Uncategorized

Gastronogeek: le livre de recettes pour les geeks qui aiment bien manger! (Gros coup de coeur inside!)

10 novembre 2014

Comme promis , je vais aujourd’hui te parler de Gastronogeek, le livre de recettes qui buzze pas mal en ce moment.

Gastronogeek, qu’est-ce que c’est? Eh bien c’est un livre qui s’inspire des recettes de cuisine de films et séries tv qui peuplent la culture geek.

Ouh la, je te vois venir: comment ça a l’air trop chelou ton machin! C’est réservé aux puceaux qui passent leur temps à jouer en ligne et à se faire des câlins devant My Little Pony, c’est ça?

Eh bien pas du tout!

Déjà, le geek, c’est chic! La preuve du it-potentiel de ce livre, Elle l’a sélectionné parmi les livres de recettes de cet automne. Ouais, Gastronogeek, c’est so « fall 2014 ».

Ensuite (et c’est ce que j’aime dans le ce livre), toutes les références sont largement accessibles. Si je te dis « Retour vers le futur », « Le Seigneur des Anneaux », « Harry Potter », « Dracula »: ce sont des références culturelles que tu connais forcément, voire qui ont très certainement fait partie de ton enfance si tu es né dans les années 80. Quoiqu’on en dise, la culture geek s’est quand même vachement popularisée ces dernières années.

Si comme moi, tu as quand même un bon sous-niveau de culture geek, pas de panique: le livre est truffé de références un peu plus pointues, donc tu y trouveras ton compte aussi.

Enfin, c’est un beau livre de cuisine: l’esthétique est hyper soignée, les photos sont superbes, les recettes font hyper envie, geek ou non.

Il se  trouve d’ailleurs que l’illustratrice de ce livre est une chroniqueuse de Mademoiselle Dentelle (team Dentelle RULES THE WORLD!), et pour l’avoir rencontrée, elle m’a fait l’effet d’être une plutôt belle personne. Disons que, quand tu la croises, tu te dis pas : « elle, elle est du genre à forcer des petits chatons à mater le dernier film de Luc Besson en boucle dans une arrière cour obscure jusqu’à ce qu’atrophie du cerveau s’ensuive », non. Tu vois plutôt une nana qui a juste l’air gentille, sincère, et douée. Et moi, un chouette projet mené par une belle personne, ça me parle.

Du coup, je me suis lancée dans un « challenge culinaire » un peu spécial: parce que pour te parler d’un livre de recettes, c’est quand même mieux d’en faire une ou deux pour te donner mon point de vue.

Je suis donc partie (comme ils disent dans Top Master Chef) sur le menu complet de Harry Potter. Comme mon mari a craqué sur un autre dessert du livre, j’ai aussi réalisé ce dessert en supplément. Donc tu comprendras que je n’ai pas tout fait le même jour, pour le même repas (coucou Weight Watchers!), mais que j’ai morcelé la réalisation de ces recettes sur plusieurs jours! Parce que une entrée, un plat et deux desserts, ça fait beaucoup pour deux personnes!

Trève de blabla, voici les premières photo (la suite arrive cette semaine) et mon ressenti:

http://instagram.com/p/vLOWkevvgb/

(ouaaaah, la mise en scène culinaire de foliiiie!)

Alors déjà, je suis pas une cuisinière hors pair. C’est à dire que parfois, je vais faire de très bonnes recettes. Et parfois, ça va être un foirage total, du type où tu ne peux même pas manger le truc tellement c’est raté et pas bon. Du coup, j’ai besoin d’avoir des recettes hyper détaillées, parce que je n’ai pas cette petite intuition qui me ferait dire que là, il vaut mieux ne pas mettre autant de farine; ou que là, ce serait pas mal de rajouter un peu d’estragon pour relever le gout.

Et déjà, un bon point: les recettes sont plutôt bien fichues, pas de plat immangeable à l’horizon!

J’ai commencé par la Poudlarde luttée et lentins du Chêne (ou: volaille en cocotte lutée et champignons des bois), qui est donc le plat principal du Menu Harry Potter. Si tu ne connais pas, Poudlard c’est l’école de sorcellerie dans laquelle Harry Potter est étudiant.

« Lutté », ça veut dire que la cocotte est fermée hermétiquement par une pâte (c’est hyper simple à réaliser, crois-moi).

Sur le livre, ça ressemble à ça:

http://instagram.com/p/vLONVRvvvg/

 

Et après réalisation, voilà le résultat:

http://instagram.com/p/vLbc2FPvgy/

Inutile de te dire qu’on a tout boulotté en une seule journée!

Je n’ai pas trouvé les champignons frais recommandés pour la recette (des « lentins du chêne », ou Shiitakes – comme son petit nom l’indique, tu pourras en trouver en épicerie asiatique), par contre on en avait en version « séchée » (je remercie mon mari pour sa passion de la cuisine asiatique), donc j’ai mis quelques Shiitakes à tremper pour les réhydrater, histoire d’avoir le gout, et j’ai complété par des champignons de Paris! Et c’était méga bon.

Ce que j’apprécie aussi, c’est que tout est expliqué: genre si il est écrit de « faire blanchir les carottes », ben on t’explique ensuite en quoi ça consiste. On te laisse pas comme une poule devant un couteau, perdue avec ta carotte dans les mains et une légère envie de pleurer. Non, on te dit ce que c’est, et comment faire. Donc pas besoin d’aller chercher des vidéos sur Marmiton parce que tu n’as pas bien compris ce que tu es sensée faire.

Par contre, j’ai un peu lutté pour lutter la cocotte, justement, mais c’est tout.

http://instagram.com/p/vLbE-BPvvT/

(La cocotte « luttée »après cuisson)

 

 

http://instagram.com/p/vLODIOPvus/

 

En dessert, j’ai voulu faire l’œil de Sauron, une tartelette orange-chocolat inspirée du Seigneur des Anneaux, et là par contre j’avoue: j’ai échoué. C’était très très bon (on a tout boulotté aussi), mais ça n’a pas rendu exactement comme j’ai l’impression que ça aurait du rendre. J’ai réalisé moi-même une pâte sablée au lieu d’utiliser une pâte feuilletée toute prête, mais ça, ça n’a pas posé de problème du tout.

Par contre, tu es sensée réaliser un sabayon à l’orange sur lequel tu traces esthétiquement un trait de chocolat noir et comment dire… mon sabayon n’a jamais pris. par contre, je me suis retrouvée avec une mousse à l’orange absolument délicieuse!

Donc le gout y était, il m’a juste manqué la technique. Comme j’ai obtenu une mousse, et non un sabayon, impossible de tracer le moindre trait esthétique de chocolat noir dessus; je te mets pas les photos, mais quand j’ai essayé c’était plus « Sauron a la cataracte » que « Sauron is watching you ».

Mais du coup, ça donne ça (sans le chocolat posé dessus, donc):

http://instagram.com/p/vLaOEnPvrB/

C’est moins joli que dans le livre, mais crois-moi: c’était vraiment très bon!

Je continue cette semaine avec deux autres recettes, inspirée de l’univers de Harry Potter… à très vite! 😉

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Boreita 10 novembre 2014 at 19 h 15 min

    Je n’ai qu’une chose à dire : ton article est absolument délicieux à lire !
    C’est un bel hommage au livre et tu es une bonne petite apprentie, je suis sûre que tu as mis l’eau à la bouche de beaucoup de lecteurs, ton mari doit être un homme heureux…

    • Reply Urbanie 11 novembre 2014 at 19 h 15 min

      Merci! 🙂

  • Reply alixlam 11 novembre 2014 at 18 h 19 min

    J’adore ton article !!!! Je note le bouquin pour les idées cadeaux de Noël, merci 😉

    • Reply Urbanie 11 novembre 2014 at 19 h 14 min

      Merci et de rien! 🙂

    Leave a Reply