Je raconte ma vie

De l’amour

1 janvier 2020

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns » nous disait Jaques Brel le 1er janvier 1968 (enfin, « nous »… à nos parents quoi, parce que personnellement je n’étais pas née, mais passons).

Je n’ai pas le panache de Jacques pour formuler mes voeux de nouvelle année, mais une chose m’a frappée ces dernières 24h sur Instagram et Facebook: je vois beaucoup de gens souhaiter dans leurs voeux de nouvelle année prospérité, bonheur H24 et projets professionnels à gogo – sans compter les voeux souhaitant à tout va, grosso modo, le moins de souffrances possible pendant ces 365 prochains jours. Et oui, bien évidemment, personne ne cherche le malheur, le deuil, le drame, la faillite personnelle et l’échec dans ses projets. Mais soyons bien clairs (et sans vouloir vous affoler ni vous sembler terriblement pessimiste): personne ne peut les éviter tout à fait.

Alors plutôt que de souhaiter des voeux qui, dans le fond, restent basés sur la peur du lendemain, je préfère vous souhaitez une bonne année cucul la praline à souhait, dégoulinante comme un chamallow fondu dans une tasse de chocolat chaud (oui, j’ai trop regardé de comédies de Noel sur Netflix cette année).

Ce que je vous souhaite pour cette année 2020, c’est de l’amour, tout simplement.

Parce que j’ai beau me creuser les méninges, je ne vois rien d’autre qui vaille.

On a peu de regrets sur cette terre, finalement, si ce n’est de n’avoir pas pu aimer. De n’avoir pas trouvé l’amour de sa vie. De n’avoir pas pu aimer plus longtemps ce bébé parti trop tôt, ou ce proche disparu sans prévenir. Pas osé le dire à celui ou celle qui était là, sous nos yeux, sous notre nez.

Alors en 2020 je vous souhaite bien évidemment la santé, et pourquoi pas, une retraite en or la réussite professionnelle et matérielle si c’est vraiment à cela que vous aspirez. Mais je crois que rien ne peut tout à fait combler nos vies si ce n’est l’amour. Rien ne peut plus nous aider à traverser les tempêtes – inévitables – que le soutien de nos proches.

Alors je vous souhaite une année 2020 lumineuse, tournée vers l’autre. Chérissez vos proches, dites-leur que vous les aimez. Choisissez toujours l’amour à la colère ou à l’indifférence. Ne laissez pas ce proche qui se fait houspiller sur internet ou dans son open space seul(e) dans son coin.

Et prenez soin de vous et de ceux que vous aimez – c’est vraiment le plus important.

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Virg 2 janvier 2020 at 10 h 57 min

    LOL une retraite en or 😉
    Je te souhaite d’avoir passé un 1er de l’an en pyjama touute la journée, déconnectée du dehors pour rester concentrée sur tes 2 amours, ainsi de qu’un peu de chance et de jolis moments en 2020 🙂

  • Reply CéciliAcidulée 2 janvier 2020 at 21 h 02 min

    Merci pour tes vœux et très belle année à toi aussi. Je te souhaite que ton rêve se réalise…
    Belle soirée,
    Cécilia

  • Reply Sandy 3 janvier 2020 at 21 h 15 min

    Chère Julie, merci même si nous ne nous connaissons pas en vrai, j’aimerai vous souhaiter une superbe nouvelle année à vous ainsi qu’à votre époux et votre princesse. Mes pensées vont également vers vos anges. ‍♀️‍♀️ Que cette belle lumière qui vous habite continue de briller et de guider votre chemin et que l’amour soit dans chaque instant que vous vivez. Prenez soin de vous et merci encore pour vos écrits qui mettent tant d’émotions positives dans mon coeur à chaque lecture !

  • Reply Ccil 14 janvier 2020 at 20 h 12 min

    Bonjour Urbanie,
    Mon fils est né très prématurément et décédé une heure et demie après sa naissance, le 1er septembre 2019. Le 1er janvier, la maman de mon compagnon, dont un des enfants est décédé à 3 mois il y a 36 ans, a envoyé ce texte de J. Brel à ses proches, c’est dire s’il parle à tous les parents endeuillés.
    J’en profite pour te remercier pour tes articles sur ton blog et sur Dans ma tribu. De tout ce que je lis sur Internet, ce sont ceux qui m’aident le plus dans mon chemin de deuil. Je te rejoins totalement sur ce que tu dis sur l’amour, je me dis souvent qu’au crépuscule de ma vie, je pourrai me réjouir d’avoir aimé et d’avoir été aimée.
    Tendres pensées à toi, ton conjoint et vos trois enfants.

    • Reply Julie 20 janvier 2020 at 20 h 14 min

      Merci beaucoup Cécile pour ce commentaire qui me va droit au coeur. <3

    Répondre à Virg Cancel Reply