Comment gérer les conflits le jour de son mariage?

Rédigé par 9 Permalink

Nous sommes en juillet, et qui dit juillet dit soleil, apéros en terrasse, barbecues, vacances, farniente… et saison des mariages qui bat son plein! Jusqu’en octobre, nombre d’entre vous allez vous passer la bague au doigt et vous promettre amour, bonheur et félicité devant vos proches. Mais il peut arriver que l’entourage des futurs mariés ne réagisse pas exactement comme on l’attend. Parfois même, certains couples doivent faire face à des réels problèmes relationnels pendant les préparatifs, le jour J, ou dans les semaines qui suivent.

 

Pourtant, le mariage n’est-il pas supposé être un événement heureux? Qu’est-ce qui explique ces comportements qui frôlent parfois l’irrationnel? Enfin, comment réagir en tant que futur(e) marié(e) sans y laisser son sommeil et son énergie?

 

Je suis également passée par tout ça: le gros mariage qu’on organise un an et demi à l’avance, la fatigue de l’organisation, les invités qui parfois font ou disent des choses qu’on aurait préféré ne pas avoir à gérer… c’était il y’a 2 ans et demi. Aujourd’hui encore, je m’interroge parfois sur la façon dont j’aurais pu agir pour limiter la casse. Pour ne pas me prendre la tête comme je l’ai fait, pour savoir remettre à leur place à temps ceux qui dépassaient clairement les limites de la bienséance. Pour ne pas ruminer le comportement de certaines personnes pendant des mois. J’ai aussi été invitée à d’autres mariages, j’ai discuté avec pas mal d’autres couples qui se sont passé la bague au doigt, et je me suis rendue compte que ce que j’avais vécu était loin, très loin d’être un cas unique (ni même le pire, loin de la!).

 

J’en ai tiré pas mal de leçons, que je partage aujourd’hui ici, puisque je sais que nous sommes nombreux à être confrontés à ça.

 

Pour commencer, je vais aborder dans cet article la base de la base: MAIS POURQUOI?

 

source: https://en.wikipedia.org/wiki/File:Royal_Wedding_Stockholm_2010-Slottsbacken-05_edit.jpg Le mariage de Victoria de Suède avec son coach sportif. Féérique? Sauf que sa belle-famille le surnomme "le plouc"!

source: https://en.wikipedia.org/wiki/File:Royal_Wedding_Stockholm_2010-Slottsbacken-05_edit.jpg
Le mariage de Victoria de Suède avec son coach sportif. Féérique? A un détail près: sa belle-famille le surnomme « le plouc »! Ca a du swinguer lors du vin d’honneur!

 

Le mariage, ce n’est pas juste une grosse fête

Ca parait évident dit comme ça, mais c’est une donnée que j’avais sous estimée pendant mes préparatifs. Bien entendu, je savais que je me mariais par amour, le jour de notre 10ème anniversaire ensemble. Je connaissais et comprenais la portée symbolique du mariage pour moi, pour Jean-Mi, pour notre couple. J’avais juste complètement sous-estimé la portée symbolique que ce mariage pouvait revêtir pour d’autres personnes!

Se marier, c’est se détacher symboliquement de sa famille pour en créer une nouvelle. On est plus « enfant de »: on devient « femme de », « mari de ». Cela peut-être difficile à accepter pour certaines familles, même si le couple est installé ensemble depuis longtemps.

On forme aussi une nouvelle unité familiale autour de plusieurs autres familles: celle de sa mère, celle de son père, celle de sa belle-mère, celle de son beau-père… sans compter les familles recomposées! Il n’est donc pas surprenant de voir, parfois, une famille essayer de prendre l’ascendant sur les autres lors des préparatifs.

Enfin, ce nouveau couple, officiellement reconnu devant la loi, peut également perturber vos amis pour peu qu’ils soient un peu possessifs… certains peuvent en effet avoir le sentiment de « perdre » son/ sa meilleur(e) pote au profit d’un couple. D’où les remarques un peu reloues (« maintenant que tu es marié, c’est foutu, on ne te reverra plus! ») ou des comportements qui peuvent tout simplement trahir la trouille de se faire lâcher par son best-friend-for-ever.

 

 

Le mariage renvoie aussi les gens à leur situation amoureuse…

Cette donnée là est également essentielle pour comprendre certaines réactions! Assister à un mariage, c’est être le témoin du bonheur d’un couple. Or, dans certains cas, ce grand étalage peut être très difficile à supporter. Imagine que tu sois en pleine rupture amoureuse, que ton couple traverse une crise, ou que ton récent divorce ne soit toujours pas digéré. Ou encore que tu vives très très mal ton célibat. Difficile de se réjouir du spectacle du bonheur d’autres personnes, même si tu aimes ces personnes. D’où, là encore, des réactions qui peuvent parfois sembler injustes ou irrationnelles.

 

 

…ou à leur passé.

C’est souvent le cas des parents qui n’ont pas eu le mariage dont ils auraient rêvé, et qui se retrouvent du jour au lendemain à revivre leurs envies, leurs espoirs, leurs frustrations aussi au travers du mariage de leurs enfants. Contraints à l’époque de « composer » avec leur famille qui a littéralement tout organisé à leur place, ils espèrent à leur tour organiser ce mariage qu’ils n’ont jamais pu avoir par procuration.

Ca marche aussi avec les personnes qui se sont « interdit » de vivre le mariage dont ils auraient rêvé, pour des raisons diverses et variées (entendu, par exemple, lors d’une conversation: « on ne porte pas de blanc ni de voile passé un certain âge, moi je ne l’ai pas fait »). Mais qui, du coup, ont tendance à exiger des autres qu’ils se plient aux mêmes règles qu’ils se sont eux-mêmes imposées, et ce peu importe le contexte (entendu, de la même personne, 3 minutes plus tard: « tu vas porter une robe blanche? Oui donc ce sera une meringue, et puis avec un voile ce sera ridicule »). De la projection, ça s’appelle! (Ma robe n’était pas une meringue, et allait très bien avec mon voile 😉 )

 

 

Le mariage peut faire surgir de vieilles tensions enfouies

Il y’a aussi une réalité à prendre en compte, même si elle n’est pas très glorieuse: un bel événement, cela peut susciter de l’envie. Tout bêtement! Tu vas revêtir une jolie robe ou un beau costume, dépenser au moins un peu d’argent, tes proches viendront parfois de loin t’accompagner dans cette belle aventure, tu seras au centre de la fête, tu vas afficher votre bonheur, boire du Champagne et bien manger, et en plus, ça va durer toute une journée… pour peu que les relations ne soient pas tout à fait nettes avec certaines personnes ( une rivalité pré-existante, par exemple), il ne faut pas s’attendre à ce que ton mariage calme la donne. Bien au contraire!

Incluons également dans ce cas de figure celui ou celle qui aime beaucoup (trop) ta moitié. Ou le collègue qui lorgne sur ton salaire et qui essaie de connaitre le budget de ton mariage (histoire d’être encore plus énervé).

 

 

Les mariés sont au centre de l’attention… leurs proches aussi!

Si les fiancés sont effectivement les « stars » du mariage à venir, les projecteurs sont également braqués sur les parents, témoins et amis proches du couple, qui participeront de près aux préparatifs. D’où parfois des rivalités assez surprenantes qui peuvent surgir: être désigné par les mariés comme personne de confiance le jour J est en effet un grand honneur pour certains… et un gage d’être « le ou la préféré(e) » pour celles et ceux qui manquent de confiance en eux, et qui n’hésiteront pas à défendre chèrement ce privilège face aux autres convives. Cela te semble puéril? C’est également une réalité à prendre en compte, et qui peut provoquer pas mal de tensions dans l’entourage proche.

Est également concerné l’ami(e) qui aimerait que les regards soient aussi braqués sur lui le jour J, et qui va donc (volontairement ou non) tout faire pour qu’on le remarque (oui, on a bien dit tout!).

 

 

Tout le monde n’investit pas le mariage autant que les mariés

Dernière grande source de frustration pour les mariés: l’entourage qui ne répond pas de façon aussi enthousiaste à l’annonce du mariage. Sans forcément vouloir blesser les fiancés, les gens sont parfois simplement désintéressés par ce que le mariage représente. Et ne se rendent donc pas forcément compte de l’investissement émotionnel qui peut être attendu d’eux!

 

Du coup, que faire? On en parle demain! 😉

 

9 Comments
  • SwissGirl
    juillet 16, 2015

    Hiiiii ! Urbanie, quel plaisir de te lire ! Et sur ce sujet qui me concerne et m’intéresse… Tu tombes à pic !! Comment tu sais ?!!
    Alors vivement demain pour la suite (t’abuses de nous faire ça…). :-)

    • Urbanie
      juillet 16, 2015

      Merci :)

  • Die Franzoesin
    juillet 16, 2015

    C’est intéressant car je pense avoir déjà joué un peu tous les rôles dans l’aventure du mariage… Je veux dire celui de la mariée mais aussi quelques année auparavant celui de la célibataire frustrée que ça barbe. Ca aide d’avoir un peu de compréhension pour les comportements qu’on peut rencontrer. Ah et sinon je n’avais pas fait le lien entre ce blog et les photos de Mademoiselle Dentelle et tu es très jolie :) .

    • Urbanie
      juillet 16, 2015

      Je dis souvent qu’avant de me marier, j’ai été une très mauvaise invitée lors des mariages! Même sans être célibataire, j’y allais en trainant des pieds, je ne répondais jamais aux invitations à temps, une fois j’ai même mis une robe blanche (à motifs) longueur genoux parce que je ne savais pas que ça ne se faisait pas… une plaie! 😀 C’est ce que j’explique dans l’article de demain, ça peut arriver même aux meilleurs d’entre nous! :)

  • Eva
    juillet 16, 2015

    ah non, ta robe n’avait effectivement rien d’une meringue, elle était super belle…et toi tu as l’air d’une princesse sur les photos ! (tu es plus jolie que Victoria ^^)

    • Urbanie
      juillet 16, 2015

      Merci (mais j’avais pas un aussi beau (gros?) diadème). :)

  • Lunaly
    juillet 17, 2015

    Ton article est intéressant. C’est vrai que parfois on a pas la même vision en tant qu’invité ou lorsqu’on est soit même la mariée. Après il y aura toujours des relous pour venir mettre les pieds dans le plat et énerver les mariés. Là j’entame mon marathon « mariages » dès demain (j’en ai deux autres en août et septembre) et ton article permets de me remettre dans le bain ^^. Sinon tu as aussi les mariés qui ne s’investissent pas du tout dans leur mariage (vu ça l’an dernier avec des mariés qui avaient une décoration très très light de leur jolie jour).

    • Urbanie
      juillet 17, 2015

      Non, clairement on ne se rend pas compte de certaines choses tant qu’on a pas organisé de mariage! :)

      Pour les mariés qui ne s’investissent pas trop, à la limite s’ils ne voulaient pas se prendre la tête, tant mieux pour eux, non? Enfin si ça leur évite des prises de tête, je trouve ça pas mal!

  • Zonzon
    mars 10, 2016

    Je me reconnais bien dans cet article. Je dois composer avec l’humeur de certaines personnes. Un « ami » récemment en couple me reproche de ne pas inviter sa copine (que je n’ai jamais vue) et décide de ne pas venir du tout. Le problème, c’est qu’il était en couple depuis 2 jours quand il a sous-entendu qu’il ne viendrait probablement pas seul. Je lui ai clairement dit à ce moment-là que les invités étaient déjà listés et que nous ne pourrions pas ajouter de personnes. Plusieurs mois passent. Il répond à l’invitation en imposant la présence de sa copine sans nous demander s’il peut l’emmener. Je lui dis que si désistements il y a, je verrai ce que je peux faire mais que pr le moment, ce n’est pas possible…Mauvaise réaction. Toutes ses remarques tournent autour de « j’aurais préféré, j’aurais voulu… » sans nous prendre en compte. Le pire, c’est que j’aurais sans doute envisagé de la mettre en haut de liste au cas où il y aurait eu de la place s’il avait simplement demandé gentiment et s’il avait daigné la présenter. C’est le genre de choses qui fait stresser davantage alors que l’organisation est déjà bien assez compliquée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *