2017 ?

On peut dire sans prendre trop de risques que 2016 n’aura pas été franchement la grosse marade pour tout le monde. J’ai bien quelques copines qui se sont mariées/ ont eu un bébé, mais globalement, quelque chose a du sacrément merder dans le cosmos pour que toutes les catastrophes possibles s’enchainent de la sorte, y compris chez nos amies les célébrités (je ne me suis personnellement toujours pas remise de la mort d’Alan Rickman) (on ne parlera même pas d’Alep, des élections américaines, ni du Brexit, je suis à deux doigts de me reconvertir en blogueuse beauté tellement tout ceci me déprime alors n’aggravons pas les choses).

 

Et donc 2017 arrive. Eh bien vous savez quoi? Je ne fais jamais de bonnes résolutions, mais cette fois-ci, je me suis décidée à faire ma liste. Je sais pas, sans doute l’impression que si je me laisse porter l’année prochaine alors les choses continueront à merdouiller sévèrement (même si à mon échelle je n’ai pas d’autre influence que d’aller voter).

 

Liste que voici donc:

 

-me laisser pousser les cheveux. Ouais, je sais, au vu de ce qui se passe dans le monde l’état de mes cheveux n’intéressera sans doute personne, mais 2016 a été capillairement CATASTROPHIQUE. La faute à un mauvais passage chez le coiffeur en mars, qui m’a quelque peu obligée à TOUT couper en juin (oui, tout) (non, je n’ai pas de photo, bizarrement c’est sans doute un acte manqué mais je n’ai pas eu envie de garder un souvenir de « ça »). La coupe était très réussie et m’allait franchement bien (merci Fred), mais comme je n’avais pas l’intention de les garder courts (je suis une fille à cheveux longs), j’ai immédiatement laissé repousser. Et comment vous dire… je crois que le pire, quand on se coupe les cheveux court, c’est l’étape de la repousse. Un carnage nécessaire hélas pour récupérer un peu de longueur.

C’est donc comme ça que je me suis retrouvée avec la coupe de Myriam El Khomry.

Et sur moi, ce n’est PAS flatteur.

myriam-el-khomri-cheveux

-Perdre du poids. I KNOW, pas très féministe, ni dans l’air du temps de vouloir perdre des kilos « en trop ». Mais mes histoires de harcèlement ne m’ont pas aidée à me mettre au régime (ma priorité, c’était plutôt de me mettre à l’abri, et je n’ai pas ménagé mes efforts pour ça). Mais là, stop, je n’en peux plus. Je fais un 40, on ne peut pas vraiment dire que je sois malheureuse. MAIS: moi, en vrai, je fais un 36/38. C’est mon corps, c’est mon poids de forme, c’est comme ça que je me sens bien, séduisante, c’est comme ça que je m’aime. Je ne dis pas que je me déteste en ce moment, hein, n’exagérons rien. Mais ce poids là ne me va pas.

Et vous savez quoi? Je crois qu’il n’y pas que le harcèlement que j’ai vécu. Il y’a aussi que je continue à stagner au poids que je faisais quand j’ai perdu ma première fille en 2014 (coucou Freud!). Comme si quelque part, je m’interdisais de la laisser partir.

Je pense que je vais reprendre RDV chez ma psy-nutritionniste fissa.

 

-Me décider sur ma carrière professionnelle: je suis en pleine phase de doute/ remise en question/ relou-ittude totale sur ce sujet. Un jour, je veux faire carrière, un autre, je suis à deux doigts de signer pour devenir mère au foyer. Mon poste actuel me convient bien, mes collègues sont des amours, donc je vais continuer à m’y investir autant que possible pour faire du bon boulot. Mais dans le fond, j’attends avec impatience la fin du MBA de Jean-Mi: du poste qu’il prendra à la fin de son cursus dépendront en grande partie mes décisions professionnelles à venir. Je ne vous cache pas que j’ai des envies d’ailleurs depuis que je suis maman: moi, la parisienne endurcie, je me surprends à rêver qu’il prenne un poste quelque part en région. Ce qui impliquerait un nouveau changement de poste pour moi. A voir donc.

 

-Enfin, en juillet 2017 nous saurons si ce qui nous est arrivé en 2014 était un « accident » (même si je n’aime pas employer ce mot quand je parle de ma 1ère fille) ou le résultat d’une anomalie génétique dont nous serions porteurs tous les deux. Après le RDV à Necker, nous saurons si nous nous décidons à faire un petit frère ou une petite soeur à Kate. D’un côté comme dans l’autre, chacune de mes grossesse sera désormais très suivie, et même si nous sommes porteurs tous les deux il nous resta toujours 3 chances sur 4 de concevoir un bébé « sain » (je préfère voir les choses dans ce sens plutôt que de me dire qu’il existe 1 risque/4 de tomber enceinte d’un bébé qui ne vivra pas, ce qui est tout de même pire que déprimant, n’est-ce pas?).

 

Tout ça pour vous dire que 2017 sera à presque tous points de vue une année charnière. Et pour la première fois depuis bien longtemps, je me demande où j’en serai dans un an tout pile. Pour le moment, je suis bien incapable de vous répondre.

 

Je sais bien qu’en cette semaine les blogueuses saines d’esprit arrêtent de publier vu que vous êtes tous en train de digérer votre dinde de Noel (et vous faites bien) (décrochez-moi donc de cet ordinateur immédiatement), et que les visites et les commentaires se font plutôt chagrin, mais je ne peux pas m’empêcher de vous demander: et vous? Des bonnes résolutions pour cette nouvelle année?

 

PS: pourquoi cette photo? Parce que j’espère que 2017 sera, malgré tout ce qui peut nous arriver, aussi remplie d’amour…

Crédit photo: Anne-Sophie Bost, qui nous suit depuis 2 ans déjà pour nos photos de famille et dont je vous parlerai très bientôt.

16 Comments
  • Lunaly
    décembre 28, 2016

    Je te souhaite de tout coeur une meilleure année 2017 meilleure que 2016 et que tes bonnes résolutions soient accomplies à cette même période de l’année prochaine . Moi aussi je vais essayer de prendre de bonnes résolutions pour 2017 comme tenter de perdre mes derniers kilos de grossesse en reprenant le sport de manière assidue, faire mes projets de couture sans être un escargot et d’être sereine pour le futur déménagement qui nous attend dans les prochains mois. Bref, on verra bien.

    • Urbanie
      décembre 29, 2016

      Bon courage à toi aussi alors!

  • Die Franzoesin
    décembre 28, 2016

    Moi j’ai aussi envie d’en prendre cette année ! La plupart seront différentes des tiennes mais je te rejoins sur mes interrogations / hésitations sur le plan professionnel. Avec chez moi auss un mari en plein changement d’abord. Hâte de savoir ce que ça donnera chez toi ensuite !

    • Urbanie
      décembre 29, 2016

      Ton mari est en pleine reconversion également?

      • Die Franzoesin
        décembre 29, 2016

        Non pas vraiment mais il travaillait jusqu’à maintenant à l’hôpital et devrait cette année débuter en cabinet. C’est quand même un grand changement en perspective, notamment d’horaires de travail !

  • Virg
    décembre 29, 2016

    De mon côté, c’est 2015-2016 qui auront été charnières… et lonnnnngues à vivre. ça a débuté par une séparation d’avec mon associée (après 8 années de collaboration) qui, tu t’en doutes, n’est pas passée sans mal. Après, remontage de boîte, redécouverte des joies administratives et un automne finalement… hum… plouf ? c’est-à-dire que mon corps m’a dit « heu t’es chiante, moi j’en ai marre ». Bref, j’ai été malade de septembre à décembre, rien de méchant, otite, bronchite mal soignée qui part en infection pulmonaire, rhinite allergique… pour finir avec l’apothéose d’une crise de gastrite pour les fêtes de fin d’année 2015, où je n’ai rien mangé du coup ^^
    En janvier, bonnes résolutions, j’arrête de fumer et la pilule, expression d’un ras-le-bol, d’un « je veux reprendre ma vie en main lâchez-moi » « je veux être heureuse » « prendre enfin le temps de faire de nous des parents » (j’ai 35 ans à ce moment-là). Je ne détaille pas la fatigue mais à ce moment-là j’étais au bout du rouleau.
    Bref, tout a fonctionné : gastrite soignée et surtout diagnostiquée (ça aide pour se faire comprendre de mes amis les médecins quand je leur dis « mais je sens mon estomac qui travaille là ! pour de vrai et ça fait maaaal »). La clope bon disons que le chemin sera long pour un sevrage complet mais au moins on l’a entamé. Ma boîte fonctionne très bien, je ne devrais donc pas avoir de souci pour m’aménager un congé mater éventuel très bientôt ou plus tard. Enfin et surtout, je tombe enceinte en mars.
    Jusqu’ici tout va bien.
    Pi arrive juin 2016. Qu’est-ce qu’il m’a fait ce mois pourri ? ben écho de datation : œuf clair. Je passe les détails de la nuit d’hospitalisation en enfer sous cycotec, qui n’a rien donné et qui a donc abouti dans la matinée suivante à un curetage.
    Je sors de l’hôpital le jeudi pour apprendre le weekend suivant que ma mère a un cancer du sein. Elle se fait opérer en juillet et devra subir un an de traitement derrière (chimio, radio toussa toussa pour éviter les récidives).
    Refusant de me faire traumatiser par ma première expérience avec la maternité, je reprends pas la pilule, j’essaie assez désespérément de garder la tête hors de l’eau au boulot et j’arrive à prendre quelques jours de vacances en août en envoyant tout bouler, c’est-à-dire en sous-traitant une partie du taf à faire.
    En fait, je retombe enceinte en août. Aujourd’hui ma maman arrive au bout de ses chimios et j’ai adooooré le moment où on lui a annoncé que, cette fois, y’a bien un p’tit quelque chose là-dedans et que, pile à la fin de son traitement chimio/radio, elle sera de nouveau mamie… cette fois d’une petite Princesse <3

    Donc je suis d'accord avec toi, franchement, 2016, ras-le-bol. Je sais, c'est un criiime de parler de cette manière alors que je suis tombée enceinte si facilement mais, on ne va pas contre sa propre nature, avec nos "aventures" du premier semestre, nous avons vécu en apnée jusqu'à l'écho du 5ème mois, celle où on t'annonce des nouvelles bien pourries. Mais tout va bien.
    Comme je l'ai posté en juin sur mon FB "la bonne nouvelle, c'est que 2017 est dans quelques mois". Là, c'est dans quelques jours. Tu sais quoi ? j'ai juste envie que tout le monde vive enfin sans peur du lendemain et du prochain coup.
    Du coup, je te le souhaite aussi, hein? Après t'avoir raconté ma vie et si tu m'as lu jusque-là, sache que je comprends parfaitement "tes envies d'ailleurs" cette croisée des chemins où on a juste envie de tout foutre en l'air pour hurler, à qui ? personne, juste hurler et sortir de ce marasme. Comme tu le vois, j'arrive au bout du marasme et je te confirme que c'est de la balle :) vas-y fonce !

    • Urbanie
      décembre 30, 2016

      Tomber enceinte facilement est certes un privilège face à celle qui n’y arrivent pas et dont la souffrance est grande, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut taire ses propres souffrances. :) Donc FUCK 2016! Na!

  • Betty
    décembre 29, 2016

    2017 c’est aussi une année à résolutions ici !
    Après un burn out maternel et professionnel en 2016, cette année, je change de boulot (j’ai déjà démissionné d’ailleurs), je re-voyage après une première année pour ma fille qui a fait que nous ne sommes pas partis à l’étranger, je passe plus de temps avec mon chéri et j’essaie de profiter de chaque instant avec ma fille qui grandit hélas bien trop vite… j’ai aussi un défi : mon premier semi marathon en mars ! Après avoir pris et perdu plus de 20kg en 2015-2016, je raffole de course à pieds et de gym suédoise et donc je ne m’arrête plus de faire du sport ! Qui sait, on va peut être aussi décider de changer d’appartement pour être plus à l’aise à 3, et préparer l’arrivée d’un petit nouveau en 2018…

    • Urbanie
      décembre 30, 2016

      Ah oui, joli programme en perspective!
      Et du coup tu arrives à trouver du temps pour faire du sport? Tu t’y prends comment? (ça m’intéresse)

  • Etoile
    décembre 29, 2016

    +1 pour quitter Paris ! Si je me permets, ce que je retiens de toi sur cette année (même si on ne se connait que par écrans interposés), et le fait que tu es une super battante à mes yeux. Oui, oui, je t’admire secrètement 😉 Je te souhaite en tout cas que des bonnes choses pour 2017, et que ton coeur arrive à te faire prendre les bonnes décisions dans tes futurs choix.

    • Urbanie
      décembre 30, 2016

      Merci Etoile même si je ne suis pas trop sure de comprendre pourquoi. 😀 Mais on est tous le loser/ winner de quelqu’un d’autre donc je prends tes bonnes vibes!

  • Flora
    décembre 29, 2016

    Merci beaucoup pour la magnifique photo, ta petite métisse est aussi jolie que sa maman :)
    2017 sera ici une année bien pleine avec changement de boulot obligatoire (je suis en fin de long CDD) et autres obligations familiales, que ma seule résolution est de laisser couler !
    je te souhaite de trouver ce qu’il te faut professionnellement et de réaliser tes autres résolutions aussi. Très bonne année 2017 !

    • Urbanie
      décembre 30, 2016

      Très bonne année à toi aussi Flora! :)

  • Swiixou
    décembre 30, 2016

    Beau programme, tout ça ! Tu m’as fait mourir de rire avec ta résolution capillaire !! Alors je te souhaite d’atteindre tous tes objectifs et surtout de garder le moral !
    Et moi, mes résolutions 2017 sont :
    – profiter de me grossesse et apprendre à lever le pied pour mettre au monde un bébé en pleine forme
    – trouver une maison avec un jardin pour nous installer
    – apprendre à dire non quand les choses ne me conviennent pas (surtout au boulot) et passer un peu moins ma vie au travail – ce qui, par la force des choses, ne devrait pas être si compliqué :)
    – m’épiler un peu plus souvent ^^ (call me Yéti !)
    – retrouver du temps pour lire (comment ça, incompatible avec le reste ?)
    Et puis, surtout, surtout je nous souhaite que 2017 ne soit pas aussi sombre que ce qu’elle laisse parfois présager, à l’échelle du pays, de l’Europe et aussi de la planète.
    Allez, en route pour la suite !

  • Charlotte
    janvier 2, 2017

    Que 2017 soit capillairement, professionnellement, corporellement, génétiquement et amoureusement merveilleuse pour toi!
    Plein de douces pensées pour toi et petite Kate (ce sourire :-)) ainsi que pour ce cher Jean-Mi. :-)
    Au plaisir de te lire, encore et encore!

  • Christelle
    janvier 13, 2017

    Je t’adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année la santé surtout, de la joie… Du bonheur. Je ne sais pas si c’est parce qu’on a ce point commun (être Mamange) mais tes résolutions sont mes résolutions…(sauf les cheveux Lol) Poids,boulot et bébé. Quand je lis tes post, je me dis…C’est ça c’est moi, c’est ma vie, ma façon de penser. Pour moi 2017… C’est une année charnière…Une seule résolution ne dépend pas de nous et c’est la plus importante pour moi. J’attends avec impatience tes prochains posts. 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *