entame les négociations avec Kate pour savoir quelle tenue elle veut mettre aujourd’hui. Je pense « enfants Jacadi », je pense « jolie robe à smocks », « babies assorties, « gilet en maille moelleux ». Je visualise des cheveux bien peignés, je me dis que ce matin, ça peut le faire.

08h02 : elle veut sa robe Reine des Neiges.

08h03 : je lui explique ça va pas être possible. Je lui propose une robe jaune. Elle refuse. Une robe bleue. Elle accepte.

08h04 : je regarde la météo: ça caille. Je négocie des collants.

08h05 : Kate pleure : elle refuse de mettre des collants. Je regarde ma montre : on doit partir dans 10 minutes, personne n’est habillé et je n’ai qu’un œil de maquillé sur les deux. Restons calmes.

08h06 : Kate veut mettre un pantalon.

08h07 : Kate veut le pantalon rose avec le pull rouge et bleu.

08h08 : J’essaie d’expliquer le concept d’harmonie des couleurs à Kate.

08h09 : Kate accepte de mettre un pantalon bleu avec un pull rose.

08h10 : Kate est habillée et grignote un gâteau au chocolat pendant que j’essaie de démêler ses cheveux, englués dans je ne sais quelle matière collante qui aura séché sur les longueurs. Kate hurle.

Note to self : lui faire un shampoing ce soir.

Ou la tondre.

08h14 : Je nettoie à la va vite les traces de chocolat étalées sur son visage. Je soulève sa frange, et Oh My God. Elle a réussi à s’en mettre dans les sourcils.

08h15: Kate râle parce que je lui ai mis un coup de lingette dans l’oeil.

08h16 : j’enfile le premier truc qui me tombe sous la main, et je finis mon œil à la va vite.

08h17: Kate enfile ses bottes roses. Je renonce à lui proposer des baskets assorties.

08h20: je pense à Kate & William, je me demande comment ils font pour avoir des enfants bien peignés, bien habillés, et propres.

08h21: ils les droguent, c’est évident.

Je ne sais pas ce qu’ils prennent. Mais j’en veux. Plein.

 

08h22: « Maman? J’ai envie de faire pipi ».

J’ai le choix entre le retard, ou le risque de pipi sur le trajet. Je choisis le retard.

08h27 : on est dans l’ascenseur, c’est la première fois que je me regarde dans une glace depuis le réveil, et je me rends compte que j’ai oublié de démêler mes boucles.  Je mets du rouge à lèvres rouge pour faire diversion.

08h28: je ressemble à Yvette Horner.

 

 

08h34 : arrivée à l’école, j’ai le dos en vrac, Kate a voulu que je la porte tout le trajet. Je me félicite d’avoir mis des baskets.

08h40 : dépose terminée, j’ai soif et la tête qui tourne. Je dois couver un truc?

08h42 : Oh putain, j’ai oublié de prendre mon petit dej. Je n’ai même pas pensé à le prendre.

08h55: je suis posée devant un latte et un muffin au Starbuck du coin. Je peux rien faire pour mon look, mais j’ai mérité un break. Et le premier qui me fait une remarque au boulot, il se prend un lego dans la narine gauche, OK?

 

Et vous, ça se passe comment le matin?

 

 

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply CéciliAcidulée 30 septembre 2018 at 22 h 20 min

    On pourrait échanger nos filles que ni toi, ni moi ne verrions la différence… Courage, un jour on gagnera 😉

    • Reply Urbanie 30 septembre 2018 at 22 h 48 min

      Hahaha, je me dis souvent qu’un jour, je regretterai cette période où ma fille avait tant besoin de moi. 🙂

  • Reply petitsruisseauxgrandesrivieres 30 septembre 2018 at 22 h 59 min

    Ma fille avait aussi des idées vestimentaires très arrêtées. Alors pendant un moment, je l’ai laissée s’habiller comme un clown. Des collants rayés, une jupe à fleurs, un tshirt à pois, un imper rose … la crise cardiaque oculaire. Mais au moins, j’avais le temps de me faire les 2 yeux 😉 et puis ça lui a passé, plus tard.

    • Reply Urbanie 1 octobre 2018 at 11 h 25 min

      Hahaha la crise cardiaque oculaire! C’est exactement ça!

  • Reply asbilly 1 octobre 2018 at 11 h 12 min

    J’adore et je compatis
    Après 2 années de matins de ce genre (grande section cette année), notre organisation s’est affinée. Voilà 2 astuces éprouvées et approuvées chez nous si ça peut aider quelques parents épuisés dès 8h35:
    – « la maîtresse a dit que c’était interdit de regarder la télé avant l’école »: en vrai la maîtresse n’a rien dit mais je suis sûre qu’elle serait d’accord avec moi donc on peut dire que ce n’est pas vraiment un mensonge et surtout l’enfant n’ose pas remettre en cause ce que dit la maîtresse donc la question de la télé le matin les jours d’école ne se pose plus. C’est devenu une habitude.
    – on choisit la tenue ensemble le soir avant de se coucher: on gagne du temps le matin et en plus les talents de négociateur d’un enfant de 5 ans sont moins aiguisés à 20h qu’à 8h le matin. Le problème c’est qu’avec la fatigue et quand on a hâte d’être arrivé à l’étape « bonne nuit ma chérie, à demain » on oublie parfois de le faire. Au moins ces matins là on sait pourquoi on essaye d’instaurer cette habitude là. Et ce n’est pas encore parfait car je n’ai pas résolu le problème du « je ne mets pas de manteau/tour de coup aujourd’hui » quand il fait moins de 10 degrés le matin…
    Hauts les coeurs plus que 3 semaines et c’est les vacances!

    • Reply Urbanie 1 octobre 2018 at 11 h 24 min

      Merci pour ces conseils!
      Pour la tenue, on essaie de préparer deux tenues la veille au soir, et le matin elle choisit sa préférée. Sauf que des fois elle nous demande un truc hyper précis, genre « la robe blanche avec les rayures bleues », donc ça ne marche pas à 200% mais ça évite qu’elle débarque habillée comme un clown à l’école…

      Pour l’astuce de la maitresse qui interdit la télé, c’est bête mais je n’y avais pas pensé du tout! Je vais essayer ça dés demain. 🙂

      Et je compatis, ici aussi elle refuse souvent de mettre son manteau…

  • Reply Etoile 1 octobre 2018 at 13 h 19 min

    Ton article tombe à point ! Ce matin c’était horrible et ici l’ecole est à 8h05. Il y a des matins qui se passent mieux heureusement, mais c’est DUR surtout quand tu es malade / enceinte / ultra fatiguée (rayer les mentions inutiles ou pas) … Bref parfois tu as envie d’hurler de désespoir… surtout quand monsieur est déjà parti bien tranquillement au travail. Je me demande si le mieux ne serait pas de souffler et de relativiser. Est ce grave si on est en retard au fond ?

  • Reply Madame Bobette 3 octobre 2018 at 16 h 45 min

    Comme un goût de déjà vu… chez moi 😉
    Ah ah ah bon courage et doux matins!

    • Reply Urbanie 4 octobre 2018 at 22 h 15 min

      Merci! 🙂

    Leave a Reply