Coupez!

Tu le sais déjà, moi et mes cheveux on a une longue histoire. « It’s complicated », comme dirait ce cher Mark.

Ils sont non seulement bouclés et fins, mais aussi très très nombreux, à croire qu’ils se reproduisent plus vite que des lapins. Du coup, je n’ai pas le choix: je dois aller les faire épointer tous les 2 mois.

Non, ce n’est pas une fausse excuse pour aller chez le coiffeur plus souvent: je peux attendre 3 ou 4 mois, mais passé ce délai je commence dangereusement à me rapprocher de la Sorcière Mim (true story).

http://disneyscreencaps.com

source: http://disneyscreencaps.com

 

D’ailleurs petit aparté Disney: mon premier émoi capillaire, je le dois à Ariel de La Petite Sirène. Je rêvais d’avoir sa superbe masse de cheveux qui bouge toute seule dans l’eau, indépendamment des mouvements de son corps. J’ai d’ailleurs essayé nombre de fois dans mon bain de faire bouger mes cheveux de la sorte quand j’étais enfant (et que j’avais encore assez de place pour remuer dans une baignoire à ma guise). L’adolescence m’a vite fait comprendre que ce ne serait pas possible (déjà parce qu’on ne vit pas dans un océan géant où les crabes chantent, ensuite parce que mes cheveux se sont mis à frisotter de partout à ce moment-là), mais j’ai malgré tout essayé ensuite essayé d’être rousse pendant des années.

Coïncidence? Je ne crois pas.

http://disneyscreencaps.com

http://disneyscreencaps.com

 

Aujourd’hui bien évidemment je ne fais plus ça, mais j’ai toujours mon héroïne Disney à moi: Kate.

Kate_Middleton

 

Tout ça pour dire que je rêve d’avoir les cheveux longs, mais réussir à obtenir une longueur en dessous des omoplates est un processus extrêmement long et laborieux en ce qui me concerne. Et à la fin, je me retrouve souvent avec l’équivalent d’une botte de foin sur les épaules, quel que soit le budget après-shampoing investi au cours des dernières années (à l’heure actuelle, quelque chose qui doit se rapprocher du PIB d’un pays en voie de développement).

Du coup, quand les circonstances s’y prêtent, je coupe tout. Ça m’arrive environ une fois tous les 5 ans, à chaque grand « cap » de ma vie, c’est devenu un rituel immuable. A la fin du lycée (coupe à la garçonne, ça ne m’allait pas du tout: on aurait dit un mauvais croisement entre David Bowie et Josiane Balasko); à la fin de mes études (coupe plongeante au carré). Et aujourd’hui.

J’ai en quelques sortes besoin de passer une étape clef de ma vie, avoir les cheveux archiabimés ne suffit pas. Il faut aussi que la coupe de cheveux remplisse une fonction cathartique, sinon je sais que je le regretterai. Je dois me sentir prête à enlever littéralement une partie de ma vie qui pesait comme un poids sur mes épaules.

J’ai beau passer l’année qui suit à me battre avec la repousse et à me jurer que JAMAIIIIIIIIS PLUS JAMAIIIIIIIIIS on ne m’y reprendra, je sais dans le fond que je me mens, et que malgré l’étape délicate du mi-long qui-rebique-mais-pas-dans-le-bon-sens, au prochain cap important de ma vie je repasserai une fois de plus entre les mains expertes d’un coiffeur.

Je sens que ça me démange à nouveau, mais je n’ai pas encore osé passer le cap. J’ai eu la chance jusqu’ici de tomber sur des coiffeurs qui ont su me dissuader de tout couper, ne me sentant sans doute pas encore prête. J’ai très honnêtement peur de faire la connerie du siècle et de me retrouver avec la coupe de Camilla. Bientôt, peut-être?

 

5 Comments
  • Camille
    septembre 22, 2014

    Je suis en train de me les laisser pousser pour avoir les cheveux de Kate Middleton. J’y crois à mort comme disait ce cher Nicolas^^

    • Urbanie
      octobre 1, 2014

      Ah, toi aussi?
      Sauf que la, je me lasse et je veux tout couper. Je crois que, quand on est pas Kate M. , on ne peut pas avoir les cheveux de Kate M. (hélas).

  • Eva
    septembre 22, 2014

    ton billet me fait beaucoup rire, j’ai exactement les mêmes problèmes, je rêve d’avoir une belle crinière qui m’arrive au bas du dos et me retrouve avec deux touffes frisottantes et fourchues de chaque côté de la tête, qui dépassent rarement la limite de mes épaules …

    • Urbanie
      octobre 1, 2014

      Oui, c’est exactement ça!

  • Madame Zelda
    septembre 24, 2014

    Haha je ris des comparaisons Ariel vs Madame Mim, Kate vs Camilla :-)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *