Ah si j’étais un homme…

Hier, je somnolais tranquillou sous le ventilateur avec le chat et Princesse Kate quand les livreurs ont sonné. Deux types pas très épais qui nous amenaient la chambre tant attendue du bébé (non, à un mois de la date prévue d’accouchement, on a toujours pas fait la chambre. Comme le disait cette chère Céline: on ne change pas).

Au téléphone, le magasin m’avait bien prévenue: « vous ouvrez tous les colis devant les livreurs pour vérifier que tout est en bon état, et si vous constatez un défaut, vous refusez la livraison » (sous-entendu: sinon ce sera pour ta pomme, ma petite). Ok. Faisons ça.

 

Les livreurs arrivent donc avec 12 cartons, et c’est là que le drame commence.

Les mecs ont commencé par poser les cartons un peu n’importe ou dans mon salon, en mode « rienabattre ». Par terre. Contre le buffet. Derrière le canapé. Qui était collé au mur, et qu’ils se sont donc avisé de déplacer, sans me demander mon avis. Sauf qu’il a fallu que j’intervienne, parce que le dit canapé est également collé à la table sur lequel est posé notre rétroprojecteur (ouais, c’est la classe à Dallas), qui a donc commencé à vaciller dangereusement. Là, j’ai commencé à me poser deux/trois questions sur les loustics, qui visiblement avaient juste hâte de poser leurs cartons sans même penser à regarder ce qu’ils faisaient avant. Vous voyez les sketches où le mec, avec un colis extrêmement long sous le bras, se retourne sans faire gaffe et assomme tout le monde avec son paquet? Bon, ben voilà. Laurel et Hardy en direct dans mon salon.

 

A un moment, le plus âgé des deux se tourne vers moi et me dit sans trop se poser de questions « on va poser ce carton sur votre table basse, la, faudrait enlever l’ordinateur ». Ma table basse? une bicoque made-in-Ikea qui s’écroule déjà à moitié. Le carton? Un morceau du lit en pur hêtre massif. L’ordinateur? Un grand écran flambant neuf. Et moi, enceinte de 8 mois. Là, j’ai commencé à expliquer que non, ça allait juste pas être possible. Fallait croire que c’était pas si évident que ça.

 

Une fois le salon saccagé et envahi de cartons, le mec me file le bon de commande à signer. Et moi de dégainer ma paire de ciseaux et d’expliquer: « en fait on va ouvrir les cartons et juste jeter un coup d’oeil rapide, si vous voulez bien ». Que n’avais-je pas dit… non, ils ne voulaient pas, justement. Les mecs, furax, se sont barrés. Pas envie d’attendre, trop à la bourre sur leur carnet de livraisons du jour. J’ai du commencer à tout déballer toute seule, moi, Princesse Kate  installée tranquillou dans son bouillon, et ma paire de ciseaux. Le chat s’était barré depuis longtemps – pas folle la guêpe.

Sauf que – tu me vois venir? Comme je n’avais rien signé, les livreurs ne pouvaient légalement pas partir. Donc au bout de 10 mn à pester sur le trottoir d’en face (j’ai un splendide vis-à-vis, j’ai pu assister en direct à un mini sketch de mimes), le plus âgé des deux remonte. Et commence à me prendre la tête. Mais genre: à vraiment me prendre la tête. Et à me prendre pour une belle idiote au passage.

 

Florilège:

« Nan mais là regardez, c’est bien emballé, le truc est propre à l’intérieur » (Ah ouais, comment tu sais? T’as des pupilles rayons laser? T’es Superman, en fait? C’est pour ça que tu m’as saccagé mon salon?)

« Le magasin vous remboursera s’il y’a le moindre problème » (t’es livreur mec, t’es pas du service client)

« On est à la bourre, on a plein de livraisons » (ben justement, file moi un coup de main)

« Vous vous prenez la tête pour rien » (le seul truc qui me prend la tête, là, c’est pas les cartons…)

 

En boucle pendant 20 MINUTES. Pendant que je déballais seule. Je suis hyper fière, j’ai néanmoins réussi à garder un calme olympien. Il a juste fallu à un moment que je lui signale que je connaissais quand même un peu la loi et que je n’étais pas une idiote totale pour qu’il se calme un peu (le mec me prenant visiblement pour une demeurée totale). Au bout de 15 minutes, le type a eu la présence d’esprit de se dire que ça irait plus vite en fait s’il me filait un coup de main (le ratio de déballage de cartons lourds par une femme hyper enceinte n’étant pas des meilleurs). Donc on déballe, je constate qu’il n’y pas de défaut apparent, je signe, le mec se barre. Moi je me retrouve avec mon étendoir à linge par terre, le bol du chat renversé, et un carton hyper lourd posé devant la fenêtre… ouverte. Qui c’est qui a du passer la journée avec la fenêtre ouverte par 30 degrés? C’est bibi.

Mais attendez: c’est pas fini, comme dirait l’autre. Vers 18h30, le type me rappelle. Ils viennent juste de faire une livraison chez un client et de se rendre compte qu’il manquait un carton.  Le livreur a percuté que le carton se trouvait chez moi, parmi toutes les autres livraisons qu’ils avaient effectuées dans la journée. Et vous savez pourquoi? Parce qu’on avait déballé ce carton ensemble quelques heures plus tôt… j’ai ri, vous imaginez même pas. J’aurais pas tout déballé, ils pouvaient se rhabiller et expliquer au magasin qu’ils avaient perdu un morceau de la commande d’un client. Surtout que, quand ils sont revenus récupérer le carton en trop, le mec n’a pas osé remonter chez moi et a envoyé son jeune collègue. HAHAHA!

 

Pour signer la fin de cette histoire assez navrante, je me suis quand même posé cette question hier soir: et si le livreur avait eu affaire à mon mari? Se serait-il permis de tenter de le prendre pour un abruti complet pendant 20 longues minutes? Aurait-il essayé de faire pression sur lui pour qu’il ne fasse pas valoir ses droits de client? Pas si sure, d’autant que mon jean-Mi dépasse le gaillard d’une bonne tête. Ah si j’étais un homme, comme dirait Diane Tell… ben m’est d’avis que parfois, je me ferais quand même sacrément moins emmerder.

 

18 Comments
  • Lunaly
    juillet 22, 2015

    C’est clair que si ça avait été ton mari ça aurait été très différent. Pour travailler avec des gros machos /misogynes je peux t’assurer que c’est très différent la communication entre un homme et une femme que homme à homme. C’est triste de constater que beaucoup d’hommes ont encore un comportement très machisme envers les femmes. Heureusement qu’il y a des hommes respectueux. Et franchement les livreurs qui n’ont pas la jugeote de t’aider alors que tu es enceinte jusqu’au cou c’est lamentable.

    • Urbanie
      juillet 22, 2015

      Oui, je pense qu’il aurait tenté de le convaincre, mais sans insister. Les mecs entre eux sont plus « succincts ». Alors que moi, c’était clairement: on va la faire craquer avec des arguments pourris, ça va forcément marcher, en plus elle a pas l’air très maline. (ou pas ^^).

  • Kariana
    juillet 22, 2015

    C’est toujours pareil pour moi aussi, quand je veux vérifier mes cartons le livreur me prend la tête comme quoi il est pressé, qu’il veut que je signe, que je ne risque rien blablabla. Ouais, sauf que la seule fois où j’ai cédé, la litière que j’avais achetée s’était percée et répandue dans le carton. Et ce fut pour ma pomme car j’avais pas vérifié.
    A chaque fois le livreur me prend la tête quand même. Je ne sais pas s’ils feraient pareil avec mon homme, je ne pense pas, mais comme c’est moi qui réceptionne…

    • Urbanie
      juillet 22, 2015

      Comme quoi, il faut toujours vérifier! Et ne pas se laisser faire…

  • Eva
    juillet 22, 2015

    Lamentable de te pourrir la vie et de ne même pas t’aider alors que tu es très visiblement enceinte…avec un peu d’intimidation, ils se sont dit que tu allais changer d’avis, bravo pour ne pas t’être laissée faire…
    Forcément si tu avais vu que les meubles étaient abimés, cela leur serait retombé dessus, donc ils n’ont aucun intérêt à ce que tu ouvres les colis…si tu avais voulu être vache, tu leur aurais dit que le paquet de l’autre client n’était pas chez toi ^^

    • Urbanie
      juillet 22, 2015

      Je pense qu’ils ne m’ont pas aidée pour me décourager, avant de se rendre compte que ça ne marchait pas (un peu tard du coup)!

  • Chat-mille
    juillet 22, 2015

    Moi j’avoue que je suis trop gentille, je vérifie jamais. Là, la dernière fois, le livreur m’a quand même amené un carton ouvert ! Ben j’ai bien vérifié que tout y était, mais une fois qu’il était parti. Heureusement, pas de souci, mais c’est clair que j’aurais été bête s’il y avait eu quelque chose.

    Bref, tu as bien eu raison ! Tant pis pour eux s’ils ont perdu du temps parce qu’ils ne font pas leur boulot correctement et qu’ils ne tombent pas toujours sur des bonnes pommes.

    Et la différence entre comment les hommes parlent aux hommes, et comment ils parlent aux femmes, oui, elle est souvent flagrante…

    • Urbanie
      juillet 22, 2015

      D’habitude j’avoue, je suis comme toi et je ne fais pas attention quand on me livre un paquet; mais là, il s’agit d’une chambre complète, donc comme je l’ai dit au livreur à un moment « ça vous retarde peut-être, mais je n’ai pas les moyens de racheter une chambre pour bébé si les colis sont endommagés ». Là c’était quand même bien différent d’une livraison classique, ce qui explique aussi que j’ai autant insisté. :)

  • Pititefleur
    juillet 23, 2015

    Et encore ils t’ont pas dragué en plus. Je me rappelle que quand ma soeur était enceinte, elle avait eu un peu cette mésaventure. Avec en prime une drague lourdingue du livreur de matelas !

    • Urbanie
      juillet 23, 2015

      Oh noon! Le malaise!!! 😀

  • Meliimelanie
    juillet 23, 2015

    En tout cas bravo de leur avoir tenu tête. Moi je n’ose jamais ouvrir mes colis devant les livreurs. Déjà que le livreur de la poste te le jette à moitié dans les mains avant de repartir immédiatement… La dernière fois j’ai même pu le voir faire tomber mon colis avec l’énorme bandeau « Fragile » d’au moins 1 mètre de son camion sur le trottoir… (En plus il y avait un cadre photo donc en cas de vitre brisée c’était à 100% pour ma pomme) mais je n’ai rien osé dire…
    C’est un peu la « peur des représailles » avec le facteur. Ba oui si tu l’embêtes trop il ne sonnera même plus quand il livrera un colis il mettra directement l’avis de passage et c’est pour ta pomme de te déplacer à la poste à chaque fois…

    Mais souvent j’ai le même problème avec les livreurs. Je prends toujours l’option livré dans l’appartement (qui coûte plus chère forcément) et ba il y en a toujours un ou deux qui veulent déposer le colis au pieds de l’immeuble genre on n’a pas que ça a faire. Bon dans ces cas là j’ai toujours le bon de commande avec moi pour prouver quel service j’ai payé mais bon c’est usant…

    Et malheureusement certains font ça avec les hommes aussi. Un jour mon mari a du re payer l’enlèvement de l’ancien meuble aux livreurs parce qu’ils refusaient de partir avec (malgré qu’on avait payé pour ce service). Ne voulant pas se battre il a sorti un billet pour que les mecs reprennent le canapé et se cassent. Quand je suis rentrée et qu’il m’a raconté ça j’étais outrée…

    • Urbanie
      juillet 24, 2015

      Ah ben comme quoi, même les hommes se font embêter. Je trouve ça hallucinant comme comportement de la part des livreurs!

  • Marion
    juillet 23, 2015

    Hello Urbanie,

    Ravie de te retrouver ici, j’ai bien ri en lisant ton article :)
    A bientôt j’espère,

    Marion

    • Urbanie
      juillet 24, 2015

      Merci! :)

  • SwissGirl
    juillet 23, 2015

    Non mais j’hallucine ! Quels crétins !!! Sans parler du carton qui empêchait de fermer la fenêtre ! Je suis super énervée par ces comportements à la con.
    Par contre, toi, je t’admire ! Tu as super bien réagi et, surtout, tu ne t’es pas démontée !
    Alors, elle prend forme, cette chambre de Princesse Kate ?

    • Urbanie
      juillet 24, 2015

      Hum, pas encore! On va la faire au fur et à mesure je pense, mais surtout quand Jean-Mi sera enfin en vacances!

  • Etoile
    juillet 23, 2015

    Bien joué 😉 J’avoue que je n’aurai pas réagi de la même manière par peur de m’énerver et d’avoir des contractions en fait… Heureusement pour nous, nous n’avons pas eu de soucis avec nos cartons.
    Pour la chambre, on nous avait juste dit de vérifier le bon état des cartons et le nombre. En tout cas, je te conseille de demander à ton homme de vite monter les meubles (ou au moins les sortir). L’odeur du verni sur les meubles a duré presque deux semaines chez nous (en aérant la chambre nuit et jour).

    • Urbanie
      juillet 24, 2015

      Ah merci du conseil pour l’odeur de vernis! J’y avais pas pensé du tout!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *