Ma vie (mon oeuvre) Weight Watchers

Branle-bas de combat

2 décembre 2014

 

Paris, mardi 2 décembre, 06h52.

 

Bourrelet 1: « psssssst »

Bourrelet 2: « ZZZZzzzzzzZZZZZZzzzz »

Bourrelet 1: « PSSSSSSSSSSTTT »

Bourrelet 2: « ZZZZZZzzzzzzZZZZZZzzzz »

Bourrelet 1: « WHO! On se réveille là! »

Bourrelet 2: « ‘Tain, tu m’as fichu une de ces frousses! Mais qu’est-ce qui te prend, t’es malade!? Tu vas la réveiller! »

Bourrelet 1: « Mais non, elle croira que c’est le chat. Ou Jean-Mi qui ronfle. »

Bourrelet 2: « Ouais mais quand même, fais gaffe quoi! Y’en a qui sont morts comme ça. »

Capiton: « Ho! c’est pas fini ce vacarme là! Y’en a qu’essaient de dormir! »

Bourrelet 1: « Ouais, ben réveille toi, ça te concerne aussi. »

Capiton et Bourrelet 2: « Ben quoi? Qu’est-ce qui se passe? »

Bourrelet 1: « Mes amis adipeux, l’heure est grave.  Notre hôtesse fait vraiment n’importe quoi. Elle disait qu’elle faisait Weight Watchers, et là… pfiou! Plus rien! »

Bourrelet 2: « Ben ouais mais bon, j’ai envie de dire… tant mieux! Nan, parce que ça sentait la fin pour moi, je le voyais bien que je rapetissais. Y’a mon poto bourrelet 3 qu’est parti, comme ça, un jour. Envolé! Après tout ce qu’on s’était mis lui et moi… les chocolats chauds du matin. Le poulet rôti du dimanche. Et puis un jour, je me suis réveillé, et il était plus là. Tu construis, tu construis, tu t’attaches… et hop! Un poisson vapeur et c’est fini!  »

Bourrelet 1: « Ouais, ben justement. Si elle se remet pas à son Weight machin là, bientôt ce sera notre tour. »

Bourrelet 2: « Je comprends pas… »

Bourrelet 1: « Ben si, réfléchis. Si elle continue à s’empiffrer comme ça, demain ce sera d’autres bourrelets qui vont rappliquer! Des bourrelets qu’on connaitra pas! Des bourrelets hostiles si ça se trouve, tu sais pas ça, hein. »

Capiton: « Ah ouais ça c’est vrai, j’ai vu un reportage dans « Enquête exclusive en 66 minutes » l’autre soir qui parlait des réseaux de bourrelets clandestins. Les mecs y zarrivent et hop, ils te piquent tes bouts de gras et tout. Même qu’ils se reproduisent comme des lapins. En plus c’est des bourrelets de l’est, et là avec les bretzels sur les marchés de Noel alsaciens… ça craint quoi! »

Bourrelet 2: « Ah ouais, j’avais pas vu les choses comme ça! »

Bourrelet 1: « Et encore, toi Capiton, t’es à l’abri. Toi t’es indélogeable! »

Capiton : « Ah ça ouais, et pourtant, elle a essayé hein! Hin hin hin hin! On le déloge pas comme ça, Riton le Capiton! »

Bourrelet 2: « Ouais mais bon… si ça se trouve les autres bourrelets y seront sympas. On sait pas ça!  »

Bourrelet 1: « Je te dis que c’est des escrocs, des malhonnêtes! Ah ça, c’est pas comme avant. Ça a changé. Je me rappelle d’une époque où on était qu’entre nous. On était bien… »

Bourrelet 2: « Mais de quoi tu parles? On a débarqué quand elle était enceinte, y’a 6 mois! »

Bourrelet 1: « Ouais, ben c’était mieux je te dis! La graisse aux graisseux! Moi, je viens du cassoulet, du pain au chocolat, de la blanquette de veau! Pas d’un mauvais vin chaud de l’est! MARINADE DE PENNE: PRÉSIDENTE! »

Capiton : « Ouais, ‘fin t’y va fort là quand même… »

Bourrelet 2: « Ahum… bref, on fait quoi? »

Bourrelet 1: « Je sais! On grossit! »

Bourrelet 2: « Gné? »

Bourrelet 1: « Enfin, on grossit pas vraiment. On se gonfle! On fait semblant! Regarde, comme ça! » (se contracte)

Bourrelet 2 et Capiton (émerveillés): « Wouaaaaaah! Comment t’as fait ça? »

Bourrelet 1: « C’est facile, suffit de se contracter un bon coup. Comme ça, hop! »

Bourrelet 2: « Ah ouais, c’est facile! Youhou, regarde, je double de volume! »

Capiton: « Ah ouais, bravo les gars! Mais je comprends pas bien… ça va vous servir à quoi ça? »

Bourrelet 1: « Ben elle va croire qu’elle a grossi! Et comme ça, elle va reprendre son Weight Watchers tranquille Emile! Et nous, on restera entre nous! »

Bourrelet 2: « Haaaan, mais comment t’es trop intelligent comme mec! »

Capiton: « Mouais, m’enfin… comment vous allez faire si elle commence à trop maigrir? »

Bourrelet 1: « T’inquiètes, mon Riton… c’est bientôt Noël… on va la pousser à reprendre Weight Watchers juste assez pour limiter la casse. Mais je la connais moi, je sais qu’elle résistera pas! En plus elle s’est acheté un calendrier de l’avent Kinder, alors… »

Bourrelet 2 et Capiton: « Wouaaaaaaaaah! Mais comment c’est trop malin! »

Bourrelet 1: « Bon, allez, taisez-vous maintenant, elle va bientôt se réveiller. Et quelque chose me dit qu’elle va faire une drôle de tête quand elle essaiera d’enfiler ses collants, hin hin hin!  »

 

Bref, j’ai complètement lâché Weight Watchers.

 

 

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Miss Stiletto 2 décembre 2014 at 9 h 05 min

    Tu es extraordinaire ! Je suis écroulée de rire !! Bises de nous tous autant que nous sommes (mes bourrelets, capitons et moi) 🙂

    • Reply Urbanie 4 décembre 2014 at 9 h 45 min

      Haha, merci! 🙂

  • Reply sarah 2 décembre 2014 at 10 h 01 min

    Merci encore pour ce fou rire de bon matin. Je ne ‘m’en remet pas !

    • Reply Urbanie 4 décembre 2014 at 9 h 45 min

      Contente que ça t’ait fait rire!

  • Reply Florie 2 décembre 2014 at 11 h 54 min

    Hahahahahahahahahahahaha !!!! Merci pour ce fou rire du matin !!

    • Reply Urbanie 4 décembre 2014 at 9 h 45 min

      😉

  • Reply Floconnette 2 décembre 2014 at 13 h 10 min

    Oui mais les bourrelets ça tient chaud en hiver hein. Ca a une utilité! Je ne les entretiens l’été que dans l’espoir de bien passer l’hiver d’ailleurs…. 😀

    • Reply Urbanie 4 décembre 2014 at 9 h 45 min

      Exactement! 😀

  • Reply Valicka 2 décembre 2014 at 19 h 26 min

    Ah ah ah, c’est trop bon !!
    (tu sais ce qu’ils te disent, les vins chauds de l’est 😉 )

    • Reply Urbanie 4 décembre 2014 at 9 h 44 min

      Ah nan mais j’aime ça en vrai, hein! 🙂

    Leave a Reply