Je raconte ma vie

Adios Urbanie

3 novembre 2019

Il y’a une petite révolution en cours par ici (non, je ne parle pas simplement de la bannière, réalisée en moins de 5 minutes top chrono) (mais où est passée l’époque où je pouvais m’arracher les cheveux de la tête pendant plusieurs JOURS pour relooker mon blog?).

J’ai décidé d’assumer mon identité.

Enfin je n’en suis pas encore à vous mettre le lien vers mon profil linkedin non plus, ni à vous filer mon adresse postale, ne nous emballons pas, mais j’ai décidé de ne plus me cacher derrière un pseudo. Je peux bien être La Marmotteuse, je peux bien être encore « Madame Feliner » pour certain(e)s Dinosaure(tte)s d’internet, mais ai-je toujours besoin d’être Urbanie? Je n’en suis plus si sure.

Moi qui suis pourtant si pudique (ce qui est assez paradoxal, pour quelqu’un qui raconte sa vie sur internet), qui poste si peu de photos à visage découvert. Moi qui me suis réfugiée derrière ce pseudo comme une carapace, mais une carapace dont j’ai toujours su la fragilité (un pseudo ne protège de rien, et si certains collègues reconnaissent ma tronche en passant par là, leur faire croire que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam cette fille qui s’appelle Urbanie et qui me ressemble comme deux gouttes d’eau ne me fera pas passer pour une nana particulièrement stable et intelligente). Une protection, donc, mais faite de papier bible, fine et légère comme de l’air. Une illusion.

C’est grâce à à nos étoiles que j’ai changé d’avis. Au tout début, j’avais mal paramétré mon compte, je n’avais pas compris où mettre mon pseudo, donc j’avais tout simplement écrit « Julie » au moment de l’inscription. De nombreuses abonnées se sont donc mises à m’écrire « Salut Julie! » en MP, et, j’ai eu beau tenter de corriger le truc, de repasser mon pseudo, le mal était fait. Beaucoup on enregistré mon prénom, et ont donc continué à m’appeler ainsi dans leurs correspondances, et après tout? So what?

La terre ne s’est pas mise à trembler, personne ne se cache dans des buissons pour hurler mon prénom en état de transe délirante quand je sors de chez moi le matin. Je reste une anonyme parmi tant d’autres (Julie n’étant pas non plus le prénom le plus exotique de France, soit dit-en passant).

Je crois que la vérité, c’est juste que j’avais peur de livrer ce petit bout de moi. C’est juste que j’ai toujours eu du mal à savoir sur quel pied danser, entre mes envies de protections, parfois purement irrationnelles (Julie n’est que mon prénom- cela ne vous dit rien de moi, dans le fond), et mon envie de simplicité. A quoi bon m’entêter à signer mes mails Urbanie quand la personne qui m’écrit m’appelle Julie tout au long de son texte?  Nous sommes d’accord: c’est totalement absurde.

Alors voilà: j’ai renommé mon blog, renommé mon compte (enfin, j’ai remis le bon prénom, au bon endroit).

J’aimais bien Urbanie cependant, elle m’a accompagnée pendant suffisamment de temps pour devenir une sorte de compagne de route virtuelle. Elle était comme un double, une image de celle que je souhaitais être sur ce blog et ailleurs. Mais quand j’ai été harcelée, insultée et diffamée en ligne cette année, pendant de trop longs mois, ce n’est pas Urbanie qui a pris les coups, ni qui a du reprendre des médicaments pour tenter de dormir la nuit: c’est Julie. Quand je dois répondre à une maman endeuillée qui m’écrit depuis son lit d’hôpital, ce n’est pas à Urbanie qu’elle a envie de parler, c’est à Julie, à la vraie nana, qui a vécu l’accouchement de ses filles mortes-nées. A celle qui existe pour de vrai, avec son histoire et ses conseils (pour ce qu’ils valent), avec ses défauts et ce qu’elle tente d’apporter- pas à celle qui parait totalement inaccessible sur internet. Parce qu’un pseudo, ça ne protège pas si bien que ça, non. Mais ça met de la distance, à n’en pas douter.

Donc voilà: appelez-moi Julie, puisque c’est mon vrai prénom. Faisons simple, la vie est déjà bien trop compliquée comme ça.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Viviane 3 novembre 2019 at 19 h 41 min

    Alors moi qui ai commencé avec madame Feliner puis continué avec Urbanie, je suis ravie de rencontrer Julie
    Madame Feliner et Urbanie ont elles une histoire ?

  • Reply Picou 3 novembre 2019 at 23 h 38 min

    Enchantée Julie! ;o)

    • Reply Urbanie 4 novembre 2019 at 11 h 12 min

      Merci! 🙂

  • Reply Virg 4 novembre 2019 at 10 h 19 min

    Lol tu as vu que c’est toujours Urbanie en bas de l’article 😉 ?
    C’est rigolo, de l’autre côté de l’écran, c’est une petite déception dans le sens où Urbanie véhiculait une image bien précise pour l’ex-parisienne que je suis. En même temps, c’est aussi une façon plus humaine d’aborder tous tes sujets, Julie étant un prénom hyper répandu, ton propos devient plus universel. Tu n’es pas Dieu, hein ? Simplement, ce qui t’arrive peut arriver aussi à d’autres puisque, oui, oui, derrière l’écran, c’est bien un être humain.
    Je ne sais pas si mon propos est clair, en tout cas, bienvenue sur ton propre blog Julie 😉

    • Reply Urbanie 4 novembre 2019 at 11 h 11 min

      Merci! 🙂

      Je me disais aussi que m’appeler Julie serait plus « universel », mais plus personnel aussi. Ca va me simplifier la vie, surtout!

      Je sais pour la signature, je ne trouve plus où faire la modification dans le template de mon propre blog. La loose, comme diraient les jeunes. ^^

  • Reply Marion 5 novembre 2019 at 11 h 09 min

    Bonjour Julie !

  • Leave a Reply