Je raconte ma vie

Envie de participer à la conception d’une box de lecture pour enfants?

3 avril 2018

Je vais faire une petite exception aujourd’hui dans ma politique « zéro promotion » sur ce blog. Petit disclaimer qui s’impose: je ne suis pas rémunérée pour ce billet, ni en avantages, ni en espèces, j’ai simplement été contactée pour parler d’un projet qui m’a vraiment emballée, rien de plus. Vous n’aurez rien à acheter dans cet article, les liens ne sont pas affiliés, il n’y aura pas non plus de photo instagrammée avec un joli filtre (vous sentez que je rame suite à l’article de la semaine dernière? – article qui vous a d’ailleurs fait pas mal réagir, merci encore pour vos retours. C’est toujours un peu flippant de poster des billets aussi longs et, disons-le franchement- aussi critiques. On ne sait jamais trop comment on va être reçue, donc merci encore une fois pour votre bienveillance).

 

Donc Aurore, la co-fondatrice de Kube, m’a contactée pour vous proposer de participer à un projet.

Kube, c’est une box de lecture destinée aux adultes, contenant un livre sélectionné par un libraire indépendant pour vous, selon vos gouts. Si c’est un concept auquel en temps ordinaire j’adhère complètement (je suis un rat de bibliothèque, même si j’en parle très peu sur ce blog), là où j’applaudis des deux mains, c’est quand le concept va être étendu aux enfants.

Pour ce faire, Aurore nous propose de participer au pré-lancement en s’inscrivant à un groupe de collaboration qui réunira parents, instituteurs et bloggueurs via ce lien: https://donnonslegoutdelire.lakube.com

Si cela vous intéresse de participer, vous avez jusqu’au 9 avril prochain. De ce que j’en comprends, il suffit principalement de répondre à des questionnaires courts en ligne sur les habitudes de lecture des enfants qui gravitent autour de vous (vos enfants, vos élèves, vos neveux et nièces…). Vous serez également invités à voter pour aider l’équipe à bâtir leur nouveau concept.

 

C’est le genre de projet qui m’emballe à titre personnel, parce qu’en tant que lectrice assidue (et encore, j’ai perdu de ma superbe depuis que je suis devenue maman, mais je peux vous garantir qu’à une époque je dévorais littéralement tout ce qui me passait sous la main), bref donc en tant que lectrice assidue, j’aimerais vraiment transmettre le gout de la lecture à ma fille. Je crois que je peux dire sans mentir que la littérature m’a sauvée à de nombreux égards, quand j’étais enfant puis adolescente, et c’est justement ce que je souhaite pouvoir partager avec Kate: cette idée que, quoi qu’il puisse lui arriver, elle aura toujours la possibilité de se réfugier dans un monde qui n’appartient qu’à elle pour embellir un peu ses journées. Mylène Farmer chantait « il n’y a pas d’ailleurs » (vous notez le niveau culturel de ce blog?), moi j’affirme le contraire, et cet ailleurs existe dans les livres.

Paradoxalement, malgré tous mes efforts, je galère souvent à choisir le « bon » livre face à la profusion des collections pour enfants. Vraiment, vous me lâchez au rayon jeunesse de ma librairie, et je suis perdue vu que je n’y connais strictement rien (la tête que j’ai tirée quand je suis tombée sur un bouquin de Catherine Dolto qui parlait du placenta aux tout-petits dans un livre sur les frères et soeurs… si vous aussi cela vous étonne, sachez qu’apparemment c’est plutôt normal!). Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai capitulé pour un Petit Ours Brun par « facilité ». Je m’étais, il fut un temps, abonnée à une autre box de lecture, et, si j’avais fini par résilier mon abonnement (au bout de quelques mois à raison de 3 livres par box, on commençait sérieusement à crouler sous les livres) l’idée m’avait vraiment plu. On ne va pas se mentir, ma fille avait tendance à préférer les livres de la box à ceux que je lui choisissais avec amour. Comme quoi, on peut aimer lire et ne rien y connaitre en littérature jeunesse, hein.

Bref, je vous laisse jeter un oeil si le coeur vous en dit, quant à moi je reviendrai demain pour parler d’un sujet qui n’a rien, mais alors RIEN à voir avec tout ça: le poids. Le poids qu’on prend pendant une grossesse, les kilos qu’on réussit à perdre, et les autres, ceux qui s’accumulent. Un sujet assez conséquent dans mon cas et qui nécessitera plusieurs articles, le temps de faire le tour de la question, entre les raisons qui m’ont poussée à grossir, et celles qui m’ont longtemps empêchée de maigrir (l’occasion aussi de vous parler de ce que j’ai mis en place pour essayer de retrouver la forme, parce que vous vous en doutez, un régime ne suffit pas, c’est toute une philosophie et un mode de vie qu’il faut remettre en place). Bref, je vous dis à demain! 🙂

 

 

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Claire 3 avril 2018 at 13 h 22 min

    Pas simple de trouver des livres jeunesse. Pour ma part, je suis assez exigeante alors qu’à la base, je ne suis pas du tout littéraire, mais je souhaite que les livres que le lit à ma fille lui apporte quelque chose. Perso, même si je n’ai rien contre, je ne suis pas très fan des tchoupi, petit ourse brun et co. Je pense qu’il y a vraiment beaucoup d’autre chose à faire découvrir aux enfants.
    Pour cela, la bibliothèque est une super alliée.
    Et en bas pour enfant, il existe Notiséoton aussi créé par Nathalie Le Breton qui était chroniqueuse aux maternelles avant.

    • Reply Urbanie 3 avril 2018 at 21 h 21 min

      On était abonnées à Notiseoton, leur box est top, je la recommande les yeux fermés. En revanche, à 3 livres par box, tu commences à crouler sous les livres au bout de 4 mois (sachant que Kate avait déjà une petite collection de base). Mais elle préfère clairement les livres des box, que ceux qu’on lui a offerts. C’est donc qu’ils sont très bien choisis!

  • Reply Virg 3 avril 2018 at 16 h 18 min

    Grand sujet du moment ! Pour le premier anniv de ma fille, il me paraît vital pour ma santé mentale de commencer à lui acheter des livres (en vrai, j’ai commencé la collection des disney pendant ma grossesse… et quelques autres aussi mais chuuut). J’ai exactement le même point de vue sur les livres, chez moi, c’est une drogue, j’en ai besoin. Mais à 1 an, par quoi on commence ???? Je suis perduuue.
    En tout cas, je ne connaissais pas le principe des box pour adultes, donc déjà merci, et je file jeter un œil à cette histoire de box pour enfant, en espérant que le concept sera en route concrètement quand il sera temps pour ma fille de s’y mettre.

    • Reply Urbanie 3 avril 2018 at 21 h 20 min

      Ahlalala, pareil, j’étais perdue quand elle était aussi petite. Ca va mieux quand les enfants grandissent, ils comprennent plus de choses. Ici, je crois qu’on a commencé par les « basiques »: Trotro et Petit Ours Brun, avec des livres musicaux et un imagier. On est venues aux livres plus élaborés un peu plus tard, avant de toutes façons Kate était plus intéressée par le fait d’arracher les pages que de regarder les images. 🙂

  • Reply Caro - WonderMumBreizh 3 avril 2018 at 17 h 23 min

    J’adore les box, j’adore les livres .. alors pourquoi pas y participer … Il y a une choses qui me freine, je ne suis pas encore maman !!! Bientôt mais quand même.

    Hate de lire ton article sur le poids 😉

    • Reply Urbanie 3 avril 2018 at 21 h 17 min

      Ah, je crois qu’il vaut mieux avoir au minimum un peu d’expérience avec les enfants pour y répondre. 🙂

  • Reply Camomille 4 avril 2018 at 10 h 00 min

    Ici aussi, on adore les livres (et on en a beaucoup trop) ! Mon coup de cœur va à Ciara Flood.
    A l’âge de ta fille, il y a aussi les abonnements que je trouve bien. On a Abricot pour Ernestine et je trouve que c’est très bien fait.

  • Leave a Reply