Catéchuménat Je raconte ma vie

Catéchumène

14 novembre 2018

Il y’a des sujets qui sont complexes à aborder, parce qu’ils relèvent de l’intime, parce qu’ils reviennent à tendre le bâton pour se faire battre, aussi (et Dieu sait à quel point internet n’aide pas à faire preuve de pondération dans ses opinions).

En ces temps de Manif pour Tous, de révision des lois de bioéthique et, de facto, de la cohorte de débats sans fin entre partisans qui ne s’écoutent plus parler depuis bien trop longtemps, en ces temps de propos polémiques autour de l’avortement, de révélations fracassantes sur la dissimulation systématique des scandales de pédophilie au sein de l’Eglise (pas besoin de lien hypertexte ici, hein, les articles sur le sujet ne sont pas très compliqués à trouver, hélas), il n’est pas de bon ton de se dire croyant, ou pire, catholique.

Ma co-tribulette Die Franzoesin en avait pourtant très bien parlé, il y’a quelques mois, et je n’étais pas alors encore tout à fait entrée dans la démarche, j’étais encore en phase de « maturation », comme on dit.

Et puis un jour, je me suis rendue compte que j’étais prête, et j’ai envoyé un email à la paroisse à côté de chez moi. Et je suis entrée en catéchuménat. C’est aussi simple et idiot que ça.

Sur le pourquoi du comment, je pense que la démarche est tellement personnelle (oserais-je dire intime?) qu’elle ne regarde que moi, dans le fond. Mais oui, il y’a une croyance qui ne demandait qu’à être canalisée et entendue, il y’a aussi l’envie de rejoindre une communauté dont je sens que je partage les racines, une culture commune, même si je reste très mesurée et prudente vis à vis de leur vision des  sujets de société, que je ne partage pas toujours.

Et puis il y’a nécessairement cette forme de schizophrénie induite par mon parcours en matière de natalité. Non, on ne se convertit pas après deux IMG sans y réfléchir un peu – je ne suis pas la dernière des hypocrites, mais je ne suis pas prête non plus à renier, ni à regretter, les décisions que nous avons du prendre à deux reprises. Donc oui, il m’est arrivé -et il m’arrive encore – de me faire de sacrés nœuds au cerveau. Il parait que le baptême vous lave de tous vos pêchés, mais quelle posture adopter quand on ne considère pas l’Interruption Médicale de Grossesse comme un pêché, justement? Question complexe, vous l’imaginez bien.

J’apprécie malgré tout l’humilité que cette démarche me force à prendre: parce qu’on ne rejoint pas une communauté, ni une religion, en pensant déjà tout savoir et tout connaitre d’eux, ni en imaginant faire la révolution de l’intérieur avec ses belles certitudes. Il faut au contraire accepter de laisser ses préjugés de côté,  de rencontrer des personnes que l’on n’aurait jamais eu l’occasion de côtoyer en temps normal, bref: de s’ouvrir aux autres et d’entendre leurs différences. Exercice parfois délicat, mais incroyablement enrichissant.

Cela fait déjà presque 6 mois que j’ai entamé la démarche, et je ne suis pas encore arrivée -loin de la. Il faut en moyenne deux ans avant de se faire baptiser au sein de l’Église catholique, temps long mais nécessaire tant l’enseignement est riche et complexe.

Alors rassurez-vous, je ne suis pas la pour faire du prosélytisme d’aucune sorte. Je n’ai aucunement l’intention non plus de publier des articles pour évangéliser qui que ce soit. Je parlerai peut être de ma démarche si cela vous intéresse, ou si vous avez des questions (sur le déroulé du catéchuménat, par exemple), mais cela ne sera pas le sujet de ce blog. Donc rassurez-vous sur ce point.

En revanche, je vous parlerai très certainement parfois de mon apprentissage- parce que oui, en ce moment, j’apprends. J’apprends à connaitre les textes, j’apprends la hierarchie et la composition de l’Eglise, j’apprends leurs chants, leur credo et leurs prières, j’apprends à aller à la messe aussi (parce que oui, ça s’apprend) (faudra que je vous raconte) (vous le sentez, l’article tordu qui va venir?) (vous me connaissez trop bien).

Voilà, si vous avez des questions (sur la démarche, hein, pas sur les textes – je suis encore au niveau « Grands Débutants »), n’hésitez pas, j’essaierai d’y répondre avec mes mots à moi. Il est de toutes façon très compliqué de parler de ces sujets-là. Et encore, je ne vous raconte pas la GALÈRE pour trouver une photo en une de l’article, donc vous m’excuserez ce visuel, qui semble plutôt tout droit sorti d’un livre de développement personnel – ou d’un article de blog, tiens.

Et vous, une conversion tardive, ça vous parle? C’est quelque chose que vous auriez envisagé?

 

You Might Also Like

28 Comments

  • Reply Cricri2j 14 novembre 2018 at 22 h 19 min

    Puis-je te demander ce que tu étais avant cette démarche (croyante mais non baptisée, athee…) juste pour comprendre le début?
    Et quelle est la réaction de ton mari?

    • Reply Urbanie 14 novembre 2018 at 22 h 23 min

      Alors j’étais athée, non baptisée, élevée sans religion. 🙂 Donc je pars de très très loin…
      Mon mari me soutient, il n’est pas baptisé mais a été scolarisé dans une institution catholique au collège et au lycée, avec messe tous les jours, et il est croyant même si pas baptisé. De toutes façons, nous sommes dans une démarche assez ouverte dans notre couple face à ce genre de choses, dans la mesure où même s’il n’était pas croyant il m’aurait soutenue.

  • Reply Mme Vélo 14 novembre 2018 at 22 h 55 min

    Je ne peux que te souhaiter de vivre une très belle découverte et un beau chemin vers le baptême. Je suis évidemment curieuse de tout le parcours d’un catéchumène, puisque j’ai été baptisée toute petite et élevée dans la religion catholique, donc je ne sais pas toutes les étapes du parcours qui mène au baptême quand ton part de loin comme toi. Et bravo d’en parler, comme tu le dis si bien, Dieu sait à quel point cela peut être difficile (malheureusement).

    • Reply Urbanie 14 novembre 2018 at 23 h 18 min

      Merci, c’est une question que l’on me pose souvent, j’en parlerai sans doute à l’occasion. 🙂

  • Reply Adeline 14 novembre 2018 at 22 h 57 min

    Merci pour ce témoignage, je rentre moi même en cathecumenat au mois de décembre. J’ai déjà fait l année d évangélisation alors pour moi le baptême de fera dans l année. Bon courage pour ton parcours !

    • Reply Urbanie 14 novembre 2018 at 23 h 18 min

      Ah, mon envoi en catéchuménat aura lieu en décembre aussi! 🙂

  • Reply Die Franzoesin 14 novembre 2018 at 23 h 15 min

    C’est vraiment très intéressant et je suis admirative de ta démarche. J’espère que tu rencontreras les bonnes personnes pour t’accompagner et que ton chemin t’apportera ce que tu cherches. C’est difficile de commenter cet article très intime mais il me touche évidemment 🙂 .

    • Reply Urbanie 14 novembre 2018 at 23 h 19 min

      Merci! 🙂

  • Reply Picou 14 novembre 2018 at 23 h 26 min

    C’est quelque chose que je n’ai jamais envisagé, je n’en ai pas ressenti le besoin car je suis en phase avec mes (non) croyances. Mais comme tu le dis, c’est une démarche personnelle, ou en tout cas clairement c’est comme ça que ça devrait être – un besoin, un choix, une décision. J’espère que ça t’épanouira et t’apportera du bien!

    • Reply Urbanie 14 novembre 2018 at 23 h 34 min

      Merci! Je l’espère aussi! 🙂

  • Reply petitsruisseauxgrandesrivieres 15 novembre 2018 at 0 h 19 min

    Je suis heureuse et surprise de lire un tel article ! C’est un sujet qui me touche car je suis croyante depuis toujours si je puis dire, et j’ai rencontré mon mari, car il rentrait en catéchuménat… Dieu m’a servi mon mec sur un plateau !
    Par rapport à tous les sujets que tu abordes, je crois en effet qu’on devient chrétien(ne) pour suivre le Christ, et pas pour l’Eglise. L’Eglise comporte le même pourcentage de salauds que le reste, et le Christ a fondé l’Eglise sur une bande de bras cassés, lâches (St Pierre), ex violents (St Paul), cupides (tous ceux qui se tapent sur la gueule pour savoir qui sera assis à la droite de Dieu lors de la résurrection), il passe son temps à leur dire « vous n’avez rien compris » et malgré tout, le message du Christ est toujours intact. Il y a donc de l’espoir ! Avec ton parcours de vie et les épreuves particulières que tu as traversées, tu as aussi beaucoup à apporter à l’Eglise.
    En tout cas je te souhaite un beau cheminement, et je prierai pour toi lors de l’entrée en catéchuménat des nôtres 🙂

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 21 min

      Merci pour ton message, cela rejoint peu ou prou ce que beaucoup de catholiques pratiquants m’ont expliqué également face à mes (nombreuses) tergiversations. Mais c’est vrai que face à la posture actuelle de l’Eglise, je ne me sens pas toujours légitime à demander le baptême. Je me dis dans ces moments de doute que dans le fond, ma foi et ma démarche ne regardent que moi et Dieu, pas les hommes qui constituent l’Eglise.

  • Reply MamBat 15 novembre 2018 at 11 h 07 min

    Merci pour ce partage ! Je suis admirative de ta démarche et un peu curieuse de comment ça se passe de l’intérieur. Je me dis parfois que c’est sans doute plus « facile » pour moi d’être tombée dedans à la naissance, j’ai grandi avec ma foi, elle m’est naturelle, et finalement ce sont notamment des cheminements comme les tiens qui me font grandir et me poser des questions.
    Bonne route !

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 22 min

      Je pense qu’en effet, la démarche est plus « facile » quand on a grandi avec les us et coutumes liés à la pratique d’une religion. Rien que d’aller à la messe, c’est une expérience assez intimidante tellement c’est codifié… je t’avoue que je ne comprends pas encore tout ce qui s’y passe. 🙂

      • Reply MamBat 16 novembre 2018 at 11 h 44 min

        Je crois qu’on ne comprendra jamais tout… on s’habitue au déroulement, mais si on reprend tout ce qui est dit, tout ce qui s’y passe, on ne comprendra jamais. Ça me permet de déculpabiliser les dimanches où les filles sont compliquées et où je passe la moitié de la messe a expliquer pourquoi on ne joue pas avec les bougies, pourquoi telle statue porte des fleurs dans les mains, et pourquoi le prêtre est là et pas ailleurs.

  • Reply Lunaly 15 novembre 2018 at 12 h 27 min

    Bravo pour cette démarche. Je suis également très curieuse de lire tes prochains articles à ce sujet car étant baptisé depuis bébé et ayant eu un parcours assez classique avec la religion catholique, je sais que pour les adultes, le cheminement est plus complexe vu qu’il y a pas mal de réflexions sur la Foi qui y est abordé. D’ailleurs je savais que c’était assez long le parcours pour envisager le baptême en étant adulte mais je pensais que c’était plus court. Je te souhaite de tomber dans une paroisse avec des personnes ayant un esprit ouvert qui puissent t’accompagner au mieux dans la religion catholique car je pense que ça aide beaucoup d’être avec ce genre de personnes plutôt que des personnes qui sont encore arriérés si je le peux le dire ainsi sur la religion. D’ailleurs, question, envisages-tu de faire baptiser par la suite ta fille?.

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 23 min

      Merci Lunaly,

      Oui, nous allons la faire baptiser prochainement, j’en reparlerai sans doute d’ailleurs. 🙂

      Pour le reste, c’est en effet un parcours extrêmement long, mais je pars de tellement loin que ce n’est pas plus mal, dans mon cas…

  • Reply Bonjoourmarie 15 novembre 2018 at 14 h 07 min

    Je te souhaite un bon parcours dans celui du baptême ! J’ai été baptisée petite car dans ma famille nous sommes de religion Catholique et j’ai d’ailleurs suivi du catéchisme pendant quelques années ! Je regrette aujourd’hui, avec l’âge de moins « pratiquer » ma religion de toujours … ! Et je pense sérieusement m’y remettre car cela permet de se vider l’esprit.

    Tes témoignages, je te le répète sont vraiment une belle découverte et ton blog aussi. Tes articles m’aident beaucoup dans la période que je traverse actuellement… Une IMG au mois de septembre, difficile à digérer ! J’ai aussi écris sur mon blog ce que je traverse. L’univers des blogs m’aide beaucoup en ce moment.

    Bravo pour ta plume !

    A bientôt, Marie.
    http://www.bonjoourmarie.com

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 24 min

      Merci Marie! 🙂
      Les blogs m’ont énormément aidée lors de ma première IMG aussi (quoi qu’il n’en existait pas encore beaucoup sur le sujet, à l’époque). <3

  • Reply Madame Bobette 15 novembre 2018 at 15 h 59 min

    Je trouve ça très bien que tu partages cette expérience. Je suis baptisée depuis tout bébé et j’ai même été jusqu’à la confirmation donc tout ça me parle même si je ne connais pas du tout le catéchuménat.
    Aujourd’hui, je regrette de pratiquer si peu. J’espère un jour réussir à reprendre la route vers l’église.
    Si d’autres articles viennent sur le sujet, je serai ravie de les lire 🙂

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 24 min

      Merci madame Bobette! 🙂

  • Reply Flora 15 novembre 2018 at 19 h 04 min

    C’est une démarche très personnelle qui ne concerne que toi et Dieu. Personne n’a le droit d’émettre un avis dessus !
    Ma démarche personnelle m’amène à faire le choix inverse dans le sens où je m’éloigne de l’église dans la quelle je baignais depuis l’enfance (petite fille de Pasteur) tout en restant croyante, mais je trouve que c’est pareil. On change, nos envies et besoins aussi.
    Je te souhaite de t’épanouir dans ta nouvelle démarche.

    • Reply Urbanie 16 novembre 2018 at 11 h 24 min

      Merci Flora!

  • Reply Mélinda 19 novembre 2018 at 0 h 10 min

    Je découvre un nouveau terme 🙂 née de parents catholiques mais non baptisée, je me questionne régulièrement sur mon envie de me convertir. Pour l’instant, le déclic n’est pas là.
    Sinon, que de changements en simultané ! Perte de poids, yoga, et maintenant préparation au baptême. De beaux projets.

  • Reply Stella 19 novembre 2018 at 8 h 01 min

    Bonsoir
    Je vous lis depuis quelques temps déjà (nos enfants ont un âge proche ) mais je n’ai jamais commenté.
    Mais aujourd’hui je fais exception : j’ai moi même été cathecumène il y a bientôt 10 ans après 10 ans de réflexion (enfin il y a eu des années où la réflexion était moins intense).
    Je vous souhaite une belle préparation aux premiers sacrements et de belles rencontres.

  • Reply Nathalie 19 novembre 2018 at 12 h 11 min

    Sujet intéressant, j’aurai les mêmes questions que les autres commentaires !

    Personnellement, je pense que j’aurais du mal à suivre ce genre de parcours même si je reconnais l’apport que cela peut avoir. J’ai été baptisée adulte, pour le mariage à l’Eglise orthodoxe mais sans formation préalable donc ça me fait juste un joli papier.

  • Reply Célia 11 décembre 2018 at 13 h 02 min

    Bonjour !
    Moi je me demande comment tu as trouvé la foi ? comment l’as tu su ? Comment est-ce venu à toi ?
    J’ai une famille catholique, non pratiquante, mais j’ai été baptisée et j’avais plus ou moins le pied dedans (ma grand mère qui me faisais faire la prière du soir…) Bref, je suivais cela de loin, me posant également 1000 questions, persuadée de ne pas y croire mais n’osant l’avouer, au cas où ça existe. Après une IMG, j’aime toujours l’ambiance pieuse des monuments religieux (quel que soit la religion) mais je réfute totalement l’idée d’un dieu. Cet événement a mis un terme définitif à ma foi. Tu n’es pas la première que je rencontre (ou que je lis) qui me dit s’être tourné vers la religion après une (ou deux) IMG. Je le comprends bien, même, le besoin de se raccrocher à quelque chose. Pour moi ça a eu l’effet complètement inverse, même si c’est triste à dire.

    • Reply Urbanie 11 décembre 2018 at 13 h 18 min

      Ah je ne saurais pas trop te répondre… la foi est venue petit à petit, et je dois encore « travailler » dessus parce que certaines choses ne me semblent pas évidentes (la virginité de Marie, la présence d’anges gardiens, pour ne citer que ça, par exemple 🙂 ). En revanche, je fais une distinction nette entre mes IMG et ça, il s’agit vraiment de deux chemins que je mène en parallèle. Je n’ai pas ressenti le besoin de me tourner vers la religion à cause de ça, tout comme je ne suis pas en colère contre Dieu après ce qui nous est arrivé. Je me dis que ce sont des choses qui arrivent, Dieu ou pas, donc j’ai un regard qui reste extrêmement pragmatique sur ces questions!

    Leave a Reply