Ces petits moments…

Dernièrement, il ne se passe pas grand chose qui ne soit pas axé autour de ma grossesse, et de ses déboires (le bébé va bien, c’est juste moi qui en chie des ronds de chapeau). Grossesse dont, pour mémoire, je parle en long, en large et en travers sur le site Dans Ma Tribu.

Au menu: les vomis, et le vécu de la grossesse qui suit un deuil périnatal.

Mais il reste des petits moments, éparpillés, que j’ai néanmoins envie de vous raconter.

 

Moments de grâce

Lorsque je me force un midi à trainer mes lourdes pattes à ma librairie préférée, et que j’aperçois que Fred Vargas vient de sortir un nouveau rompol (roman policier, pour les mordus de l’auteur). Le commissaire Adamsberg est de retour! J’étais pas au courant, ça m’a fait ma journée!

Lorsque, après une échographie qui s’est bien passée, je décide de faire retomber le stress en m’accordant une visite à mon stand Bobbi Brown préféré au Bon Marché (le Grand Spécialiste qui réalise nos échographies a eu le très bon gout d’installer son cabinet juste en face du magasin, si c’est pas un signe ça, que voulez-vous, je ne crois plus en rien!). Et que je découvre qu’ils sont en pleine « animation » (le petit mot qui veut dire qu’ils invitent leurs clientes les plus dépensières assidues à venir découvrir la nouvelle collection autour d’un verre de bulles ou de soft. Franchement, c’est chanmé). Je me retrouve ainsi un verre de jus de fruits du verger à la main, un petit-four dans les dents, à me faire remaquiller, sous le regard hilare de Jean-Mi (« ah ben je comprends pourquoi tu vas tout le temps chez Bobbi Brown » – hum, grillée).

 

Moments de solitude

Quand je veux payer mon Fred Vargas, mais que je me rends compte que j’ai oublié mon portefeuille.

 

Quand, lors de l’échographie, le Grand Spécialiste et moi on a un échange que je peux résumer à peu près comme suit:

Grand Spécialiste: « hum, je vois pas bien les ventricules cardiaques… »

Moi (l’estomac dans les genoux): « il y’a un problème? »

Grand Spécialiste: « non, non, c’est juste que je ne vois pas bien… »

Moi (l’estomac qui remonte un peu): « le bébé ne veut pas se montrer, hein, c’est ça? Haha, quel capricieux! »

Grand Spécialiste: « Hum, non, c’est pas ça non plus. »

Moi (l’estomac au bord des lèvres): « … »

Grand Spécialiste: « Dites-moi, vous faites quelle taille? »

Moi (l’estomac qui comprend pas): « Ben… 1 mètre 62 »

Grand Spécialiste: « Et vous pesez combien? »

Moi (l’estomac qui commence à piger): « Hum, j’ai un peu pris au premier trimestre »

Grand Spécialiste: « Oui parce qu’en fait, vous avez fait un peu trop de réserves pour l’hiver donc l’appareil n’arrive pas à trouver de belles images du bébé »

Moi (l’estomac mort de honte): « … »

Inutile de vous dire que Jean-Mi était mort de rire, et que je crois bien que les mots « salade verte », « poisson vapeur » et « divorce » ont été prononcés (mais pas forcément dans la même phrase).

 

Moments de Murphy

Quand je consulte mes comptes et que je réalise que, oh, je me suis achetée des pneus à Aix-en-Provence et un voyage sur Transavia pour 1100 euros et des brouettes. Oh, wait une minute…. j’habite à Paris, je n’ai PAS de voiture, et je suis clouée au lit.

J’ai déjà maudit les saligauds qui ont osé me chourrer mon numéro de carte bleue sur Facebook, mais voilà: s’ils me lisent, j’espère qu’ils choperont la tourista à bord de leur avion et qu’ils crèveront sur le bas-côté un jour de pluie en rase campagne aixoise.

Toujours est-il que depuis,  je découvre que le service « premier » de ma banque n’est pas si premier que ça, que j’attends toujours de me faire rembourser et de récupérer une carte bleue pour remplacer celle que j’ai mise en opposition, et que ce faisant, j’ai un découvert qui crèverait le plafond de la Chapelle Sixtine. Du coup, je me vois obligée de quémander des espèces à Jean-Mi (j’ai eu la brillante idée de ne jamais aller chercher mon nouveau chéquier à ma banque, qui est far far away de chez moi) à chaque fois que je veux acheter du pain.

Tu ajoutes à ça que je suis cloitrée chez moi quasiment tout le temps pour cause de grossesse pas très jouasse, et je me sens comme une femme des années 50. Et, comment te dire…

JE LE VIS PAS TRES TRES BIEN.

Vous me croyez si je vous dis, que le même jour, on a eu une fuite d’eau dans les toilettes?

Bref, je crois que Murphy et moi, on est fâchés en ce moment.

 

Je vous laisse, je vais écouter les Spice Girls en mangeant un yaourt nature.

 

4 Comments
  • Lunaly
    mars 20, 2015

    Il y a des périodes comme ça où comme j’aime l’appeler le roi des démons s’acharne sur notre sort. J’espère que tu seras très rapidement rembourser par ta banque prochainement car se faire pirater de la sorte c’est jamais chouette. Je suis contente pour toi que ton bébé se porte bien ^^.

    • Urbanie
      mars 20, 2015

      Merci Lunaly!
      Oui: Murphy, la loi des séries… on appelle ça comme on veut, mais le hasard est quand même méchamment farceur parfois… 😉

  • Pititefleur
    mars 20, 2015

    Une vraie loi des series dis donc !
    Je compatis pour le numéro de carte bleue volée !
    J’espère que tu es un peu moins malade tout de même. Cela ne doit vraiment pas être facile.
    Par contre forcée de constater qu’il n’y a pas que moi qui voit des signes dans beaucoup de choses de la vie quotidienne.
    Déjà que grâce (à cause) de toi, je me suis découvert une passion pour bobbie Brown. Par contre, je n’ai pas la chance (mais c’est peut être mieux pour mon compte en banque) d’avoir un magasin ouvert tout prêt d’un endroit où je passe pas mal de fois !!!
    Repose toi bien et dis toi qu’une loi des séries est souvent suivie d’une autre série bien meilleure 😉

    • Urbanie
      mars 20, 2015

      Haha, j’ai fait une adepte de Bobbi! Ils ont encore sorti plein de trucs chouettes, heureusement (pour ainsi dire) que je n’avais pas ma carte bleue sur moi! 😀

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *